Copie de DSC_0689

Situé, entre Méditerranée et Pyrénées, aux portes de l'Espagne, Port Vendres, dans les Pyrénées Orientales, où nous ferons une petite escale, est un port naturel typiquement Catalan. Entre mer et vignes, les paysages sont sublimes, je suis tombée sous le charme de ce village, un coin sublime ! Beaucoup de personnes ont tendance à ne s'arrêter qu'à Collioure, et ignorent les beautés cachées de Port Vendres.

DSC_0689

La Côte Vermeille, qui s'étend d'Argelès à la frontière ibérique est peuplée de charmante station balnéaire, comme Port Vendres, qui ne manquent pas d'attraits. Lors de notre parcours, nous découvrons un littoral authentique et préservé, des paysages splendides, des plages baignées de soleil, des criques de petits galets et de sable fin.  

DSC_0705

Cette côte, très découpée, dont on ne se lasse pas de contempler, présente une succession de caps, limitant de magnifiques petites anses, entre des falaises atteignant 30 à 100 m de hauteur. 

DSC_0706

Nous verrons, successivement, le long de ce littoral exceptionnel : l'anse de Sainte Catherine, au pied du phare du cap Béar, la plage de Balanti, la plage de Bernardi et l'anse de Paulilles.

DSC_0694L'anse de Paulilles.

DSC_0707

 

Nous avons pu apprécier un véritable cadre de carte postale, où les vignobles, bâti sur les pentes schisteuses, du massif de Madeloc,  descendent en cascade, vers la mer. Leur accès est aussi ingrat que sont divins les vins doux, fabriqués dans les caves de Banyuls sur Mer, juste à côté.

DSC_0681

DSC_0699

Arrivés à Port Vendres, une aire de camping car, en direction du Cap Bear, nous accueille pour notre pause déjeuner. D'habitude payant ce parking est ouvert, gratuitement, aux voyageurs, pendant la période hivernale.

DSC_0694

Port-Vendres, c’est une histoire maritime illustre, de l’antiquité à nos jours. C’est aussi une richesse patrimoniale et architecturale, ajoutée à la beauté naturelle de ses plages et de ses criques.

DSC_0689

Son port, au cœur de la ville est le seul port en eau profonde du Département. C'est aujourd’hui un port de plaisance, de pêche et de commerce, accueillant des yachts prestigieux et des bateaux de croisière dont les manœuvres offrent un spectacle unique au quotidien.

DSC_0685

 La ville s'organise autour d'un port de commerce dont les navires venus d'Afrique, plus rares que par le passé, rythment encore la vie. Ici transite la plupart des bananes consommées en France. 

DSC_0688

Un moment de vie quotidien à ne surtout pas manquer : l'arrivée des bateaux de pêche et le débarquement des poissons pour la criée.

DSC_0696

DSC_0697

Je suis une inconditionnelle de l'ambiance qui règne sur les quais d'un port de pêche. À toute heure de la journée, il y a toujours quelque chose de passionnant à observer. 

DSC_0683

Les filets de pêche qui attendent d'être ramendés, l'empilage presque artistique des casiers, les noms des navires amarrés, le plumage des goélands argentés...

DSC_0686

J'aime ces températures printanières toujours agréables, les journées que l'on voit s'allonger, le retour des terrasses ensoleillées et de ces moments que l'on a plaisir à partager autour d'un verre. Ici de nombreux restaurants, où l'on peut manger, à tout heure du poisson frais, mais pas de boutiques de souvenirs, attrapes-touristes.  

DSC_0682

À deux pas du port, l'église au dôme bleu ciel, répond au clocher rose de Collioure, et la rue Arago, appelée "rue du soleil", profite des rayons tardifs grâce à son emplacement. La rue portait à l’origine le nom d’un personnage éminent de la région de Perpignan : Arago, physicien, astronome, homme politique né en 1786 à Estagel dans le Pyrénées orientales.

DSC_0682

Mais, la volonté populaire et le soleil ardent de la région a détrôné le personnage publique  parce que  300 jours par an, du matin au soir, le soleil se prélasse contre les devantures de ces maisons qui donnent sur le port. Pour cette raison les Port Vendrais l'ont baptisée « Rue du soleil ». 

DSC_0687

Aujourd’hui, la rue du soleil offre une vue d’ensemble du port avec toutes les maisons qui l’entourent. Les bateaux des pécheurs ont remplacé les galères mais on ne voit plus les gros bateaux de voyageurs qui, autrefois, continuait à créer le lien entre l’orient et l’occident.

DSC_0683

J'ai retrouvé cette impression de tranquillité que j'avais gardée de mes précédentes balades, il ne me manquait plus que le retour des bateaux de pêche pour parfaire le décor !

DSC_0684

Les plages ! À l'écart des immenses étendues de sable, Port-Vendres a sa dizaine de criques, de la jetée à la route de Collioure, jusqu'à Paulilles et au site du Forat, où chacun se sent privilégié. 

DSC_0695L'anse de Paulilles.

De belles balades, autour du sentier des douaniers, jusqu'à Banyuls, le long de la montagne du Cap Béar, permettent de débusquer de jolis lieux de baignades, entre deux rochers, abrités de la tramontane. 

DSC_0704

La route, pour se rendre au Cap Béar, est bordée d’une falaise de 50 m tombant à pic dans la mer, donc mieux vaut rouler très lentement, surtout en camping-car, car on rencontre, souvent, de nombreux tournants, sans visibilité. Nous en profiterons pour admirer la vue sur tout le littoral catalan, ainsi que les vignes à perte de vue.

DSC_0700

Le mieux est de se garer à la sortie de Port Vendres, puis de suivre le GR indiqué,  on profite ainsi à fond des anses et de la nature.  

DSC_0699

Au Cap Béar on peut faire une très belle promenade, avec vues magnifiques sur la mer, mais attention, certaines parties sont assez escarpées et difficiles pour ceux qui ne font pas de sport.

DSC_0698

 Nous empruntons, un petit sentier, au milieu de la garrigue, qui nous mène à l’anse Sainte-Catherine.

DSC_0704

DSC_0700

Nous nous sommes rendus dans cette belle région début mars, et déjà les fleurs, à cette époque là nous offraient leurs plus belles parures. 

DSC_0702

DSC_0703

Le Cap Bear est l'endroit idéal pour se baigner, à la belle saison, loin des floules et des grandes plages touristiques de St Cyprien ou d'Argelès.  Nous y trouvons de petites criques entre les rochers, idéales pour admirer la beauté du paysage de la Côte Vermeille. 

DSC_0701

Cette côte a bien d'autres jolis endroits à nous faire encore découvrir,  mais avec cette première sélection, je pense que l'essentiel est déjà représenté, et que vous aurez envie d'aller voir par vous-même ce beau littoral.