DSC_2129

Je vous invite aujourd'hui à faire une balade dans les Alpilles,  dans le vallon des Glauges. Elle nous amène à découvrir de superbes paysages, typiques du Parc naturel régional des Alpilles.

DSC_2134

Prolongement géologique du Luberon, la chaîne des Alpilles étend ses crêtes calcaires déchiquetées d’Avignon à Arles, en plein cœur de la Provence avec son caractère sauvage et unique.

DSC_2128

Nous garons notre voiture au parking des arènes d'Eyguières. Les arènes de Chabaud se trouvent à l'emplacement d'un ancien moulin construit en 1787. Le bâtiment principal de ce moulin existe encore à l'intérieur des arènes.

DSC_2115

L'aqueduc, que l'on distingue à l'extérieur des arènes, était destiné à alimenter le moulin en eau. Vers 1898, ne rapportant plus de revenus suffisants à la commune, le moulin est vendu à un particulier. Auguste Chabaud, dernier propriétaire du moulin, transforme les infrastructures en arènes, inaugurées le 8 août 1926.

DSC_2133

Nous passons ensuite devant le beau cimetière paysagé d'Eyguières et sa belle chapelle St Vérédème. L'un ne va pas sans l'autre, ils sont liés par le service religieux rendu aux défunts, chacun ayant son rôle.

DSC_2122

Le cimetière paysagé d'Eyguières ressemble à un jardin avec ses magnifiques ifs taillés en forme de toupies, de bilboquets à double ou triple colorette.

DSC_2130

Il n' est pas classé, seule, la chapelle l'est. Du jardin, il a aussi les restanques, car on monte par de petits escaliers sur 3 ou 4 niveaux jusqu'à la chapelle Saint-Vérédème, pur style roman.

DSC_2123

Elle est là depuis le milieu du Xe siècle pour rappeler la venue, depuis sa Grèce natale, de ce moine qui se fit ermite aux pieds des Alpilles en forêt du col de Melet, après avoir connu la désertique plaine de Crau. Saint-Vérédème veille désormais sur l'un des plus beaux cimetières de Provence.

DSC_2116

Après avoir franchir le canal de la vallée des Baux, nous prenons le chemin goudronné balisé PR, en suivant le panneau "Eyguières par le vallon des Glauges 7,8 km". 

DSC_2151

Le canal de la vallée des Baux, mesurant 53 km de long, a fait l'objet d'un long travail de réflexion et de conception. Commencé en 1792, le canal sera mis en eau un siècle plus tard, en 1914. 

DSC_2127

Pour développer la présence humaine et l'activité économique dans les Alpilles, il était important qu'un réseau hydraulique irrigue le territoire, et permette à l'agriculture de se développer.

DSC_2131

Ce canal alimente à lui seul la partie sud du massif.

DSC_2159

Nous empruntons, ensuite, le chemin pierré de St-Pierre-de-Vence, le long du massif du mont Menu.

DSC_2135

Il nous mène au vestiges de la villa gallo-romaine de St-Pierre-de-Vence, avec de belles vues sur les Opies. 

DSC_2165

Le site se trouve au pied du mont Sainte-Cécile (au sud-est) et de la tour des Opies, point culminant du massif des Alpilles. 

DSC_2167

Il se trouve donc au centre d'une vallée qui est desservie dès l'Antiquité par des voies de communication.

DSC_2166

DSC_2174Vue générale du site. Au fond, le mont Sainte-Cécile.

 

Pour plus d'explications sur cette villa gallo-romaine :

Villa gallo-romaine de Saint-Pierre de Vence

La villa gallo-romaine de Saint-Pierre de Vence est une villa située dans la commune d' Eyguières dans les Bouches-du-Rhône. Le site est habité dès la fin de l' Âge du fer, mais l'essentiel de son développement date de l' époque romaine. Il est habité au moins jusqu'au .

http://wikipedia.org

Le relief des Opies, se caractérise par un ensemble de crêtes, où se trouve le point culminant du territoire du Parc : les Opies, à 498 m d'altitude.

DSC_2178

De la tour qui symbolise le sommet, il est possible de voir jusqu'aux massifs alpins. 

DSC_2157

Cette tour était une vigie construite à l'aube du XXe s. afin de prévenir le risque incendie dans le massif. Elle sert désormais à abriter du mistral les aventuriers qui ont atteint le sommet. 

DSC_2132

Au coeur du vallon, qui sépare les Opies du Mont Menu, les chemins nous feront traverser une garrigue provençale, de belles  oliveraies, ainsi que des vignobles façonnés par l'homme depuis de nombreuses années.

DSC_2139

DSC_2143Cystes

 

Culture emblématique du territoire des Alpilles, l'olivier est le symbole du climat méditerranéen sec.

DSC_2150

DSC_2136

 

Ses troncs multiples sont la conséquence d'un recépage au niveau de la souche, suite à un gel important en 1956.

DSC_2130

Aujourd’hui, certaines des olives et les huiles produites dans les Alpilles sont reconnues à l’échelle nationale et internationale, bénéficiant de l'Appellation d'Origine Protégée (AOP). 

DSC_2154Pieds de vigne sur fond de nuages vaporeux

En ce moment les coquelicots, et les fleurs, dans les champs d’oliviers, sont du plus bel effet ! La signature d’une région, typiquement provençale, qui allie senteurs, saveurs et beaux paysages ! 

DSC_2156

Depuis deux mois la faune s'est réappropriée les espaces que nous avons dû délaisser, aussi notre retour doit se faire avec respect, tout en restant discret, afin de déranger au minimum les animaux. Il est conseillé de rester sur les chemins balisés et de tenir son chien en laisse.🐇🐿🦌

DSC_2107

J'espère que cette balade dans les Alpilles vous a plu ! Bon début de semaine, et merci infiniment pour votre fidélité, et pour vos commentaires qui me font toujours grand plaisir !  🙏

♪♫•*¨*•.¸¸¸¸.•*¨*•♫♪ ♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪ ♪♫•*¨*•.¸¸¸¸.•*¨*•♫♪