17 décembre 2021

El Burgo de Osma : et son riche patrimoine

DSC_0085

El Burgo de Osma est une petite ville d’environ 5 000 habitants, de la province de Soria, en Castille-et-León, à 200 km au nord de Madrid, sur le fleuve du Duero. 

DSC_0083

Cette jolie petite ville propose un riche patrimoine culturel, artistique et architectural. Vous découvrirez une région pleine de charme où chaque ruelle, place et monument témoigne d’une magnifique histoire.

DSC_0054

Histoire :

C’était à l’origine une enclave celtibère importante, située à peu de distance de son emplacement actuel et connue sous le nom de Uxama-Argaela. Elle fut occupée successivement par les romains, puis par les wisigoths qui la convertirent en siège épiscopal, et par les arabes qui y installèrent une tour de vigie.

DSC_0089

En 1101, l’évêque Pedro de Bourges (San Pedro de Osma) fit construire un monastère au bord de la rivière Ucero, autour duquel  les populations s’installèrent. Une bourgade d’artisans et de commerçants se développa et prit le nom de Burgo de Osma.

DSC_0056

La cathédrale :

La cathédrale est sans aucun doute le joyau d'El Burgo de Osma. La cathédrale,  autour de laquelle s’était constituée la cité médiévale,  était l’édifice le plus important de la ville.

DSC_0075

DSC_0080

De style gothique, elle fut construite sur l’ancienne église romane en partie détruite et  dont elle conserve le cloître, la salle capitulaire et quelques peintures.

 

DSC_0081

Elle possède aussi de nombreux éléments de l’époque de la Renaissance et une tour baroque de 1739. À l’intérieur, elle conserve une importante collection de codex.

DSC_0051Le cloître

 

Maisons à arcades : 

Toutes les rues de l’ancienne ville qui entourent la Plaza Mayor ont des arcades, et la rue Obispo Rubio en a de chaque côté. 

DSC_0078

DSC_0071

En sortant de la cathédrale, jetez un œil sur sa place et contemplez les belles maisons et arcades qui se trouvent juste devant elle.

DSC_0079

Certains d'entre eux ont des bars juste en dessous, c'est donc un très bon endroit pour déguster une bière et se ressourcer avant de poursuivre la visite du Burgo.

DSC_0070

Rue principale : 

Dans cette rue, on trouve une bonne partie des restaurants d' El Burgo et aussi de nombreux magasins vendant des produits locaux, comme de la charcuterie.

DSC_0067

Plaza Mayor :

Sur la Plaza Mayor, entourée d’arcades, se trouvent deux édifices du XVIIIe siècle : la Mairie et l’Hôpital de San Agustín.

DSC_0057

DSC_0060

Le Palais Épiscopal :

Construit au XVIe siècle est toujours le siège de l’évêché. Il se caractérise par son magnifique portail de style gothique tardif

DSC_0061

DSC_0063

La rue Ruiz Zorilla conduit à la place de Santo Domingo où se trouve la fontaine del Mono qui est un symbole de la ville.

DSC_0072

Les murailles :

Les murailles du Burgo de Osma, dont certaines parties sont encore bien conservées furent édifiée en 1458 par l’évêque Pedro de Montoyo.

DSC_0086

C’est par l’une de ses entrées, la porte del Angel, que l’on accède à la ville.

DSC_0087

Le château :

Sur une colline proche, le château d’Osma domine la ville et ses alentours. Il conserve encore des traces de fortifications du VIIIe siècle, bien que l’enceinte extérieure et la tour del Agua datent du XVe siècle.

DSC_0050

La gastronomie :

La gastronomie de région est magnifiquement représentée au Burgo de Osma avec sa grande variété de charcuterie et ses délicieuses préparations de gibiers et d’agneau grillé et le fameux « cocido castellano » (sorte de pot-au-feu), sans oublier la grande diversité de champignons en automne.

DSC_0088

J'espère que cette petite balade vous aura plus, et merci pour vos commentaires qui me font toujours plaisir ! Bon week-end à tous !

 

 

Posté par : Martine84000 à - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur El Burgo de Osma : et son riche patrimoine

  • C'est ça l'Espagne profonde quand on la sillonne à l'intérieur et au cœur même du Pays, loin des foules estivales des bords de la Méditerranée... d'un seul coup on débouche sur ces petites villes surprenantes, ceinturées de tours et remparts toujours en bon état, après tant de siècles... comme la ville d'Avila ! Et la Plaza Mayor ressemble un peu à Tembleque dans la Mancha ! Et une petite ville pleine de belles surprises, comme son Arène, la beauté de ses ruelles et sa splendide Cathédrale ! Voilà l'Espagne que j'aime !
    Bon Week-end chers amis,
    Gilbert

    Posté par AmiGilbertAhuy, 18 décembre 2021 à 07:09 | | Répondre
    • Moi aussi je ne suis plus trop attirée par les bords de mer de la Méditerranée, trop peuplés, trop d'immeubles, où tout est fait pour les touristes de masse. Je préfère ces endroits un peu perdus, de l'Espagne profonde. Le problème c'est que ces petites villes de campagne se dépeuplent au profit des grandes villes. Certaines sont même devenues des villes fantômes, je trouve ça dommage, car elles ont tellement de cachet, et un patrimoine extraordinaire !
      Bon weekend à vous deux aussi.
      Bises.

      Posté par Martine84000, 18 décembre 2021 à 18:44 | | Répondre
  • décidément cette région d'Espagne est un enchantement! quelle beauté cette cathédrale, merci! gros bisous Martine. cathy

    Posté par virjaja, 18 décembre 2021 à 10:53 | | Répondre
    • L'Espagne du nord, peu connue malheureusement, recèle de nombreux trésors, comme ces petites villes au riche patrimoine. Elles méritent que l'on y fasse un petit détour.
      Bon weekend Cathy.
      Gros bisous.

      Posté par Martine84000, 18 décembre 2021 à 18:46 | | Répondre
  • Bonjour Martine
    L'ami Gilbert souligne comme vous le charme de l'Espagne intérieure, loin du tourisme de masse de la Costa Brava ou des plages du sud. Les charmantes petites villes qu'on découvre à l'occasion se dépeuplent dites-vous, je gage que dans quelques années ce sera comme pour nos villages perdus au fond des vallées ou sur les pentes des montagnes, avec le retour de ceux qui ont hérité de ces vieilles bâtisses et qui en feront alors leurs résidences secondaires.
    Bon dimanche et bises.

    Posté par Xtian, 19 décembre 2021 à 09:17 | | Répondre
  • Les maires et associations font tout pour ressusciter ces villages, un pari fou dans l'une des régions les plus dépeuplées d'Espagne. L'exode rural en Castille, immense région au centre de l'Espagne, ou en Aragon et en Estrémadure, a été si fort dans les années 50 à 70 qu'en certains endroits on ne trouve plus que deux habitants au km2, une densité de population comparable à celle de la Laponie ou de la Sibérie. C'est bien triste car on y trouve de véritables trésors.
    Bon dimanche aussi.
    Bises.

    Posté par Martine84000, 19 décembre 2021 à 13:33 | | Répondre
Nouveau commentaire