DSC_1122;

La ville de Sagunto, où nous ferons une petite escale, se situe à une demi-heure de route au nord de Valence, entre la côte et les montagnes.

DSC_1120

J'avais de vagues souvenirs de cette  belle ville que je tenais à revoir, surtout pour son amphithéâtre, ressemblant à celui d'Orange, près de chez nous.

DSC_1125;

DSC_1123;

Elle conserve de nombreux vestiges archéologiques et architecturaux, autant de témoins de son importance dans le monde antique. 

DSC_1200;

La plaza Mayor de Sagunto, place à arcades depuis laquelle se hissent le quartier juif et le château, fut le centre culturel et commercial du Sagunto médiéval. Elle conserve encore des colonnes d'époque romaine.

DSC_1127;

L'église gothique Santa María préside cette place, qui est située non loin l'Hôtel de Ville, de façade néoclassique.

DSC_1217;

DSC_1219;

Nous arrivons ensuite dans la juiverie. La zone du quartier juif présente des rues étroites, aux maisons blanchies à la chaux et aux arcs en ogives reliant les ruelles, des impasses et des petites places. 

DSC_1130;

DSC_1133;

La topographie urbaine conserve pratiquement le même tracé de l’époque médiévale. 

DSC_1138;

DSC_1140;

La présence hébreu à Sagonte est très ancienne., on peut la dater dès la fin du Ier siècle ou début du  IIe siècle.

DSC_1216;

DSC_1139;

Dans ce même endroit, nous pouvons voir les restes de l'ancien temple de Diane, en plus de la citerne ou mikve de l'ancienne synagogue. Nous passons devant la Tour de défense, : datant de 1366, elle se situe au début de la rue del Castell. C'est la seule tour à l'intérieur de la ville, fait qui expliquerait son rôle défensif de la juiverie.

DSC_1128;

L'église Salvador, l'ermitage de la Sangre, le mur en ruines du temple de Diane qui correspondait à l'Artémision, le seul édifice respecté par le général carthaginois Hannibal lors de la prise de « Saguntum », et les vestiges du cirque (IIe-IIIe siècles ap. J.-C.),  sont autant d'éléments révélateurs de l'histoire de la ville.

DSC_1136

La calle Mayor abrite quelques palais nobiliaires à l'allure splendide.

DSC_1131

Nous montons, plus haut, dans les ruelles étroites du quartier juif, et découvrons l'impressionnant amphithéâtre romain. (visite gratuite, comme pour le château).

DSC_1161;

Construit au Ier siècle, il est classé monument national. Conçu en tirant parti de la courbe de la montagne, il présente des conditions acoustiques exceptionnelles.

DSC_1162;

Ses gradins, dessinés par deux cavea semi-circulaires creusées dans la roche, pouvaient accueillir jusqu'à six mille spectateurs. C'est le deuxième plus important en Espagne après l'Emerita Augusta (Mérida).

DSC_1159

 La scène mesurait quelques 54 m de long sur 6,5 m de large, l'avant de l'édifice comptant près de 90 m.

DSC_1151;

Le théâtre fut en partie restauré à la fin du XXe siècle et des pièces de théâtre sont de nouveau jouées. 

DSC_1149

Je ne suis pas fan de la restauration qui a été réalisée, parce que ça ressemble à un gros bloc de béton, mais regarder une pièce de théâtre dans un endroit où on joue depuis l'époque romaine est certainement une belle expérience.

DSC_1164

Quoi qu'il en soit, j'ai apprécié le fait de me balader à travers les anciennes portes du théâtre, me projeter dans le passé, et imaginer le grand nombre de pièces qui s'y sont déroulées autrefois.

DSC_1157

Nous poursuivons notre montée, au-delà du théâtre romain, vers le château de Sagunto, en laissant à notre gauche le vieux cimetière juif pour atteindre les portes du château.

 

DSC_1209

 

D'origine ibérique, qui a atteint son apogée à l'époque romaine et reste d'autres cultures comme les Wisigoths, les Arabes, les chrétiens et même l'armée de Napoléon , en faisant un ensemble d'une grande richesse patrimoniale

DSC_1143

En chemin, regardez par-dessus votre épaule et profitez de la vue sur Sagunto et la région.

 

DSC_1145;

DSC_1121

Cette citadelle de près d'un kilomètre de long, dans lequel de nombreuses civilisations ont laissé leur marque, possède un intérieur très ample et encerclée de remparts au tracé romain et médiéval.

DSC_1188;

Le château, principalement arabe, abrite des vestiges ibères et romains. 

DSC_1196;

Son enceinte allongée, divisée en sept places, conserve des parties du forum, des citernes, des remparts et des murs de contention, la basilique, la curie et les tabernae de l'époque romaine.

DSC_1191;

DSC_1203

Les ruines du château sont intéressantes.

DSC_1190;

DSC_1192;

Personnellement, j'aime beaucoup me promener entre les vieux monuments, en apprendre toujours plus sur la culture et l'histoire espagnoles, tout en faisant de temps en temps une petite pause et en profitant des vues magnifiques sur le paysage environnant.

DSC_1195;

DSC_1194;