DSC_0017

Pour vos prochaines vacances, vous voulez fuir les villes, et vous réfugier dans un lieu où rien ne viendra vous déranger, venez visiter le village hors du temps, de Santa María de Huerta, perdu au milieu du désert, et son célèbre monastère.

DSC_0016

La ville se situe entre Siguenza et Madrid, dans la région de la Castille et Léon. 

DSC_0082

L’Espagne possède de nombreux monastères, où vous trouverez la paix absolue, et un silence revivifiant. 

DSC_0021

C'est l'un des plus beaux en Espagne et mérite, sans aucun doute, un petit détour ! La structure de l'édifice suit les règles de l'architecture monacale bénédictine, en vigueur dans l'ordre cistercien.  

DSC_0083

Histoire :

Sa fondation du monastère de Santa Maria de Huerta, est due au roi Alphone VII, en accomplissement d'une promesse qu'il a faite lors du siège de Coria. Pour ce projet, le roi fit venir en 1142, de l'abbaye de Berdoues, en Gascogne (France), une communauté de moines cisterciens , qui séjournèrent, à l'époque, dans un édifice très pauvreL'endroit choisi manquait d'eau, et un transfert de la  rivière Jalon, vers les terres proches, a été effectué en 1162. 

DSC_0081

San Martin de Hinojosa était le quatrième abbé du monastère. Il a été nommé évêque de Siguenza,  mais a démissionné, et est retourné au monastère. Il y effectuera de grands travaux et transformations jusqu'à convertir le bâtiment d'origine en un autre de plus grandes dimensions. 

DSC_0019

Alphonse VIII de Castille posa la première pierre de cette nouvelle construction le 20 mars 1179. Les travaux progressent très vite, car au fil des années le monastère reçoit de nombreux dons, et aumônes, enrichissant sans cesse son patrimoine. De nombreux conciles de l'Ordre cistercien se sont tenus en ce lieu. 

DSC_0084

En 1833, les moines ont été expulsés et seule l'église restera.  Grâce au marquis Cerralbo, qui a fait une étude exhaustive de l'ensemble du monument, pour faire connaître son histoire, et l'inventaire des œuvres d'art, ce monastère sera sauvé de la ruine totale. En 1882 il a été déclaré monument national. 

DSC_0036

Actuellement, la communauté est composée de vingt moines qui ont également favorisé l'émergence d'une communauté de laïcs qui exercent une fonction culturelle en organisant des congrès, conférences, concerts, et vivent de leur travail en fonction des exigences de l'Ordre : Ora et Labora.

DSC_0035

L'église :

Elle possède une originale façade romano-gothique, une construction austère, protégée par des contreforts à arcs en ogive.  

DSC_0028

 

L'édifice, à trois nefs, a un chevet avec une abside centrale hémisphérique et des absides latérales rectangulaires. 

DSC_0042

Il date du début du XIIe siècle et sa nef centrale a été décorée au XVIIIe siècle dans le style baroque. Le grand retable est une œuvre de Félix Malo. 

DSC_0046

Le réfectoire :

L'immense réfectoire, du XIIIe siècle, de style gothique, possède une nef unique, et des voûtes en ogive. On peut y admirer de belles rosaces, avec une chaire, accessible par un bel escalier.

DSC_0066

DSC_0062 réfectoire

DSC_0063

Les anciennes cuisines :

Nous visitons enuite les anciennes cuisines, avec une cheminée monumentale, au milieu.

DSC_0068

DSC_0069

Le cloître des Chevaliers, (Caballeros) :

Son nom vient des nobles qui y étaient enterrés. C'est un beau cloître de deux étages inférieur, gothique du XIIIe siècle ; l'étage supérieur est la 1531, avec de très riches décorations plateresque, représentant différents thèmes et événements : scènes bibliques et découverte de l'Amérique, portraits de saints, abbés, roi de Castille. 

DSC_0077

Certains vicomtes de Narbonne y sont enterrés : le premier comte de Medinaceli, Bernal de Béarn et Foix, et quatre chevaliers français.

DSC_0039

Le cloître de la Hospedeleria, date de la fin du XVIe siècle.

DSC_0078

Le dortoir :

Nous accèdons ensuite, dans une grande salle romane : le dortoir de Conversi. Datant du XIIe siècle, il est  composé de nombreuses colonnes et des voûtes d'ogives basses.

DSC_0070

La boutique :

Une boutique propose les produits de confection artisanale( pâtes de fruit, vin, miel, bijoux, bracelets, etc)...règlement par CB, s'il vous plaît ! 

DSC_0020

Vues extérieures :

Non moins impressionnante est la vue sur le côté nord du temple, depuis la promenade qui l'entoure à l'extérieur.

DSC_0090

Le chevet de l'église, et la nef du transept sont majestueux, avec leurs pierres de taille dorées, bien ajustées.  Jouxtant le monastère, un petit cimetière, délimité par le mur d'enceinte.

DSC_0089

Conclusion :

Visite agréable, projection d'un film sur la vie au monastère, pour y passer un bon moment ! Occupé par des moines cisterciens en tant qu'hôtellerie, ce monastère est un lieu idéal pour une retraite et la prière. Les hôtes peuvent participer aux offices chantés par les moines, et disposent d'un bosquet pour compléter leur retraite, avec des promenades pour la réflexion.

DSC_0018

Une partie peut en être visitée, moyennent un prix d'entrée modeste ( 4€/pers). Attention aux horaires de visite : 10-13 h - 16-18 h. De plus la ville possède une aire gratuite, pour les camping-cars, près de la gare. 

DSC_0073

Village :

Et si vous arrivez avant 16h, (heure d'ouverture du monastère), prenez le temps d'en faire le tour à pied, ce qui vous permettra de découvrir quelques beaux vestiges d'habitations rurales, en torchis, et la campagne désertique aux alentours  

 

DSC_0087A la sortie du village, piste menant dans le désert.

DSC_0014

Le torchis est considéré comme le premier matériau composite de l’histoire, car il est composé d’une terre argileuse, et de fibres végétales (paille, foin, crin de chevaux…), et était le matériau de construction des habitations dès le néolithique. Ce béton naturel était utilisé par les Celtes, pour la construction des murs.

DSC_0015

Si vous vous allez de Saragosse à Ségovie, n'hésitez pas à faire un détour par ce petit village. 

 Bonne soirée @ tous, et merci pour vos commentaires qui me font toujours plaisir !