DSC_8224

Le département du Vaucluse est assurément une terre à chênes… mais à chênes pubescents, de par sa situation méditerranéenne.

DSC_6779

 

Exceptionnels par leur taille ou leur âge, ces chênes pubescents, racontent aussi l'histoire du département. On en trouve, en abondance, dans le massif forestier du Luberon. Les conditions climatiques, dans la région, conjuguées à la nature du sol calcaire, sont parfaites pour son développement.

DSC_6777

Les feuilles du chêne pubescent ne sont pas persistantes, comme celles du chêne vert. Elles tombent au printemps, et non en hiver, les nouvelles feuilles qui commencent à pousser, et font tomber les anciennes. 

DSC_6776

Les chêne pubescents ne craignent ni les terrains arides ni les froids de l'hiver. Ils peuvent atteindre une hauteur de 25m, et vivre plusieurs siècles. Le plus illustre est le chêne remarquable, de Murs, avec ses branches majestueuses. 

DSC_8223

Il a une  circonférence de 6.80 m, une hauteur de + 24 m et 34 m de frondaison. Cela nous montre qu’il s’agit d’un sujet qui a du pousser, sans subir la concurrence latérale d’autres arbres. 

DSC_6786

Le chêne de Murs étale son gigantesque houppier, au-dessus de la petite route menant au village. Sa haute stature  mérite le respect ! 

DSC_6788

Cela fait plusieurs fois que nous rendons visite à ce vénérable chêne, pubescent, et à chaque saison c'est un véritable spectacle ! Hasard des formes et des ombres, en cette belle journée de septembre, le chêne de Murs, avec son feuillage fourni, nous a dévoilé le visage d’un roi couronné ! 

DSC_6778

Lors de notre passage l'hiver dernier, nous avons pu également apprécier le calme et la sérénité qui s’en dégagent. 

DSC_8176

Ce noble patriarche, est le vaillant gardien des monts de Vaucluse. Localement, son âge est estimé à environ 4 à 5 siècles. 

DSC_6785

Aux alentours du village, d'autres chênes centenaires se cachent. Cet arbre, remarquable, fait partie d’un alignement de trois chênes voisins de grandes tailles, situés à quelques centaines de mètres, il est au milieu. A quelques degrés près, cet alignement est Nord-Sud (un hasard ?).

DSC_8176

Un autre chêne remarquable, se situe sur le petit sentier qui mène derrière les bâtiments de l'abbaye de Sénanque, proche de Gordes. Nous sommes surpris de voir cet étonnant chêne, au tronc creux. 

DSC_4038

Ce chêne pubescent, plusieurs fois centenaire, a une circonférence de 5 m,  et ne laisse personne, non plus, indifférent.  

DSC_4036

Certains arbres prennent une toute autre dimension, comme celui de Sénanque. Il a une telle prestance, une aura singulière, qui fascine. Il dégage une force magnétique puissante, et attire tous ceux qui souhaitent en bénéficier. 

DSC_4031

Le vieil arbre n'est pas mort, bien que coupé en deux sur sa longueur et percé d'un beau tunnel vertical.

DSC_4024

De profil, il parait presque crier au ciel, son tronc calciné par la foudre est envahi de cicatrices noires.

DSC_4033

Désigné par les dieux, ce chêne, miraculé, est véritablement fendu en deux, et pourtant de chaque côtés partent de belles branches déployées, fournies de feuilles. Un autre chemin vers le ciel…

DSC_4039

A lui seul le chêne témoigne de la force de la nature et signifie bien qu'il est le roi des arbres. Celui-ci fait partie des arbres remarquables, en raison de son aspect tortueux, son envergure et son intérêt historique, associé à une croyance religieuse.

DSC_4034

L’inventaire réalisé par le CAUE,  du Vaucluse, a mis en évidence une densité de vieux chênes multi-centenaires incroyable, probablement sans équivalent en France.

DSC_4037

Ces arbres remarquables sont rarement en forêt mais plutôt situés près des Mas et des Châteaux. Ce sont des "Arbres Maîtres", plein de sagesse et d’enseignement. 

DSC_8225

Le Vaucluse, compte plus de 300 arbres remarquables, par leur taille, leur rareté, ou leur ancienneté, (dont 150 chênes blancs). Cet inventaire est sans cesse remis à jour par le Syndicat Mixte Forestier du Vaucluse.

DSC_6787

 

Je suis contente d’avoir pu rencontrer ces 2 colosses, ils continuent à afficher cette puissance, et cette majesté si particulière aux chênes vétérans… mais pour combien de temps ?