DSC_3504

Escale incontournable à Paimpol avec ses maisons d’armateurs et ses ruelles au charme intact, ainsi que par le petit port de Loguivy-de-la-mer. 

DSC_3506

Loguivy-de-la-Mer est le port des peintres et le rendez-vous des amoureux d'atmosphère typiquement maritime. Les pêcheurs qui ont bâti le village vivent essentiellement d'un métier encore pratiqué à l'ancienne, ne détruisant pas les fonds marins où ils puisent leurs ressources.

DSC_3509

Ici, point de dragues (sauf pour la coquille ...) ou filets dérivants, mais des casiers, ou des lignes à mains, les outils d'un métier respectant les traditions.

DSC_3541

 Une vingtaine de bateaux pratiquent une pêche polyvalente, au gré des saisons : coquillages, crustacés et poissons.

DSC_3511

C'est la capitale du "bleu de Loguivy" : le véritable homard breton ! Cette mentalité et, sans doute, un climat d'une singulière douceur, font de ses habitants des gens particulièrement chaleureux.

DSC_3510

La communauté des pêcheurs de Loguivy poursuit, aujourd'hui, une activité principalement tournée vers la coquille Saint-Jacques, mais aussi vers le homard et l'araignée. 

DSC_3512

L'ostréiculture est également devenue, dans une moindre mesure, un des débouchés commerciaux du port.

DSC_3508

Blotti au fond d'une petite crique bordant l'embouchure du Trieux, il est bien protégé des vents d'Ouest qui soufflent puissamment dans la région.

DSC_3505

Devant la passe qui le sépare de l'estuaire, la flotille de pêcheurs ancre maintenant ses bateaux parmi celle des plaisanciers, tachetant ainsi de couleurs une eau d'un bleu soutenu.

DSC_3507

A deux pas de la crique, sur une petite esplanade, la nouvelle église de Loguivy peut surprendre par son modernisme. L'église fut édifiée en deux ans, de 1938 à 1939.

DSC_3503

Toute de granit rose provenant de Trégastel, elle tranche harmonieusement sur un ciel ... presque toujours bleu.

DSC_3513

Juste à côté, Paimpol, port de caractère et d’histoire, est aussi une escale incontournable, pour les amoureux de la mer, sur le littoral nord Breton.

DSC_3491

Situé au coeur de la ville, le port, dans les Côtes-d'Armor, vit tout au long de l’année.

DSC_3486

DSC_3481

En toutes saisons, on y trouve commerces, restaurants, cafés ou lieux de convivialité à deux pas des pontons.

DSC_3480

Paimpol est surtout un point stratégique pour découvrir les alentours.

DSC_3533

DSC_3535

C’est la porte d’entrée vers l’Ile de Bréhat, les atterrages du Trieux d’où l’on se projette facilement vers les Iles Anglo-Normandes, l’Angleterre ou encore l’Irlande.

DSC_3496

DSC_3485

Entouré par un littoral préservé, à la fois naturel et sauvage, on s’y promène à la recherche de sa célèbre falaise avec plaisir et curiosité.

DSC_3497

Paimpol était autrefois une presqu'île. A marée basse, les eaux se retirent bien loin au point d'isoler complètement le port.

DSC_3483

Lorsque la mer remonte, le paysage change complètement et les bateaux peuvent enfin sortir...

DSC_3495

DSC_3494

Paimpol est un port d’activité, de plaisance, de pêche et d’ostréiculture. C’est sa diversité qui fait sa force et sa richesse. 

DSC_3492

Les choses ont, en effet, bien changé depuis le 19ème siècle où la cité portuaire grouillait d'une population affairée à une activité qui a fait sa renommée : la Grande Pêche.

DSC_3487

 La rade était alors parcourue par les "Islandais" en quête d'un mouillage ou relevant les amarres pour s'en aller dans les mers du Grand Nord.

DSC_3488

On estime que plus de cent bateaux et qu'au moins 2 000 pêcheurs de la région de Paimpol se sont noyés (en mer d'Islande principalement) entre 1852 et 1932.

DSC_3490

Les plus grands dangers encourus étaient les tempêtes, les collisions dans le brouillard, mais aussi l'alcoolisme

DSC_3489

A bientôt pour d'autres aventures en Bretagne !