DSC_1969

Je vais vous faire visiter, aujourd'hui, un lieu imposant, en Espagne, que j'ai beaucoup aimé, car romantique à souhait : le palais royal, d'Aranjuez, et ses jardins somptueux. Il fait partie des excursions à privilégier lors d’un séjour à Madrid. Située à 44 km au sud de la capitale espagnole, la petite bourgade d’Aranjuez se relie facilement en train.  

DSC_2011

Nous n'avons visité que les extérieurs, car nous sommes arrivés trop tard pour les visites. Mais rien que les extérieurs, nous y avons passé, facilement quelques heures.

DSC_1972

Une petite visite virtuelle toute en photos du palais gigantesque d’Aranjuez ! 😉

DSC_1993

Sur place, nous avons pris plaisir à flâner dans ses jardins, connus pour leurs fontaines et inscrits au patrimoine mondial. 

DSC_2015

Ce beau palais fait toujours partie des résidences officielles de la couronne d’Espagne.

DSC_1990

Construit sous Philippe II, le palais royal d’Aranjuez fut plusieurs fois remodelé. Mais il arbore tout de même une belle unité de façade, avec sa majestueuse architecture de brique ! 

DSC_1971

Déclaré site royal de la couronne d'Espagne à la fin du XVe siècle, ce site étonnant, devint une destination pour la cour royale, aux XVIIe et XVIIIe siècles. Pendant des siècles, les rois et reines d'Espagne ont passé les mois de printemps au Palais d'Aranjuez pour profiter des magnifiques jardins entourant le parc. 

DSC_1957Vue aérienne (Wikipédia)

Ils se rendaient, ensuite, l’été à la Granja de San Ildefonso, près de Ségovie. Seule une partie du palais, les appartements royaux, est ouverte au public.

DSC_1981

Dans une vallée fertile, formée par les bassins des rivières Taje et Jarama, les vastes jardins du palais ont abrité la plus importante collection d'arbres cultivés d'Europe.

 

DSC_1983

On peut y voir de magnifiques jardins baroques à la française, datant du XVIIIe siècle. On y retrouve bien sûr les parterres géométriques qui caractérisent ce style !

DSC_1994

La royauté espagnole a estimé que la terre autour d'Aranjuez devait être protégée, on y a importé des arbres  d'Amérique et d'Asie, jusqu'à devenir la plus importante collection européenne, en provenance de ces continents.

DSC_1958

Les bosquets et forêts ont été transformés en jardins et vergers pour produire des fleurs, des fruits, des légumes et des plantes médicinales exotiques.

DSC_1998

Le Tage traverse le paysage d'Aranjuez, délimitant différents jardins chacun avec ses caractéristiques distinctes.

DSC_1987

Au détour du jardin de l'Ile, verger dans lequel la reine Isabel II aimait se promener, nous trouvons des fontaines, des cascades et des sculptures de créatures mythologiques. Il se déploie sur une île artificielle du Tage. Il faut traverser un petit canal pour l’atteindre, en passant sur un joli petit pont ! 

DSC_2003

J’ai pris plaisir à flâner dans ses allées à la recherche de ces magnifiques fontaines. Plus ombragé, il doit également être très agréable par jours de forte chaleur. 

 

DSC_1996

Un peu plus loin, on retrouve d’autres fontaines monumentales, pour le plaisir des yeux !

DSC_1999

DSC_2002

Le jardin El Parterre est ponctué de vases en marbre, et des fleurs colorées parsèment les haies et les chemins. 

DSC_2007

Le plus grand espace, le jardin d'El Príncipe, est conçu comme un jardin à l’anglaise, du XVIIIe siècle, avec de grandes zones pour la chasse, et des pavillons isolés pour des occasions plus calmes et intimes.

DSC_1956

Aranjuez est une destination pour toute l'année. L’importance de sa végétation crée un microclimat qui lui permet de rester frais même en été.

DSC_1989

Si vous voulez profiter du site, avec tous vos sens, l'automne et le printemps sont recommandés. En automne, vous pouvez apprécier les couleurs changeantes des feuilles. Au printemps, vous profiterez du bourgeonnement de la nature et du parfum des fleurs.

DSC_1988

Je comprends bien que les jardins d’Aranjuez soient le lieu de balade privilégié des Madrilènes, en mal de chlorophylle !

DSC_2013

Les monuments sont ouverts de 10h à 18h (d'octobre à mars) et de 10 h à 20 h (d’avril à septembre). Les monuments sont fermés le lundi. Le prix est de 9 €,  l’entrée est gratuite les trois dernières heures, de mercredi et jeudi. Oui, une habitude sympathique en Espagne, qui se retrouve dans divers musées et monuments. Par contre les photos y sont interdites, comme dans toutes les résidences royales de Madrid et ses alentours ! Une hérésie au 21e siècle…

DSC_1978

En voiture, depuis n'importe quelle gare de Madrid pour arriver à Aranjuez (environ une heure), prendre l'autoroute A4-E5 et sortir sortie 37 Aranjuez Nord. Il reste ensuite à parcourir 10 kilomètres jusqu’au domaine royal d'Aranjuez. P

DSC_2008

Pour finir la balade en beauté, avant de repartir à la gare, petite pause dans une des nombreuses terrasses bordant la calle del Principe. Au passage, petite photo de la plaza San Antonio, qui borde le jardin du Parterre. 

DSC_2009

Voilà, la visite du palais royal d’Aranjuez et de ses jardins s’achève ! J'espère que cette balade royale vous a plu ! 😉