Alyscamps

Chaque région a ses légendes, ses histoires, que l’on se transmet en famille, pour se faire peur, pour succomber à la fascination de l’inexplicable… Si vous avez envie d'avoir des sensations fortes, rien ne vaut de s'immerger dans des lieux lugubres, comme le cimetière des Alyscamps, à Arles (nécropole romaine où sont alignés des sarcophages romains)

Arles Carte et Image Satellite

Cet article participe au rendez vous mensuel #enfranceaussi, le thème de ce mois-ci est : "Cimetière". C'est Dora du blog Arpenter le chemin qui nous l'a proposé.  

Alyscamps2

A 35 km d d’Avignon, la cité d'Arles fut autrefois métropole de la gaule romaine, puis symbole d'un passé chrétien rayonnant, comme en témoignent encore les arènes et les Alyscamps, (traduction provençal de champs élysées)Dès le début de l'empire romain des tombes, sarcophages, et mausolées, sont installés sur le site paléochrétien, en dehors de l'enceinte de la ville, le long de la Via Aurelia. La nécropole païenne deviendra par la suite chrétienne.

13

 

Légendes des Alyscamps :

Les Bouches du Rhônes sont un territoire rempli d'histoires morbides. C'est parti pour une visite insolite, spéciale Halloween, de ce lieu pleins de légendes. S’il ne reste de ces Champs-Elysées de Provence qu’une allée bordée de sarcophages de pierre et les ruines de l’église et immortalisée par Vincent Van Gogh, il est peu de dire que les Alyscamps ont été à la source de bien des légendes. Au Moyen-Age, déjà, ne disait-on pas qu’une telle profusion de sépultures excitait les imaginations. Ne serait-ce pas les tombeaux des innombrables Sarrasins venus envahir la région au 8e siècle et vaincus par les soldats de Charlemagne ?

11

A moins ce que ce ne soient les troupes d’Abderamane, transformées en pierre par la colère divine. En plein culte des reliques, l’arrivée du corps de St-Genest, martyr arlésien, décapité en 303, suscita un tel engouement que des croyants de toute l’Europe s’y faisaient enterrer. Dès lors la nécropole devient célèbre, les corps descendaient par bateau, enfouis dans des tonneaux et accompagnés d’une obole pour les Arlésiens chargés des sépultures.

12

Au 12e siècle, la collégiale devenue église St-Honorat, devient le point de départ de la Via Arlensis, pour Saint-Jacques de Compostelle. On dit même que, pour valider le changement de saint tutélaire, Jésus serait venu en personne valider la décision des évêques de la ville, en s’agenouillant devant eux pour les bénir. Une pierre aurait gardé la trace de ses genoux : la chapelle de la Genouillade, édifiée au XVIéme siècle, en a gardé le nom. A ne pas manquer, non plus, la chapelle funéraire de la famille des Porcelets.

14

Nous avons pu admirer le monument des consuls érigé en l'honneur des édiles municipaux morts lors de la peste de 1721. Le site a été réorganisé par les religieux Minimes au XVIIe s., et de nombreux monuments sont détruits, ou volés, après la révolution. 

LES ALYSCAMPS A ARLES (13) - PROVENCE ET AILLEURSMonument des consuls.

Notre visite se poursuit avec la très belle église Saint Trophime, située au cœur de la ville, sur une jolie place, avec ses très belles sculptures en façade, du 12è s. (classées au patrimoine mondial).

02

Ce portail attirera immédiatement notre œil tant il  est magnifiquement restauré et chargé de symbolisme. C'est une fois à l'intérieur, avec les détails architecturaux, les reliques, les peintures et sculptures que l'on mesure vraiment la grandeur de l'édifice.  Ce qui a attiré notre attention, à l’intérieur, c’est la  présence de différents styles : gothique, roman, baroque... comme si cette église avait eu plusieurs vies. On resterait des heures à l’admirer.

05

Nous avons poursuivi notre visite par le cloître contigu à l’église. Il  est très bien conservé et d’une beauté remarquable.

03

 Laissez-vous porter par les colonnes et chapiteaux d'une finesse exceptionnelle. Nous avons pu monter sur le toit pour avoir une superbe vue d'en haut et sur le clocher.

04

Pour continuer la balade dans Arles, un tour vers les arènes et le charmant quartier coloré, qui les entoure.  Construit au 1er siècle, cet amphithéâtre romain, similaire aux arènes de Nîmes, ou au Colisée de Rome, a été utilisé pour différents type de spectacles tels de gladiateurs ou célébrations de jeux divers.

01

A proximité des arènes, se trouve le théâtre antique romain. Celui-ci, construit au 1er siècle avant J.C est l'un des tout premiers théâtres en pierre du monde romain.

07

08

A la différence de l'amphithéâtre ou du cirque, il offrait des spectacles de tragédies, comédies, mimes et pantomimes romaines, ou grecques, à destination d'un public probablement plus raffiné.

09

10

Visiter le musée départemental de l'Arles antique, c'est remonter le temps de 20 siècles pour plonger dans la vie quotidienne des gallo romains de ce grand port situé à 20 kilomètres de la mer Méditerranée.

15

Parmi les plus belles pièces exposées, un chaland long de 30 mètres et le buste présumé de César qui ont, toutes les deux, été repêchées dans le Rhône. 

16

Pour moi, Arles est surtout une ville où l’on peut revenir indéfiniment sans jamais avoir l'impression de la connaître, tellement il y a de choses à voir.

17

Pour les  amoureux des arts, de l'histoire et des vielles pierres, comme moi, c'est une ville à visiter absolument. Elle  a quelque chose d'indescriptible qui rend véritablement unique chacune de nos visites.