DSC_9609

 

Sur un vaste versant orienté sud sud-ouest, à 1650 mètres d'altitude, Villar d'arène, dans les Hautes Alpes, avec ses hameaux, est un village typique de montagne, au climat et à la vie rude. On y trouve les dernières habitations avant le col du Lautaret.

DSC_9559Col du Lautaret

DSC_9560

DSC_9570Col du Lautaret

Des éléments de patrimoine bâti et de fortes traditions en font un site très attachant. Ce versant est largement concerné par l'agriculture (fauche) et le pastoralisme qui marquent fortement le paysage.

DSC_9607

La commune de Villar d'Arène comporte deux hameaux : le Pied du Col et les Cours, et possède un environnement montagnard, exceptionnel, au pied des mythiques et prestigieux sommets des Écrins, notamment la Meije.

DSC_9628Le Pied du Col

DSC_9631

DSC_9637Le Pied du Col

Ce petit tour des hameaux de Villar d'Arène,  au pied de la Meije, dans les Hautes Alpes, est particulièrement joli au mois de mai, juin, quand les champs sont en fleurs,

DSC_9568

DSC_9611

... et très beau aussi en été quand la chaleur invite à trainer en terrasse, ou en début d’automne, quand le paysage prend des teintes légèrement dorées.

DSC_9676

DSC_9680

Nous traversons le charmant petit hameau du Pied du Col, authentique, que nous ne manquerons pas de visiter. Ici le dépaysement est total, dans cet village du bout du monde. Tout est resté figé dans le temps, comme ce vieux lavoir et ces vieilles bâtisses.

DSC_9618Hameau le Pied du Col

 

DSC_9625

Nous  trouvons ensuite un chemin en terre qui monte  en direction de Villar d’Arène. Nous exploitons les ruelles du village, et ses petits trésors patrimoniaux, en suivant le chemin des fontaines et, selon le jour et l’époque de votre passage, on peut visiter le four à pain. 

DSC_9200

Pendant très longtemps, la fabrication de ce pain a été vitale pour la survie du village (les écrits les plus anciens que l'on ait retrouvés datent de 1450).

DSC_9201

A l'époque, le bois était si rare que les habitants devaient en partie chauffer le four avec du fumier . Le "po bulli" a traversé les siècles jusqu'au début des années 1970 puis, parce qu'il n'était plus vital, le four, assez délabré et qui devenait difficile à chauffer, n'a plus été utilisé pendant une dizaine d'années. Des visites commentées sont organisées par l’association du Four pour transmettre un témoignage de cette vie d’autrefois. " 

DSC_9663Briques de fumier 

La commune de Villar d’Arène est bâtie sur un territoire traversé par plusieurs ruisseaux. Les premiers habitants ont réalisé des captages et canalisations. Sept fontaines alimentent le village en eau.

DSC_9659

De nombreuses fontaines jalonnent les rues et les carrefours du village. Autrefois, chacun s'y fournissait selon ses besoins et chaque fontaine avait sa spécificité. L'eau courante n'a été installée dans les maisons qu'en 1954. Cependant un certain nombre d'étables possédaient un puits pour abreuver les bêtes, enfermées là durant les longs mois d'hiver. 

DSC_9627

Les fontaines sont au nombre de sept : fontaine Fontjirle, du Fonton, du Four, de la cime, de la forge, de la place et du lavoir Saint-Martin; au début du 20e siècle on en comptait huit. En fonction de leur emplacement et leur utilisation, elles ont pris des formes et profondeurs différentes : lavoirs, fontaines basses pour alimenter les jardins ou faire boire les animaux, bassins hauts pour usage domestique. 

DSC_9667

La fontaine de la Place fut probablement construite en même temps que l'Eglise Saint-Martin de Tours. Cette fontaine est excentrée sur un côté de la place, car dit-on, le maire de l'époque habitant l'angle, désirait la voir et entendre le murmure de l'eau...

DSC_9660Fontaine de la Place

Sur la place du village de Villar-d'Arêne s'élève l'église Saint-Martin de Tours, construite entre 1866 et 1870 en tuf calcaire (ou travertin) du col du Lautaret. A Villar d’Arène, plusieurs églises se sont succédés. Dans le passé, deux grands incendies, en 1672 et en 1771, ont obligé à des reconstructions. 

DSC_9672

Le dimanche 2 novembre 1771, à l’issue de la messe, sous un vent violent, se déclare un incendie qui dévaste 72 maisons en moins d’un quart d’heure… Même l’église subit de gros ravages malgré son clocher recouvert de lames de plomb. L’ensemble du village fut reconstruit après une collecte de bois au Monêtier-les-Bains et à la petite forêt du Villar. 

DSC_9661

Reconstruite entre 1866 et 1870, l'église porte les caractéristiques de l’art néogothique. Son clocher en tuf doré du Lautaret, aux baies géminées en arc en plein cintre, et ses pyramidions l'apparentent aux églises de style lombard. 

DSC_9654

Ses vastes proportions reflètent l'ambition municipale d'alors et la foi des riches émigrés qui ont aidé à financer sa construction.

DSC_9669

 Elle fut inaugurée le 11 novembre 1870, jour de la Saint-Martin. Fermée depuis 1986, de nombreux acteurs : commune, région Paca, département, fondation VMF, donateurs, se sont mobilisés pour sa restauration sous l'impulsion et avec le concours de l'association des Amis de l'église Saint-Martin. 

DSC_9657

La restauration de l'église de Villar d'Arène est maintenant en cours . Le porche, dont les vitraux ont été restaurés en 2017, abrite des expositions lors des Journées européennes du patrimoine (3ème weekend de septembre) et Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins (3ème weekend de juin). 

DSC_9651

À Villar-d'Arêne, vous pouvez randonner sur 5 sentiers balisés, soit 63 km de marche au total. Le long de ces randonnées pédestres vous pourrez découvrir de nombreux éléments du terroir local : Patrimoine bâti, réserves naturelles, produits locaux...

DSC_9642Sculptures anciennes danns un lavoir et mur d'une maison du Pied du Col.

DSC_9638

Sources : https://villardarene.fr/

J'espère que cette nouvelle découverte vous a plu, et vous aura apporté un peu de fraîcheur. Merci de me suivre et aussi pour vos commentaires qui me font toujour plaisir !