DSC_1084

Quelques uns des plus beaux villages et villes d’Espagne se cachent dans les vallées, loin des côtes de la méditerrannée. Néanmoins, pas besoin de se retirer trop loin dans les terres, pour découvrir un tout autre paysage espagnol. 

DSC_1052

Pourtant, rares sont ceux qui s'y arrêtent ! 

DSC_1085

La ville de Xàtiva est l’un de ces joyaux. Elle n'est pas très connu, et un séjour sur ses terres se résume en général à la visite de ses ruelles typiques, et de la forteresse qui le surplombe.

DSC_1065

Loin de Valence et des stations balnéaires, Xàtiva est facilement accessible à seulement 60 km au sud-ouest de la ville de Valence, en direction d’Albacete.

DSC_1072

De par son nombre d'habitants (près de 30 00 ), Xativa est considérée comme une ville.

DSC_1061

DSC_1070

Pourtant, ses maisonnettes, ses petites ruelles et le calme qui y règne m'ont donné une impression de village. 

DSC_1063

Xàtiva a elle aussi ses titres de gloire. Elle est la ville de naissance de deux papes, Calixte III et son neveu Alexandre VI, qui, malgré leur manque de popularité, avaient obtenu une certaine notoriété pour leur incompétence et leur corruption.

DSC_1094

Le peintre José de Ribera, également connu sous le nom de « l’Espagnolet », est également né dans cette ville en 1591, mais passa la majeure partie de sa vie d’adulte en Italie. Ses peintures sont  exposées dans quelques uns des plus importants musées et galeries à travers le monde, tels que le Louvre à Paris, Le Prado à Madrid et la National Gallery de Londres.

DSC_1111

Avez-vous déjà entendu un Marocain employer le mot Xativi en référence au papier ? Les Arabes ont en effet commencé à fabriquer du papier dans la région, au 12ème siècle, et Xàtiva a accueilli la première fabrique de papier d’Europe. Le papier était produit à partir de riz et de paille. Cette méthode de fabrication est encore utilisée aujourd’hui dans quelques pays arabes.

DSC_1062

Le château de Xàtiva est la pièce maîtresse de cette ville authentique et traditionnelle. 

DSC_1046

Sa position stratégique en haut d’une colline a été accentuée par la construction de murs d’une hauteur impressionnante, s’étendant le long du flanc de la colline jusqu’à la vallée où se trouve le reste de la ville.

DSC_1069

D’un point de vue architectural, cette forteresse est un mélange de nombreux styles. Malgré ses racines ibériques et romaines, la plupart des murailles et des tours conservées sont d'origine islamique ou gothique. 

DSC_1066

Ses 30 tours et ses 4 portes fortifiées sont entourées de ravissants orangeraies, de jardins d’herbes aromatiques et de fontaines, datant de l’époque mauresque.

DSC_1073

DSC_1077

L’ascension de la forteresse, sentinelle de la ville est assez longue mais, en saison, un petit train touristique permet au moins sportifs d’y monter et pourquoi pas, d’en descendre à pieds. Quel que soit le moyen choisi, la vue est époustouflante !

DSC_1078

Magnifiques vues, qu’offre le château, avec possibilité de visiter ce somptueux château bien conservé.

DSC_1046

DSC_1086

DSC_1087

Une fois redescendu en ville, de charmantes rues, et avenues bordées d’arbres, mènent aux boutiques tendance, cafés, bars et restaurants.

DSC_1112

DSC_1101

A voir également :

  • la Basilique Sainte Marie de l’Assomption :

DSC_1108

DSC_1116

  • Les églises de San Felix et de San Pedro :

DSC_1092

  • L’Almudín, où se trouve le portrait suspendu à l’envers du Roi Philippe V d’Espagne qui brûla entièrement la ville après avoir gagné la Bataille d’Almansa en 1707.
  • Place du Marché :

    DSC_1113

    DSC_1118

  • La Cova Negra (Grotte Noire), un site naturel riche en histoire puisque c’est ici que le crâne d’un homme de Néandertal, datant de 30 000 ans avant JC, a été découvert en 1933.
  • DSC_1059

Cette petite cité, appartenant à la Communauté valencienne, vaut vraiment le détour, pour tous les amoureux de vieilles pierres, d’histoire et surtout d’Espagne authentique !

DSC_1105

Je la conseille à tous ceux qui visitent Valence, et qui ont un peu de temps de s'arrêter quelques heures à Xativa, pour déconnecter de la ville et se reposer de son agitation.