DSC_9493

Dans la province de Saragosse, en plein cœur de l'Aragon, se trouve un petit village en ruine, symbole de la guerre civile espagnole, où le temps s'est arrêté au lendemain des affrontements extrêmement violents, de septembre 1937, qui s'y déroulèrent.

DSC_9442

DSC_9450

Dans cet article, j'ai voulu vous montrer quelques images ... pour vous inciter, si d'aventure vous vous rendez par là-bas, à faire un détour et méditer sur les atrocités qui ont eu lieu dans ce village.

DSC_9536

DSC_9466Entrée du site.

Nous nous sommes déjà rendus, dans ce village, en juillet 2007, quelques jours après notre périple dans le Désert de Bardenas Reales.

DSC_9523

Je peux vous dire que l'émotion était au rendez-vous, ce jour-là, même encore maintenant, quand je le revois pour la deuxième fois.

DSC_9484

Je ne peux m'empêcher d'avoir un petit pincement au coeur en voyant ce village fantôme, totalement en ruine.

DSC_9521

On peut apercevoir, au milieu d'un paysage sévère de plaines et de steppes brunes, la silhouette fantomatique et délabrée d'un clocher qui se dresse au-dessus d'un décor apocalyptique, ainsi que des maisons en ruine, des façades éventrées et des rues qui se perdent parmi les décombres.

DSC_9478

Ce sont les restes de l'ancien village de Belchite qui fut le théâtre, durant la guerre civile Espagnole, de combats qui firent, de nombreux morts.

DSC_9503

Belchite a été fortement attaquée au cours de la guerre civile, plus de 30.000 habitants de Belchite et de villages voisins ont été tués. 

DSC_9517Une tombe disséminée au milieu des décombres.

Franco a décidé que la ville devait rester telle qu'elle après la guerre, comme gage de sa victoire ! 

DSC_9498

Les troupes républicaines espagnoles tentèrent de déjouer ici les forces nationalistes pour conquérir Saragosse et redonner l'avantage à la République alors en difficulté dans le nord. 

DSC_9501

Malheureusement l'armée de Franco réussit à contenir les républicains et le dictateur choisit de laisser le village de Belchite dévasté. En fait, il ne reste quasiment rien du village, de nombreuses maisons en ruine, son église San Martin, et le couvent San Rafaele, (qui ont dû être magnifiques, à l'époque). 

DSC_9530

DSC_9531

DSC_9509

À quelques centaines de mètres de là, on trouve une ville « nouvelle », construite dans les années cinquante, sur l'ordre de Franco.

DSC_9505

C'est une bourgade sans grande personnalité, triste et silencieuse. On dirait un grand quartier militaire, ordonné et austère. Des gens y vivent et y travaillent, sans que la présence de la ville morte, juste à côté, ne semble les perturber. 

DSC_9509

Le nouveau et l'ancien Belchite vivent ainsi, côte à côte, dans la coexistence énigmatique du passé et du présent. D'un côté, les vivants, de l'autre, les morts.

DSC_9516

Aujourd'hui, la mémoire blessée des habitants se perd dans les ruines de l'ancien village qui fut le théâtre de très violents combats. 

DSC_9508

Aujourd'hui connu sous le nom de Pueblo Viejo de Belchite, le village est classé monument historique et plusieurs films y ont été tournés comme : les Aventures du Baron de Münchhausen ou Le Labyrinthe de Pan.

DSC_9499

Le visiter permet de se plonger dans une Espagne terrifiée mais également d'admirer les magnifiques sculptures ornementales des bâtiments religieux que les bombes ont exposées aux cieux.

DSC_9471

À Belchite, on ne trouve ainsi aucune information sur les évènements qui ont provoqué la destruction de l'ancien bourg, aucune plaque commémorative, aucun monument aux morts ou au souvenir.

DSC_9514

On trouve seulement, à l'entrée de l'ancien village, une pancarte portant l'inscription : « Vieux village, ruines historiques ». L'ancien village, laissé à l'abandon, subit les assauts répétés du temps et des intempéries.

DSC_9460

Au milieu des ruines, on voit souvent passer la silhouette d'un vieillard silencieux qui erre parmi les décombres. Le vent continue à souffler sur les ruines, et bientôt, à la place du vieux village, il ne restera plus qu'un immense champ de pierres.

DSC_9465Le gardien du site

"Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue." Albert Einstein. 

DSC_9454Paysages autour de Belchite.

Les ruines de Belchite se visitent, (6 € par personne), et, bien qu'elles soient très mal entretenues, elles sont très impressionnantes ! Il y a 10 ans quand nous avions visité le site était libre et gratuit, rien n'était clôturé. 

DSC_9468

 Attention les billets sont délivrés à l'Office du Tourisme, les heures de visites sont à 16 h et 19 h. Compter 2 h la visite guidée.

DSC_9524

Nous avons préféré cette fois-ci faire le tour du site à pied, 5 km environ, car nous ne voulions pas attendre jusqu'à 19 h, 3 h d'attente la prochaine visite, site que nous connaissions déjà.

DSC_9495

Merci de votre visite et à bientôt pour de nouvelles aventures en Espagne.

"Vivre L' I.N.S.TA.N.T  présent  ET PARTAGER LE  Regard  que nous portons sur le  MONDE."

Suite : les momies de Quinto