DSC_3741

La route des villages blancs, est l’emblème, identitaire, de l’Andalousie, habitée depuis la préhistoire. Difficile était le choix de ne sélectionner que quelques villages, impossible de tous les faire et nous ne voulions pas juste y passer en coup de vent, non plus ! Qu’ils soient atypiques, authentiques ou touristiques, chaque village blanc a sa propre identité. Et autant vous prévenir, ils sont tous plus beaux les uns que les autres. 

DSC_3736Zahara de la Sierra.

La plupart des villages existaient au temps des Romains et furent occupés par les Maures jusqu’à la reconquête de Grenade. Il y en a à peu près une vingtaine. Ils sont généralement construits au sommet de collines, ou sur les flancs des montagnes, et fortifiés.

DSC_3799

La  route qui sillonne la  Sierra de Grazalema, offre des vues exceptionnelles sur les paysages de l'Andalousie.

DSC_3822

DSC_3738

Si vous avez le vertige,  mieux vaut laisser le volant à un autre conducteur, dans la mesure où la route étroite, et sinueuse, traverse le col des Colombes (Puerto de las Palomas). 

DSC_3711

Elle relie les villages de Grazalema et de Zahara de la Sierra. Au détour d’un virage, nous  apercevons, enfin, un château nasride, perché à flanc de colline.

DSC_3744

Un arrêt à Zahara de la Sierra s’imposait !

DSC_3713

Le village émerge de l’un des plus beaux décors d’Andalousie, entre les premiers contreforts de la verdoyante Sierra de Grazalema et les eaux turquoise d’un grand lac de barrage, dont la couleur contraste singulièrement avec le vert ou le jaune de la végétation environnante. Une sorte de petite mer intérieure lovée au milieu de terres arides, et de vieux oliviers millénaires.

DSC_3746

Ce petit village blanc typiquement andalou et marqué par ses origines arabes, est un petit bijou. Pour découvrir Zahara de la Sierra, et son centre historique, rien de mieux que de se laisser guider par son intuition. Chaque petite ruelle offre une vue différente et la curiosité est très vite récompensée. 

DSC_3818

En arrivant de bonne heure le matin, nous avons eu la chance de voir le village se réveiller. L’authenticité qui y règne est indescriptible et c’est vraiment l’image que nous nous faisions des petits villages typiques d’Andalousie.

DSC_3771

Dans le village, les demeures blanchies à la chaux, et les ruelles  fleuries, nous conduisent à la Torre del Reloj (tour de l’Horloge, 16e s).  

DSC_3811

Il faut se promener dans les rues de Zahara, nous y étions en avril, donc pas d'invasion de touristes, un vrai bonheur !

DSC_3816

Seul un chien nous a accompagné tout le long du parcours, notre guide en quelque sorte !

DSC_3773

Tous ces orangers et citronniers, plantés sur les trottoirs, dégagent une odeur fort agréable ! Ainsi, lors de votre immersion dans le sud de l’Espagne vous ferez rapidement la rencontre d’un de ses plus emblématiques et surprenants habitants : l’oranger amer,  également connu sous le nom de bigaradier.

DSC_3774

Trop amères pour être dégustées en dessert, les oranges, récoltées chaque années, sont principalement destinées à la fabrication de la marmelade très appréciée par nos amis british. L’orange, naranja en espagnol, fait donc partie du quotidien des andalous.

DSC_3710

L'été, quand la température grimpe, l'ombre que procurent les étroites ruelles, offrent un répit providentiel aux marcheurs.

DSC_3766

Au passage nous faisons une petite halte devant l’église baroque de Santa Maria de la Mesa (17e s.), avec son imposant porche en marbre rose.

DSC_3777

L’église de Santa María de la Mesa, du XVIIIe siècle, est très typique.

DSC_3792

C'est un exemple remarquable de l'architecture religieuse andalouse, marquée par la plénitude du baroque, avec son ornementation excessive et fleurie, et l’influence du style néoclassique, qui se manifeste par sa sobriété et ses lignes épurées. 

DSC_3779

Puis si vous avez encore la forme, grimpez jusqu'au château, (montée 15 mn),  qui se dresse majestueusement au sommet de Monte del Jaral. 

DSC_3814

Après une ascension au milieu des cactus et des fleurs sauvages, nous voilà au Castillo (12e s.), d’où la vue est exceptionnelle sur les toits du village, l'église, la chapelle de San Juan de Letran et le lac en fond de décor.

DSC_3805

DSC_3783

Les ruelles de ce petit village, et son centre historique, valent bien qu’on s’y arrête quelques heures pour le visiter. Nous aurions pu rester un long moment à contempler la vue sur les toits de Zahara.

DSC_3749

Il est connu pour sa reconquête, qui marqua la dernière phase de la reconquête catholique en 1481. Il conserve la tour de son château d’origine maure.

DSC_3712

DSC_3729

Zahara vit de l'agriculture, du tourisme rural et du sport. C'est une destination bien connue pour les amateurs de randonnée, de spéléologie et d’escalade. Vous pouvez, aussi, aller vous baigner à la plage artificielle de Embalse de ZaharaLe canyon Garganta Verde à proximité st absolument spectaculaire.

DSC_3722

Le petit mot de la fin : Zahara de la Sierra est sans hésiter notre village blanc andalou préféré en Espagne, donc n'hésitez pas à faire un petit crochet pour venir le visiter, vous ne le regretterez pas ! Cette zone de montagnes, est couverte d’épaisses forêts de pins, de chênes, de châtaigniers et parsemée de jolis petits villages blancs.  Elle offre des paysages de grande beauté, dans un environnement naturel unique.

DSC_3727

Je tenais à vous parler dans cet article du rythme de vie, en Espagne : il peut être fort déconcertant, car comme vous pouvez vous en rendre compte, les rues sont souvent désertes l'après-midi, à part quelques chats et chiens errants, et pour cause !  « La hora es la hora », comme on dit en Espagne… oui, mais l’heure de quoi ?! Y-aurait-il un décalage horaire entre la France et l’Espagne ? 

DSC_3737

En Espagne la journée commence entre 8 et 9 heures, donc à peu de choses près comme en France. En revanche, il y a souvent une première et courte pause vers 11 heures (lors de laquelle les plus gourmands prennent le petit déjeuner qu’ils auront négligé avant de partir !), puis une seconde et grande pause d’environ 2 heures vers 14 heures pour le déjeuner.

DSC_3845

La journée de travail recommence vers 16 heures pour ne se terminer que tard dans la soirée aux alentours de 20 h, voir 22 h, heure à partir de laquelle il est envisageable de dîner ! Côté commerce, les magasins sont en général ouverts de 11 heures à 21 heures, avec une interruption de 13 à 16h environ. Les administrations sont, elles, ouvertes le matin uniquement, à savoir de 8 heures à 14 heures environ.

DSC_3801

Vous programmez un road trip en Andalousie ? Découvrez tous nos articles sur notre road-trip à travers l’Espagne en cliquant dans le menu Espagne (sous-menu : Andalousie). Merci d'avance pour vos commentaires, cela me fait toujours plaisir, à bientôt !