DSC_9065;

Si vous n'avez jamais entendu parler de San Esteban de Gormaz, sachez tout d'abord qu'il s'agit d'une pittoresque ville castillane.

DSC_9078;

DSC_9082

Elle est située dans la province de Soria, de plus de 3400 habitants, à 859 mètres d'altitude.

DSC_9063;

DSC_9086

 La vieille ville de San Esteban se compose d'un château, dressé au sommet d'un promontoire, et compte deux églises romanes déclarées bien d'intérêt culturel.

DSC_9113;

DSC_9098;

Cette petite ville, qui semble avoir été paralysée par le temps, possède une richesse culturelle et architecturale unique. 

DSC_9099

 

DSC_9106;

Le long pont de 16 arches en pierre qui traverse le fleuve Duero est l’un des éléments qui ont marqué de manière décisive l’histoire de San Esteban de Gormaz. C’était l’un des rares sentiers permettant de traverser le fleuve Duero au Moyen Âge.

DSC_9097

Les rives du Douro, emplacement stratégique, étaient la frontière naturelle entre les terres musulmanes et chrétiennes dans les temps anciens.

DSC_9122

DSC_9123

C'est Rodrigo Díaz de Vivar, El Cid, qui, après d'innombrables batailles, expulsa définitivement les musulmans du village au XIe siècle.

DSC_9069;

DSC_9076;

Traversé par le Duero, le vieux quartier de San Esteban conserve d’intéressants exemplaires d’architecture populaire.

DSC_9093;

DSC_9094,

Toutefois, l’architecture dominante à San Esteban est l’architecture romane.

DSC_9067;

DSC_9103;

Outre les temples de San Miguel, construite en l'an 1081, et Santa María del Rivero, deux églises du plus pur style roman, la municipalité a ouvert dans un lieu idyllique le parc thématique de l’art roman, où les voyageurs peuvent découvrir de près les principaux temples romans de Castille et Léon en se promenant parmi les maquettes qui les représentent. 

DSC_9096;L'église San Miguel.

Cette ville possède, sur les hauteurs, de nombreuses habitations troglodytes, en bois et en pisé, (ou adobe),  bien que la plupart soient abandonnées.

DSC_9073;Maisons construites en adobe.

DSC_9083;

L'adobe est de l'argile qui, mélangée d'eau et d'une faible quantité de paille hachée, ou d'un autre liant, peut être façonnée en briques, séchées au soleil. Cette technique a été largement utilisé dans cette région où il n’y avait ni pierre ni rocher.

DSC_9075;Mur en adobe sur sous-sol en pierre dans une maison antique.

Ces petites ruelles, en pente, nous transportent dans le passé.

DSC_9084;

Et enfin, après une forte grimpette, la cerise sur le gâteau : le château  et son  point de vue sur la  Vallée du Duero, et la petite cité. 

DSC_9089,

DSC_9091

Un peu plus loin, en bordure du Duero, l’écomusée Molino de los Ojos est un ancien moulin à farine, abritant une exposition composée de diverses ressources, dont un grand nombre interactives, de la nature de la région de Soria, et qui montre le travail de nos ancêtres. Une belle balade champêtre à la clé !

DSC_9127;

DSC_9130;

 

Ces récits de voyage en camping car ne se veulent pas pédagogiques, ni complets,  et n'ont pas vocation à remplacer votre guide de voyage traditionnel. Ils veulent juste transmettre nos impressions, purement subjectives sur des lieux, des événements, des personnages, ou des anecdotes…