DSC_9785;

Cette route, de la vallée de l'Ebre, que nous emprunterons, au retour, dans la région de l'Aragon, nous révèlera l'art mudéjar, dans toute sa splendeur, un art classé au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO.

DSC_9912Eglise de Caspe

DSC_9930Alentours désertiques de Caspe 

Tout au long du parcours, nous visiterons des exemples d'architecture, symbolisant la cohabitation, entre les arabes et les chrétiens d'Aragon, comme dans cette ville de Caspe, dont je vais vous parler aujourd'hui.

DSC_9923Ville de Caspe au milieu de nulle part ! 

DSC_9922

L' ancien couvent Santo Domingo, à Caspe, en ruine, de style mudéjar, où nous pourrons observer de nombreuses cigognes, est l'exemple type de l'art mudéjar en Aragon.

DSC_9886Couvent Santo Domingo détruit lors de la guerre civile de Franco.

L'une des spécialités de l'Aragon, en plus de l'art mudéjar, à Caspe, ce sont les cigognes.

DSC_9884

Elles vivent là toute l'année, comme tout avons pu le constater sur une église, en ruine, de mudéjar, à Caspe.

DSC_9885

Très souvent les supports de leurs nids leur sont aménagés par l'homme. Ce sont des sortes de panier en métal pré-installés sur les excroissances des monuments, en général les clochers. Sinon, elles vont jusqu'à s'installer au sommet des poteaux électriques, et pilônes métalliques, à raz des cables !

DSC_9883Couvent Santo Domingo 

L'art mudéjar, c'est l'histoire d'une civilisation qui a su, pendant presque huit siècles, concilier les arts de l'Orient et de l'Occident.

DSC_9813Le monastère de Rueda, dans la vallée de l'Ebre

DSC_9832

Ces édifices sont remarquables, de part leur ornementation élaborée, un art unique au monde !

DSC_9893Eglise de Capse

DSC_9891 Le centre-ville de Caspe

Cette région, fut au temps de la reconquête, un lieu où les morisques (musulmans espagnols), sont restés sous tutelle chrétienne, en bonne entente avec leurs voisins.

DSC_9906

DSC_9909 Le centre-ville de Caspe.

Moyennant impôts, ils y gardaient leur religion, leur administration et surtout leur savoir-faire qui s'exerçait, aussi bien dans l'art des vergers, que dans celui de la construction, dont les témoignages précieux abondent aujourd'hui encore.

DSC_9903

DSC_9897Le centre-ville de Caspe.

Ces églises-forteresses étaient destinées à servir de tour de guet et de lieu de recueillement. Elles ont survécu à l'expulsion, dans les années 1600, des musulmans qui avaient contribué à les édifier, et qui y avaient imprimé, avec compétence, leur marque, à la fois dans la structure, et dans la décoration extérieure et intérieure.

DSC_9693Tour de Pina del Ebro

Ces églises sont l'image d'une société qui intégra, avec tolérance, les musulmans, les juifs et les chrétiens. Aujourd'hui, ces églises resurgissent du passé, parfois défigurées par le temps, comme celle de Capse, parfois intactes, mais souvent abîmées. Celles qui restent forment dans les vallées aragonaises un chapelet qui égrène les riches heures de huit siècles de métissage culturel.

DSC_9898Eglise de Capse

L'art mudéjar consistait à associer la brique, à la céramique, sur les façades des églises et des clochers. Cette touche exotique n'est pas sans rappeler, dans sa coloration ocre, les paysages de l'Atlas marocain.

DSC_9842

Les paysages, aux alentours de Caspe, offrent de véritables contrastes, depuis les alentours de Los Monegros, plutôt arides et isolés, steppes et étendues sablonneuses jusqu’aux zones hébergeant de petits forêts de pins et de chênes, ainsi que des plantations d'oliviers et de vastes vergers. 

DSC_9805

DSC_9806

DSC_9921

Par-delà leur expulsion de ces terres bien-aimées, les populations mudéjars qui naquirent ici, et y vécurent, huit siècles d'affilés, y ont laissé un peu de leur âme. 

DSC_9860

Les tours qu'ils ont édifiées, les poutres qu'ils ont peintes, le nom d'Allah qu'ils y ont imprimé, nous parlent d'une paix, dont on veut croire qu'elle est toujours possible ! L'opération « Musée sans frontières » participe de la réhabilitation de cet art, et de cette civilisation qui fut unique en Europe. 

DSC_9692

Après des siècles d'invasions, l'Aragon est d'une très grande richesse architecturale. Chaque village a au moins une église (si ce n'est plusieurs), un ermitage et souvent en plus un château, ce qui est le cas de Caspe.

DSC_9924La Tour Salamanca à Capse

La tour de Salamanca, fortin militaire érigé en 1875 par le général Manuel de Salamanca, d'où son nom. Cet édifice, à Caspe, faisait partie d'une série de tours.

DSC_9925Tour Salamanca.

Les églises, en Aragon, sont nombreuses, et ressemblent plus, par leurs dimensions, à des cathédrales.

DSC_9622;

DSC_9683Eglise de Quinto.

Les ermitages se dressent, eux aussi, au sommet des collines et ressemblent pour la plupart à des abbayes en réduction. 

DSC_9858

Quant aux châteaux, hélas, à part ceux très touristiques, ils sont, pour la plupart, en mauvais état de conservation, ce qui, curieusement ne leur enlève ni charme, ni beauté. 

DSC_9890

DSC_9803La vallée de l'Ebre