DSC_9958;

Nous poursuivons notre périple andalou en passant par le Cap de Gata, du côté d'Alméria. Il est situé dans la seule zone semi-désertique. Le temps y est très clément et la nature offre, à ceux qui prennent le temps de l'observer, un spectacle éblouissant de couleurs et de senteurs.

DSC_9957;

D’origine volcanique, ce cap est d’une grande importance écologique, et représente la plus grande superficie maritime, et terrestre protégée d’Andalousie.

DSC_9982;

DSC_0002

La route traverse un paysage peuplé d’agaves (sisal), palmiers, figuiers de Barbarie et autres cactus. 

DSC_9997;

DSC_0022;

Lorsqu'il pleut (très rare : 200 mm d'eau par an en moyenne), le parc change de couleur : les graines germent toutes en même temps et, quelques semaines plus tard, le parc se transforme complètement grâce aux fleurs qui recouvrent le sol particulièrement aride.

DSC_9941

DSC_9952

Nous distinguons maintenant très bien les montagnes pelées qui dissimulent quelques villages blanchis à la chaux, des villages simples, sans immeubles, et conservés dans leur jus.

DSC_0043

DSC_9993

... ainsi qu’un littoral exceptionnel, rythmé de falaises encerclant des criques sauvages et bordées des eaux cristallines de la Méditerranée.

DSC_0010;

Les villages andalous du Parc Naturel du Cap de Gata demeurent méconnus du grand public, et c’est une aubaine pour le voyageur en quête d’authenticité !

DSC_9980;

La bande de plage connue sous le nom de Playa de San Miguel, avec sa mystérieuse église, (photos ci-dessous), en bordure de mer, et la route adjacente, s’étirent du petit village de Cabo de Gata jusqu’à la La Fabriquilla, avant de gravir une petite passe montagneuse et des plages à couper le souffle.

DSC_0016

DSC_0017

Cette bande côtière, souvent appelée Cabo de Gata, comprend plusieurs petits villages, comme Almadraba de Monteleva et La Fabriquilla.

DSC_0089

DSC_0043

Derrière se trouvent les salines de Cabo de Gata, un lac immense, parallèle à la ligne côtière et séparé par 400 mètres de sable, situé entre San Miguel et le Pic de Cabo de Gata.

DSC_0015

DSC_0014;La mer d'un côté, les salines de l'autre.

Elles sont encore opérationnelles et certaines des maisons de fortune usées par le sel, qui appartenaient aux travailleurs, sont encore occupées. 

DSC_9990

DSC_9995;

DSC_9996

Les salines sont connues pour la grande diversité d’oiseaux qu’on peut y observer, dont les flamants roses, visibles de loin. 

DSC_9954;

DSC_9962

DSC_9955;

Cabo de Gata possède également une tradition de pêche qui perdure de nos jours, et de nombreux bateaux de pêcheurs jonchent la plage de San Miguel, vestiges d’une ancienne époque.

DSC_9968;

DSC_9970;

DSC_9965;

Du fait de leur intérêt ethnologique, ils ont été laissés sur place, comme un musée vivant.

DSC_9991;

DSC_9963;

Les activités à pratiquer dans la région ne manquent pas. Les fonds marins, magnifiques, sont propice à la plongée sous-marine et la mer aux activités nautiques (voile, windsurf…) et à la pêche sportive. 

DSC_9976;

La montagne espagnole offre un cadre merveilleux pour des excursions en VTT ou pour des randonnées : une grande partie de la frange côtière de Cabo de Gata n’est en effet accessible qu’à pied. Le long de la route, nous voyons défiler des serres en plastique, un bref aperçu de toutes celles qui foisonnent à partir d’Almería jusqu’à Salobreña, produisant plus de 3 millions de tonnes de fruits et légumes par an.

DSC_0084

Je me suis souvenue d’un reportage qui parlait de cet Eldorado fruitier où travaillent de nombreux saisonniers immigrés, des milliers d’ouvriers exploités dans des conditions de quasi-esclavagisme ! Près de 35 000 hectares de terres arides ont été aplanies au bulldozer et couvertes par des serres.

DSC_0086

Un des rares morceaux de la côte espagnole resté quasi entièrement naturel, car classé parc national.

DSC_0009;

Une longue promenade s'impose dans ce massif d'anciens volcans, qui plongent directement dans une mer transparente.

DSC_9998;

Pour ceux qui aime les paysages austères, et sauvages, la rencontre du désert et de la mer, ce paysage est pour vous ! Un bel endroit caché, encore préservé du tourisme de masse.