DSC_6509

Fièrement perché sur les contreforts du Mont Ventoux d’un côté, face aux Dentelles de Montmirail de l’autre, le village médiéval de Crillon le Brave figure parmi les hauts lieux de cette Provence rêvée.

DSC_6522

 Petite localité d’environ 500 habitants, c'est un splendide village anciennement fortifié. Il se situe à 4 km de Bédoin, et 9 km de Carpentras, la capitale du Comtat Venaissin.

DSC_6525

C’est en l’honneur de leur seigneur héroïque Louis des Balbes de Berton de Crillon, valeureux compagnon d’armes d’Henri IV, surnommé aussi « le brave des braves » qu’à la fin du XIXe siècle le Conseil du village décida de dénommer la commune « Crillon le Brave ».

DSC_6489

DSC_6488

Une immense statue de bronze de 2 mètres 30 représentant le capitaine Crillon vous accueille d’ailleurs à l’entrée du village comme pour vous inviter à le visiter. En allant le visiter ce weekend, nous ne nous doutions pas d'y découvrir de nombreux trésors.

DSC_6534

Crillon Le Brave est un village en pierre authentique, reflétant tout l’esprit de la Provence. Nous apprécions de nous promener dans ses ruelles pleines de charme, empreinte des traces d’occupation gallo Romaine.

DSC_6492

DSC_6498

Sur la place de la mairie,  en haut du village, nous bénéficions d’une vue panoramique exceptionnelle, s’étendant de la Vallée du Rhône jusqu’au versant sur des Dentelles de Montmirail. 

DSC_6495

Depuis un autre balcon, à la vue imprenable, les vignes et les oliveraies s’étendent à l’infini à l’horizon, vision idyllique d’un paysage préservé depuis toujours.

DSC_6505

DSC_6510

Le château de Crillon, avec ses créneaux moyenâgeux, datant probablement du XV siècle, se positionne, en contrebas du village, s’en jamais l’entourer.

DSC_6532

Les anciennes demeures, du XVIIe, et XVIIIe siècle, composent un ensemble architectural étonnant, enchevêtrement de bâtisses, en pierre, aux gênoises traditionnelles, et de placettes reliées ensemble par des ruelles piétonnes et des galeries, débouchant ici et là sur des points de vue spectaculaires sur les environs. 

DSC_6526

Un extraordinaire labyrinthe, dévoilant des passages secrets, où il fait bon se perdre, juste pour le plaisir de découvrir les jolies trésors de Crillon.

DSC_6506

Des volées d’escaliers de pierre débouchant sur un promontoire inattendu…Les remparts du village qu’il faut traverser par une porte dérobée taillée dans la muraille…

DSC_6513

L' église Saint Romain, saura ravir les amoureux du style roman, grâce à son architecture composée d’ une nef de quatre travée. A l’intérieur on peut y admirer un retable en bois du Bernus ainsi que l’épitaphe au Brave Crillon qui énonce : « Henri IV l’aima, les pauvres le pleurèrent ».

DSC_6502

En 1720, la peste se répand sur Marseille et s’étend inévitablement sur toute la Provence. C’est alors qu’à partir de 1721, la chapelle Notre Dame des Accès, est construite en l’honneur de Saint Roch, invoqué pour protéger les habitants de la maladie.

DSC_6527

Edité au XVII e siecle, on peut observer au dessus de la porte Guérin, une large corniche sur laquelle prend appui une niche abritant une statue de la vierge. 

DSC_6541

Dans les villages de Provence, les chats hantent les ruelles à longueur de journée. Et ceci même lorsque les températures sont caniculaires. 

DSC_6464

Vous ne manquerez jamais l'occasion d'apercevoir ces silhouettes graciles au pas décidé... Ils savent mieux que quiconque profiter des doux rayons du soleil avant l'arrivée des heures les plus chaudes...

DSC_6465

Et se mettre à l'abri de la chaleur tout en gardant un oeil sur l'extérieur.  Dans les ruelles, les chats sont partout, même à l'entrée des maisons, où certains les nourrissent.

DSC_6517

Crillon Le Brave se tient à l’écart de l’agitation fiévreuse, qui envahit la région chaque saison. C'est un village, au milieu d'un environnement naturel, sublime, qui a su exploiter et mettre en avant ses nombreux atouts, un vrai coup de coeur pour nous ! 

DSC_6512

Vous connaissez ce village ? Ou vous souhaitez le découvrir prochainement ?Alors n’hésitez pas me laisser un commentaire, c'est toujours avec beaucoup de plaisir que je le lirai !