DSC_5424;

Dopé aux contes de fées pendant notre enfance, on a beau s’en défendre, mais un prince, ou une princesse,  sommeillent forcément en chacun d’entre nous. Et la vie de château qui va avec, fait forcément aussi un peu rêver.  J’ai eu l’occasion de revoir, au mois d'août, un département devenu depuis un de mes véritables coups de cœur : le Maine-et-Loire (avec son bon vin, ses châteaux incroyables..., que demander de plus ?!). 

DSC_5459

Cet article s’inscrit dans le RDV mensuel #EnFranceAussi initié par Sylvie, du blog Le coin des voyageurs. Le principe est de vous faire découvrir la France à travers un thème donné. Ce mois-ci, Sabrina, du blog https://sartheetmayennefr.wordpress.com/  a choisi comme thème :  "Château". Donc je n'ai pas hésité une seconde à vous parler de celui de Brissac-Quincé, plein de charme, qui fut un vrai coup de coeur pour moi ! 

DSC_5474

C’est lors d’une belle journée, relativement belle, dans cette petite cité, que mon cœur s’est emballé, et plus particulièrement son magnifique château, une véritable douceur angévine !  

DSC_5463

A 36 km de Saumur, au cœur d’un village typique et entouré d’un vignoble, baigné par la rivière Aubance, le château de Brissac élève ses façades monumentales. Surnommé « le Géant du Val de Loire », j’ai eu la chance de pouvoir déambuler, durant plusieurs heures, dans ses jardins magnifiques, ses écuries et même ses couloirs, un véritable château d’exception. 

DSC_5425;

Il faut dire que Brissac est loin d’être un château comme les autres : avec ses sept étages, et ses 204 pièces, il est le plus haut de France. Et il faut bien reconnaître qu’il en impose. J'ai fait de nombreuses photos, sous tous les angles, de ce merveilleux château, je vous laisse juger par vous-même ! 

DSC_5427

Ce qui surprend au premier coup d’oeil, c’est ce parfait mélange de modernité et de médiéval, qui fait toute l’originalité du château.  D’abord château-fort construit au XIe siècle, sa façade de style Louis XIII est entourée par deux tours médiévales qui donnent un énorme cachet à l’ensemble. Demeure de famille toujours habitée, le château de Brissac dresse sa masse imposante au-dessus des frondaisons de son parc, et des toits du village. 

Brissac

DSC_5458 Les écuries du château avec de nombreux animaux empaillés.

DSC_5437;

DSC_5438;

Acquis en 1502 par René de Cossé, le premier seigneur de Brissac, le Château est depuis toujours resté dans la famille. Le 13e Duc de Brissac y vit aujourd’hui avec sa famille (si si je vous promets, comme dans Cendrillon ;)) et s’occupe de l’entretien des lieux,  grâce à ce que rapporte notamment les visites du château.

DSC_5470;

« Un château neuf, à demi construit dans un château vieux, à demi détruit ». Ainsi s’exprimait le Duc de Brissac pour faire écho à l’évolution architecturale de son bien au cours des siècles. Et c’est bien l’effet produit encore sur le visiteur une fois la grille d’entrée du château  franchie !

DSC_5473;

La façade, de style Louis XIII a été élevée au 17e s. et évoque plus celle d’un hôtel particulier parisien. Elle est flanquée de deux tours qui subsistent du château fort du 15e s. Ce contraste de style et d’époque, qui aujourd’hui fait le charme de Brissac résulte des aléas de l’histoire. La construction du vaste palais entreprise par le Duc de Brissac en 1600 ne fut jamais achevée, interrompue par sa mort en 1621. 

DSC_5431

Le très agréable parc, à l’anglaise, de 70 ha, est parcouru par la rivière Aubance.

DSC_5432;

DSC_5464

Chemins de sous-bois, allées du bord de l’eau, passages engazonnés, autant d’invitations à la promenade.

DSC_5428

Chaque allée est rattachée à un nom sublime semblant tout droit sorti d’un roman (la Promenade du Pont Rouge, La Vigne des cinq siècles, le Baiser…). Elles ménagent de belles perspectives vers le château.

DSC_5433;

Véritable apparition antique au sommet d’une colline, le mausolée familial intrigue avec ses colonnes. Un petit trou aménagé dans la porte permet d’en voir l’intérieur avec ses tombeaux. Pour y pénétrer il faut patienter jusqu’aux journées du patrimoine. 

DSC_5422

C’est de là que la vue sur le château avec les vignes au premier plan est la plus belle. Véritable ville derrière les murs, son labyrinthe de couloirs dérobés, d’escaliers majestueux et de salles immenses, compose un décor somptueux. 

DSC_5479

On déambule de salles en salles, commençant par le Grand Salon où se côtoient tableaux de famille anciens comme récents, enchaînant sur la Salle à manger où le couvert dressé et les bois de cerfs aux murs n’attendent que les convives, pour ripailler joyeusement !

DSC_5483

Photos ci-dessous de la grande cuisine et ses ustensils :

DSC_5502,

DSC_5503;

DSC_5506

La visite des salons et des chambres d’apparat, révèle un décor éblouissant de plafonds peints, et dorés à la feuille d’or.

DSC_5485;

Parmi les plus belles pièces du château, vous serez surpris par la taille, la richesse, et la décoration de la grande galerie, ornée d’un splendide plafond décoré d’une centaine de tableaux évoquant la mythologie.

DSC_5508
On découvre ensuite plusieurs pièces, dont la chambre du Roi Louis XIII, ornée de tapisseries d’Aubusson, venu en visite au château en août 1620. Dorures et draperies rouges nous plongent dans une ambiance faste très belle-époque.

DSC_5489

A Brissac, on fait aussi du vin dont la dégustation nous est proposée dans les imposantes caves du château. 

DSC_5500

La visite s’achève ensuite dans une charmante petite boutique. 

DSC_5501;

Quant à percer ses mystères, on pénètrera les anciennes douves qui furent comblées pour laisser place à un canal souterrain, assez captivant et ouvert à la visite.

DSC_5514;

On peut se demander ce que serait un château sans une bonne petite histoire d’épouvante, et celui de Brissac n’échappe pas du tout à la règle ! Les nuits d’orage, on parlerait d’une mystérieuse dame blanche qui apparaîtrait dans certaines pièces de la demeure (bouuuu). 

DSC_5515;

Ce charmant fantôme serait en réalité celui de Charlotte de Valois, assassinée par son mari Jacques de Brézé, après qu’il l’eut surpris dans les bras d’un écuyer. Comme on ne rigolait pas trop avec ces choses-là à l’époque, il transperça son épouse d’un simple coup d’épée. Rien d’étonnant à ce qu’elle rode toujours dans les parages après une telle fin… ! ;))

DSC_5519;

L’accueil et la visite font de ce lieu sont une étape, incontournable, des châteaux de la Loire, témoignage vivant animé avec passion, par l’actuel Duc de Brissac. Que l’on soit passionné par l’Histoire ou non, impossible de ne pas y trouver son compte.

INFOS PRATIQUES

Domaine du Château de Brissac - Rue Louis Moron - 49320 Brissac-Quincé - (à une quinzaine de kilomètres d’Angers).

Tarif adulte (visite + accès au parc) : 10 euros - Gratuit pour les enfants de moins de 8 ans.

Merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir ! 

Citations & Proverbes sur château - Atmosphère Citation