DSC_0662

Quel bonheur que ces cabanes de pêcheurs pour les amateurs de photos, peintures, les amoureux de la nature.

DSC_0656

Ce site, à Canet Saint Nazaire, dans les Pyrénées Orientales, offre un panorama naturel remarquable, un écosystème complet et rare où tous les sens sont sollicités. Les éléments le composant sont :

DSC_0660

sa lagune qui suivant le moment ou le temps offre une palette de nuances splendides de oranges, bleues, jaunes... Et si l'on est arrivé assez tôt le matin on découvre, toute une faune en effervescence, les pêcheurs relevant leurs filets.....

DSC_0645

en toile de fond le majestueux Canigou, tout aussi haut en couleur avec ses moments enneigés, ses couchers de soleil sublimes....  Montagne sacrée des « Catalans français », culminant à 2784 m, c'est le grand massif pyrénéen le plus proche de la mer Méditerranée.

DSC_0676

Visible de toute la Catalogne et parfois même depuis Marseille (250 km) par temps exceptionnel. Classée « grand site » depuis 1999, la montagne fait partie du parc naturel régional des Pyrénées catalanes. La situation du massif offre une vue fantastique sur la plaine du Roussillon.

DSC_0673Photo Canigou

ses 10 cabanes de pêcheurs réhabilitées dans des matériaux provenant du site (phragmite, roseau, canne..) 

DSC_0644

ses richesses végétales et animales pour certaines rares (sterne naine, orchis des marais...) 

DSC_0657

Il existe plusieurs sites où l'on peut voir des cabanes de pêcheurs traditionnelles, mais l'endroit le plus grand est le village de pêcheurs de l'étang de Canet. Pour y aller c'est très simple, il suffit de prendre la route allant de Canet à St Cyprien, et on les voit, à quelques mètres de la route. Il y a un petit parking pour se garer et le site se visite à pied.

DSC_0646

La  pêche a modelé l'activité humaine du littoral, ce qui est évident, mais c'est dans le Nord des Pyrénées-Orientales qu'elle a eu le plus d'impacts : Les pêcheurs de St Laurent de la Salanque se sont installés progressivement en bord de mer, créant une nouvelle ville : Le Bacarès.

DSC_0642

Les pêcheurs travaillaient avec des barques traditionnelles, et devaient entreposer leurs matériels sur place, pour éviter la manutention quotidienne. Ils ont donc construit des abris pour cet usage.

DSC_0641

DSC_0667

La pêche sur les étang de Canet et de Salses, a été pratiquée depuis fort longtemps. Les premières traces de cette activité datent de 1265. Le principal étang était bien sûr le plus exploité, celui de Salses.

DSC_0664

Celui de Canet était lui aussi utilisé couramment, et plus curieusement il y en avait un à Bages, au Sud de Perpignan, qui était aussi un village de pêcheurs. 

DSC_0665

Les cabanes de pêcheurs sont de nos jours des éléments du patrimoine local. Elles sont faites en sanils, des roseaux marins qui pullulent dans les étangs. Les murs forment une pièce rectangulaire d'à peu près 20m2, le toit, en sanil aussi, monte haut. Elles sont quasiment toujours orientés de façon à avoir le moins de prise au vent possible, et elles étaient souvent entourées d'un petit enclos. 

DSC_0669

L'utilisation de sanil est particulièrement judicieux : c'est bien sûr un matériau disponible, facile à travailler, souple, et surtout étanche. Cette dernière caractéristique permet, en plus d'être à l'abri de la pluie, de conserver la fraicheur de la nuit durant la journée. Plus fraiche, la cabane est moins sujette à l'incendie.

DSC_0672

Il faut dire qu'en plus d'être des lieux de stockage, elles servaient parfois d'habitation, donc elles étaient équipées de cheminées. Certaines de ces cabanes de l'étang de Canet disposent encore de cette cheminée.

DSC_0670Les cabanes de pêcheurs de l'étang de Canet

Il existe quelques cabanes de pêcheurs réhabilitées dans la région. Les plus connues sont celles de l'étang de Canet, elles ont été refaites en 1993 après destruction des 11 cabanes en tôles ondulées qui existaient. Un parcours pédestre de deux kilomètres et demi a été aménagé pour les découvrir. Il faut savoir qu'elles sont toujours utilisées de nos jours par quelques pêcheurs locaux qui exercent leurs activités en été. 

DSC_0638

- Les espèces pêchées sont : les anguilles, les crevettes grises, les loups, les crabes, les mules , les soles, l'athérine ou Joel qui est un petit poisson au corps mince à la bouche large et protractile et aux yeux assez gros. Sa chaire translucide permet de voir par transparence les os du crâne, les orbites et les viscères. Poisson grégaire qui vit dans des eaux peu profondes et plutôt saumâtres et se déplace par bancs. En période de fraie il remonte les rivières. Se pêche à la nasse, à la ligne et au filet. Il est recherché pour servir d’appât et est aussi apprécié en friture que l’on appelle mange-tout.

DSC_7840L'asthérine ou Joel

 

 

 

 

L'une des cabanes sert d'accueil du public, en saison estivale. Grâce à différents supports et visites guidées on découvre :

- l'histoire du site 

- les principaux habitats rencontrés (roselière - dunes - prés salés ...) 

- la formation et l'évolution de la lagune 

- les caractéristiques et rôles de la lagune 

- la pêche, mode de pêche et son matériel 

- les différentes espèces rencontrées : végétaux, animaux (poissons, oiseaux, amphibiens, reptiles, insectes) 

- les cabanes de pêcheurs : organisation intérieure, matériaux de construction...... 

DSC_0647

L'avifaune :

En raison de la vaste roselière, développée sur ses berges, l’étang de Canet constitue un refuge important pour l’avifaune nicheuse et une étape essentielle pour l’avifaune migratrice. Avec plus de 246 espèces recensées et près de 200 espèces d'oiseaux migrateurs, l'étang devient un site d'observatoire unique au fil des saisons :

- De mi-février à mi-août pendant la nidification : les espèces nicheuses comme le héron pourpré, le Busard des roseaux, l'Echasse blanche ou la Lisciniole à moustaches.

DSC_7832

- De février à mai et d'août à octobre : les migrateurs comme le Flamant Rose, le Crabier chevelu ou le Chevalier Sylvain.

DSC_7833

- Toute l'année : les hivernants comme la Grande Aigrette, l'Avocette élégante et le Martin-pêcheur.

DSC_7834

- Espèce rare : La Sterne naine

DSC_7835

Sa flore :

Salicorne, raisin de mer, Ruppia Maritima qui constitue une source de nourriture importante pour les oiseaux et une zone de fraie et de nurserie pour les poissons

DSC_7836Raisin de mer

Espèces rares: tamaris, le lys de mer, orchis des marais, Sérapias à petites fleurs, Euphorbia peplus ....

DSC_7837Le lys de mer

et le phragmite (sanils), ce roseau commun vivant en milieu humide et formant la roselière et qui fut utilisé pour les toitures des cabanes de pêcheurs. Mais qui est aussi employé en phytoépuration, et constitue un abri pour la faune sauvage.

DSC_7838Toit en sanils

Belle ballade avec une vue splendide sur le lac d’un côté, la Méditerranée de l’autre, l'image flamboyante du Mont Canigou,  en toile de fond, des camaïeu de bleus que tout photographe appréciera. A voir absolument au coucher du soleil, c'est sublime !

"Vivre L' I.N.S.TA.N.T  présent  et PARTAGER le  REGARD que nous portons sur le  MONDE."