DSC_9265

Le marché Alcaicería, dont je vais vous parler aujourd'hui, est un Grand Bazar, le Marrakech espagnol, au coeur de Grenade. Un souk andalou, typiquement arabe, au beau milieu de la ville, regorgeant de saveurs et parfums d'orient. Situé aux alentours de la Cathédrale,  à l'origine, c'était la foire à la soie mauresque.

DSC_9226La cathédraleDSC_9251

Cet ensemble de rues étroites est dédié aux magasins d’artisanats grenadins, de bijouteries, de magasins de souvenirs et de tissus.

DSC_9245

DSC_9244

Il n'est pas étonnant de trouver ici des vendeurs qui parlent plus des langues orientales, que l'espagnol. Le lieu est étonnant mais reste un des vestige du passé avec lequel il faudra composer.... Vous êtes à deux pas de la cathédrale et lors de votre sortie, à gauche, à quelques mètres vous trouverez ces ruelles étroites avec ses arcs en fer à cheval et ses décorations de style arabe. 

DSC_9257

 L'endroit idéal pour ramener de beaux souvenirs à sa famille ou à ses amis.

DSC_9262

À l'origine, c'était une série de rues, pleines d'étals de soie arabe, d'épices et d'autres marchandises de valeur.

DSC_9237

Aujourd'hui, la seule partie restante du bazar est la Calle Alcaicería. C'est une quartier avec une histoire riche et une culture locale importante où des choses intéressantes et exotiques peuvent encore être achetées.

DSC_9239

Le bazar de Grenade est très touristique, on y passerait des heures à flâner, tout en se croyant transporté dans un pays du Maghreb. 

DSC_9231

Pensez  pièces de bois et de marqueterie par incrustation, aux.célèbres lanternes de cristal coloré, à la céramique peinte de manielle traditionnelle, de Fajalauza, des cuirs de l’année qui fleurent encore la peau tannée ...

DSC_9238

Le nom Alcaiceria a une origine Romaine puisqu'en arabe al-Kaysar-ia signifie "La place de César".

DSC_9236

Ce fur pour remercier l'empereur byzantin Justinien, pour avoir donné au sixième siècle aux arabes le droit exclusif de fabriquer et de vendre de la soie.

DSC_9232

L’ancien marché arabe de la soie, après la conquête par les Rois Catholiques, comptait près de 200 magasins au XViè siècle.

DSC_9234

Malheureusement, en 1843, un incendie dans un magasin d’allumettes l’a entièrement détruit, dès lors reconstruit avec un style maure et romantique.

DSC_9227

DSC_9228

Ces ruelles rappellent sans conteste un peu les souks marocains. Et derrière tous les objets exposés de qualité plus ou moins douteuses, vous pourrez apercevoir des témoignages intéressants de l'architecture arabo-andalouse. A voir pour l'ambiance et pour ces détails architecturaux.