125577208_o

Je vous emmène donc aujourd'hui, dans cet article, qui fait partie des RDV mensuels #EnFranceAussi, dans le Vaucluse, plus précisément à côté de Beaumes-de-Venise, village typique de notre belle Provence, et de son muscat à la réputation mondiale.  Le thème proposé par Solange, du blog les séniors en vadrouille  pour le mois de janvier, est : "les pépites de la campagne". 

DSC_9301

Le nom « de Venise », s’il est riche d’évocations romantiques, ne doit pourtant rien à la ville… C’est une déformation de « de Venisse », c’est-à-dire « du Comtat Venaissin ». Le village doit aussi, son nom aux nombreuses grottes creusées dans la colline, probablement habitées, autrefois, par une peuplade aborigène. 

DSC_9299

Niché au pied des Dentelles de Montmirail, qui lui servent de rempart naturel contre le mistral, ce petit bourg, occupé depuis l’antiquité, offre de prestigieux témoignages du passé.

DSC_9323Vue sur Beaumes de Venise du haut du rocher.

Le rocher de Rocalinaud, situé à l'est du village de Beaumes-de-Venise,  est appelé le rocher lunaire, "rocca luna" en provençal. 

DSC_9305

DSC_9314

Cet amas de sable aggloméré, est depuis plus d'un million d'années sculpté par le vent et la pluie.

DSC_9309

Ce rocher comme d'autres dans les environs de Beaumes-de-Venise constitue le vestige d'une dune sous-marine qui s'est formé durant le miocène (24 à 5,5 millions d'années).

DSC_2252

À l'époque, la région était recouverte par un bras de mer qui contournait les Alpes par l'ouest et le nord. Les Dentelles de Montmirail et le Mont-Ventoux y formaient des iles.

DSC_9312

L'érosion en a arraché des quantités énormes de matériaux que les courants marins distribuaient le long de leurs parcours.

DSC_2437

Dans cette mer, au pied des Dentelles de Montmirail, se formaient des dunes sous-marines. La disparition de la mer à la fin du miocène a fait émerger ces dunes qui deviennent le jouet du vent.

DSC_9318Vue du rocher, sur les Dentelles de Montmirail. 

La pluie et le gel fragilisent la cohérence de cette masse de sable. Le mistral décape ensuite millimètre par millimètre les couches superficielles, sculptant cette forme étrange !

DSC_9327

À Rocalinaud, il y a créé un étrange bec crochu particulièrement visible depuis le sud.

DSC_2285

De nombreuses marmites y sont également présentes, recueillant l'eau de pluie pour le plus grand bonheur des animaux.

DSC_2420

DSC_2273Une des marmites 

Des vestiges d’habitats ont été retrouvés, certains sont toujours utilisés et servent de remise ou d’habitation. L'utilisation des cavités du rocher de Rocalinaud, en tant d'habitation, a été perpétrée jusqu'au XVIe siècle.

DSC_2449

L'homme, dès la préhistoire, s'intéressa très tôt à l'extraordinaire facilité de creusement qu'offre ce massif, et y creusa des abris, dont le plus remarquable est situé dans la partie se trouvant au sommet.

DSC_0037

Cet abri ne peut être atteint que par une étroite corniche ou par un abrupt escalier taillé dans le flanc sud du rocher. (mieux vaut s'abstenir si vertige !). 

DSC_9310Escalier taillé dans le roc.

DSC_9330Vue du rocher sur la plaine.

Cette caverne s’ouvre dans l’escarpement, à 18 mètres de hauteur. Elle représentait un abri sûr, en cas de danger. Nous passons par un étroit couloir de 1m de hauteur pour 50 cm de large, qui donne accès à une chambre carrée. Celle-ci, de 4 m de côté, a une hauteur de 2,2 m. 

DSC_2283L'entrée de la grotte

De nombreuses gravures pré ou protohistoriques ont dû exister sur ce rocher, extrêmement tendre, que les aléas du temps ont dû effacer, depuis longtemps. Par contre  il est inconcevable que certains visiteurs se sentent obligés de marquer, de leurs empreintes, les lieux qu’ils visitent, en y gravant leurs noms. Cette forme de tags contribue, malheureusement, à détruire de beaux sites, comme celui-ci

DSC_2280La chambre de la grotte

La chambre est éclairée par une fenêtre, donnant sur l'à-pic vertigineux.

DSC_9339

DSC_9296La fenêtre de la chambre

Du haut du rocher, nous avons une belle vue, sur le village de Beaumes de Venise, les ruines de son château, les Dentelles de Montmirail, ainsi que les vignes, en contrebas.

DSC_2434Vue sur Beaumes de Venise du haut du rocher.

DSC_9338Vue sur les Dentelles de Montmirail

DSC_9340

Un autre abri est situé sur le flanc nord du rocher, mais celui-ci est accessible de plain-pied au fond de la parcelle de vigne. 

116030421_o

Il possède également une chambre carrée, mais de dimension plus modeste et l'éclairage est confié, en plus de la porte, il possède une fenêtre taillée dans le roc. 

116030432_o

A notre retour, nous admirons le Mont Ventoux qui se détache bien dans le bleu du ciel, à peine voilé. 

DSC_4526

DSC_4636

POUR PARTICIPER AU CONCOURS :

"Ce mois-ci, en partenariat avec Gallimard, l'équipe #EnFranceAussi a le plaisir d'offrir à nos lecteurs le beau livre : "En Forêt 500 idées d'escapade nature en France". Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit, avant le 30 janvier :

Aucune description de photo disponible.

- de commenter sur un des articles du rendez-vous,
- et de commenter la page Facebook des Rendez-vous #EnFranceAussi (en indiquant également quel blog vous avez commenté)"