DSC_4560

Après notre visite de l'enclos paroissial de Sizun, dans le Finistère, nous sommes partis visiter les moulins de Kerouat, (Ecomusée des Monts d'Arrée), que nous avions repéré à Commana.

DSC_4491

En traversant l'ensemble du hameau,  nous nous sommes immergés dans la vie rurale d’antan.

DSC_4519

DSC_4500

Au coeur d’un site de 12 ha, ce village bâti à partir de 1610, témoigne de la vie quotidienne de cet hameau de meuniers, et nous invite à un voyage dans le temps.

DSC_4559

DSC_4503

DSC_4549

Parmi les nombreux vestiges du passé et savoir-faire que l’équipe du musée tente de préserver, les moulins à eau font figure d’emblème. Au nombre de deux sur le site de Kerouat.

DSC_4507

Nous avons assisté à la mise en route d’un moulin à eau, et observé en détails le fonctionnement du mécanisme des roues.

DSC_4555

Le premier moulin à eau du site de Kerouat a été construit dès 1610, avec sa maison d’habitation, le long du cours d’eau. La chute d’eau créée par le bief permet de faire tourner la roue verticale à augets.

DSC_4535

C’est un moulin à farine. En tournant grâce à la force de l’eau, la roue actionne un mécanisme qui entraîne les meules et les engrenages à l’intérieur du bâtiment. 

DSC_4540

DSC_4536

Des grains de seigle, orge, blé, ou encore blé noir peuvent y être moulus pour créer de la farine. Le moulin tourne encore occasionnellement afin de produire de la mouture pour les animaux du site.

DSC_4539

Un deuxième moulin a été édifié dès la fin du 18e siècle, grâce à la hauteur de chute d’environ 8 mètres entre le bief et le ruisseau en fond de prairie. Ce « moulin du bas » comme on l’appelle comprend également une roue à augets, alimentée par l’eau du bief qui rejoint un ruisseau à l’arrière du bâtiment.

DSC_4501

Ce deuxième moulin possèdait une autre maison d’habitation, deux fournils, des écuries, des étables, des granges, un four à pain, un verger et un potager ont étoffé le village, jusqu’en 1965 lorsque la lignée des meuniers s’est atteinte avec Jeanne-Yvonne Fagot, la dernière occupante.

DSC_4508

DSC_4509

Etang, bief, roues… tout le circuit de l’énergie hydraulique est ici représenté. " Nous sommes sur un site qui a été spécialement aménagé pour produire l’énergie nécessaire aux moulins ", annonce l'animateur au parc.

DSC_4492

L’eau était en effet une ressource précieuse, qui méritait beaucoup d’attention. Tout a donc été soigneusement pensé, pour permettre aux meuniers de produire leur farine grâce à une énergie non polluante, gratuite et renouvelable.

DSC_4493

Nous avons, ensuite,visité les maisons d’habitation, meublées comme au 19e siècle,avec les lits clos.

DSC_4512

DSC_4513

Au 19e siècle, ce hameau pouvait vivre en complète autonomie. Dans les années soixante-dix, le hameau a été racheté et est devenu un écomusée, destiné à présenté les techniques et la vie au 19e siècle. 

DSC_4548

DSC_4546

Des artisans viennent régulièrement expliquer les techniques traditionnelles comme la fabrication de barrières, l’initiation à la traction animale, la meunerie, la boulangerie, le travail de l’ardoise, etc.

DSC_4538

DSC_4521

DSC_4528

L’Écomusée des monts d’Arrée propose durant la saison d’été diverses animations sur le site. Lorsque nous avons visité les moulins de Kerouat, nous avons pu assister à la fabrication du beurre. 

DSC_4556

Entre nature et patrimoine, le site des Moulins de Kerouat est une véritable invitation à la découverte, qui passionnera petits et grands. Tarif : 4,50 €

Juillet et août : tous les jours, 11h-19h