DSC_3060

Je vais vous présenter aujourd'hui ma ville idéale, de l'Isle-sur-la-Sorgue, tout proche de Fontaine de Vaucluse. C'est lors d'escapades improvisées que nous apprécions le mieux ses nombreux charmes.

DSC_7022

Pour ce  rendez-vous de mars 2020, de l’événement #EnFranceAussi, initié par Sylvie, du blog :  lecoindesvoyageurs.fr  le thème choisi par Sarah, du blog : Soulier vert  est "Ma ville idéale". Cela tombe bien car en plus c'est ma ville d'adoption, depuis plus de 20 ans.

DSC_2914

Cette ville-île, colorée de vert et d'eau, est posée au pied du plateau du Vaucluse, dans la plaine du Comtat Venaissin.

DSC_3092

Elle est surnommée la « Venise Comtadine », du fait que sa rivière, la Sorgue, et se divise en de nombreux canaux, qui font alors apparaître la ville comme un groupement de petites îles.

DSC_6991

La Sorgue étend ses deux longs bras, autour de la ville, comme pour mieux l'étreindre.

DSC_2973

Elle fait partie des "musts" incontournables d'une visite en Provence, car ici, c'est le royaume des "chineurs". 

DSC_7007

De nombreuses galeries d’art et de brocantes  prospèrent dans le dédale de ruelles enlacées par les différents bras de la Sorgue. 

antiquités

L'Isle-sur-Sorgue connaît aujourd'hui une renommée internationale par le grand nombre de brocanteurs et d'antiquaires répartis sur la ville (pas moins de 300). Si vous aimez chiner ou trouver la perle rare, il est possible d'y passer facilement la journée. 

8

Deux fois par an, à Pâques et au 15 Août, plus de 500 antiquaires et brocanteurs d'Europe se donnent rendez-vous, ici, pour présenter leurs trésors, à une clientèle du monde entier.

antiquités2

Nous poursuivons notre promenade en longeant les quais, où l’on trouve de nombreux restaurants.

DSC_3091

DSC_2918

DSC_3005

Comment ne pas se prendre à rêver devant ces grandes, et belles roues à aubes moussues, qui dessinent le paysage.

roue2

L'eau est à 13°, toute l’année, mais rafraichissante par les chaleurs estivales...

roue6

Fonctionnant à la force de l’eau, la majeure partie de ces roues à aube servaient au fonctionnement des filatures de soie, des teintureries, des papeteries et moulins à huile.

roue7

Entre 1810 et 1880, ces moulins au «fil de l’eau», furent crées et se sont multipliées jusqu’à atteindre le record de 62 roues. 

roue3

On pouvait en compter 17 le long du canal de l’Arquet, seul bras de Sorgue qui traverse réellement le centre-ville.

DSC_6993

Aujourd’hui il n’en reste que 15, témoignant de leur passé, toujours en fonctionnement, mais qui  n’ont plus qu’une fonction décorative.

roue

Les paysages font vraiment penser à Venise, avec ses habitations aux murs colorés, installées au bord de l’eau.

12

Nous avons marché le nez en l'air pour ne rater aucun détail de ces façades aux couleurs du sud, qui réchauffent même les journées les plus fraîches de l'hiver. 

DSC_2944

Le long des rives de la Sorgue, on trouve  souvent des bancs, ou marches, sur lesquels on peut s'accorder une pause agréable, après une petite balade.

DSC_3062

DSC_2929

S’aventurer dans ces petites rues, c’est aussi découvrir des boutiques d’artisanat et de produits provençaux.

DSC_2950

DSC_2960

Nous continuons notre balade en bifurquant dans le centre-ville, pour aller admirer l’église baroque : la Collégiale Notre Dame des Anges.

DSC_7008

DSC_7011

Jamais, avant la rénovation je n’avais prêté attention à ces nombreuses gargouilles qui semblent prêtes à bondir. 

09

DSC_2982

L'intérieur est encore plus surprenant. est surtout réputée pour sa riche décoration intérieure du XVIIe siècle, qui rappelle celle des églises italiennes. Le visiteur est frappé d'entrée par la luxuriance du décor de la nef.

DSC_2991

Toute l'abside est occupée par un grandiose retable, et une boiserie semi-circulaire, du XVIIe siècle, entièrement dorés, et richement sculptés. 

DSC_2995

DSC_2992

Même en connaissant bien l’Isle sur Sorgue, nous trouvons toujours une ruelle ou un détail qui nous a échappé !

DSC_3085

Comment ne pas être séduit par cette ville pleine de charme, par le murmure de sa rivière, ses roues à aubes, ses canaux, ses fontaines, ses jolis ponts…

DSC_3087

Quel plaisir de franchir les ponts pour passer d'une rive à l'autre de la Sorgue.

DSC_3076

Prendre le détail d’une fontaine, ou d’une belle porte, c’est un réel plaisir !

10

DSC_3075

Ne pas manquer de se rendre au Partage des Eaux, à 2 km du centre ville. Avec la limpidité de ses eaux, il nous offre un cadre encore préservé. C'est là que la Sorgue, qui a pris naissance à Fontaine de Vaucluse, se sépare naturellement en deux branches. 

DSC_4456

DSC_4457

La rivière forme un plan d'eau ombragé dans lequel se reflètent des platanes et une verdure généreuse... 

9

Aujourd'hui encore, l’on maintient la tradition de la pêche et du Négo-Chin, embarcation à fond plat, et instable, qu’utilisaient jadis nos ancêtres pour se déplacer, pêcher et chasser.

DSC_8187
DSC_8162

Comme à chaque balade,  nous sommes rentrées avec l'impression d'avoir fait de nouvelles découvertes sans avoir eu besoin d'aller très loin.

11

Comme de nombreux endroits dans le Luberon, l'Isle sur la Sorgue est de ces villages, où le charme est toujours au  rendez-vous. Connaissez-vous Peter Mayle, avez vous déjà lu quelques uns de ses livres !

 

POUR PARTICIPER AU CONCOURS :

 

"Ce mois-ci, en partenariat avec Gallimard, l'équipe #EnFranceAussi a le plaisir d'offrir à nos lecteurs le beau livre : "Cartoville NANTES". 

 Aucune description de photo disponible.

Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit, avant le 31 mars 2020 :

 - de commenter sur un des articles du rendez-vous,

- et de commenter la page Facebook des Rendez-vous #EnFranceAussi (en indiquant également quel blog vous avez commenté)". 

Merci d'avance pour vos commentaires et pour la gentillesse que vous y apportée ! Bonne journée à toutes et à tous, à bientôt !