123662795_o

Si vous n'avez jamais entendu parler de San Esteban de Gormaz, sachez tout d'abord qu'il s'agit d'une pittoresque ville castillane. Sa beauté et ses vestiges historiques lui valent le titre de Site historique.

DSC_0103

Elle est située dans la province de Soria, de plus de 3400 habitants, à 859 mètres d'altitude. 

DSC_0097

La vieille ville de San Esteban se compose d'un château, dressé au sommet d'un promontoire, et compte deux églises romanes déclarées bien d'intérêt culturel. L'architecture dominante à San Esteban est l'architecture romane.

Iglesia de San Miguel Arcangel, San Esteban De Gormaz | DestiMap | Destinations On Map

L'église de San Miguel est la plus ancienne. Située un peu à l'ouest de la colline témoin, qui abritait un bastion islamique, elle date de la fin du XIe siècle. 

DSC_0086San Miguel 

DSC_0085

La 2ème église, Santa Maria del Rivero, est une église romane à arcades du XIIe siècle, qui suit le modèle de sa voisine San Miguel.

DSC_0124Eglise Nuestra Senora de Rivero

DSC_0129

Elle se dresse au sommet d'une butte, qui domine majestueusement la ville de San Esteban de Gormaz.

DSC_0118EgliseSanta Maria de Rivero

La galerie à arcades sud compte onze chapiteaux, 8 au sud et 3 à l'est. Elle conserve les 5 arches d'origine. Comme dans l'église primitive de San Miguel, le décor prédomine avec des personnages habillés à la mode islamique, le thème animalier (rapaces aux ailes déployées, dévorant parfois lièvres, serpents et canidés, le lion dévorant sa proie) et les décors végétaux.

DSC_0119

Le long pont de 16 arches en pierre qui traverse le fleuve Duero est l'un des éléments qui ont marqué de manière décisive l'histoire de San Esteban de Gormaz. 

123662867_o

C'était l'un des rares sentiers permettant de traverser le fleuve Duero au Moyen Âge.

DSC_0141Le Duero

Les rives du Douro, emplacement stratégique, étaient la frontière naturelle entre les terres musulmanes et chrétiennes dans les temps anciens. 

DSC_0023Le Duero

C'est Rodrigo Díaz de Vivar, El Cid, qui, après d'innombrables batailles, expulsa définitivement les musulmans du village au XIe siècle.

DSC_0137

Traversé par le Duero, le vieux quartier de San Esteban conserve d'intéressants exemplaires d'architecture populaire, comme ces maisons troglodytes.

DSC_0087

DSC_0090

Outre les temples de San Miguel, construit en l'an 1081, et Santa María del Rivero, deux églises du plus pur roman, la municipalité a ouvert, dans un lieu idyllique, le parc thématique de l'art roman.

DSC_0088

Les voyageurs peuvent découvrir les principaux temples romans, de Castille et Léon, en se promenant parmi les maquettes qui les représentent. 

DSC_0089Maquettes du parc roman

 Cette ville possède, sur les hauteurs, de nombreuses habitations troglodytes, en bois et en pisé, (ou adobe),  bien que la plupart soient abandonnées.

DSC_0101

DSC_0104

L'adobe est de l'argile qui, mélangée d'eau et d'une faible quantité de paille hachée, ou d'un autre liant, peut être façonnée en briques, séchées au soleil. Cette technique a été largement utilisé dans cette région où il n'y avait ni pierre ni rocher.

123662860_o

123662802_oMur en adobe dans une maison antique.

Ses petites ruelles, en pente, nous transportent dans le passé.

123662838_o

Et enfin, après une forte grimpette, la cerise sur le gâteau : le château  et son  point de vue sur la  Vallée du Duero, et la petite cité. 

123662843_o

Un peu plus loin, en bordure du Duero, l'écomusée Molino de los Ojos est un ancien moulin à farine.

123662910_o

Il abrite une exposition composée de diverses ressources, dont un grand nombre interactives, de la nature de la région de Soria, et qui montre le travail de nos ancêtres. 

DSC_0004

Une belle balade champêtre, à la clé, que nous avons pu faire dans la brume matinale !

DSC_0007

Cette petite ville, qui semble avoir été figée dans le temps, possède une richesse culturelle et architecturale unique.  Elle mérite, sans aucun doute, que l'on s'y attarde.

DSC_0106

Bon dimanche à tous, et merci pour vos commentaires qui me font toujours plaisir !