DSC_6890

Lors de notre dernier voyage au Portugal nous avions prévu de visier Lisbonne. 

DSC_6889

Mais assez vite, par le hasard de photos, ou de récits parsemés ça et là sur la toile, nous avons jeté notre dévolu sur l’Alentejo et son parc naturel.

DSC_6866

Bien moins médiatisé que sa voisine l’Algarve, cette région du Portugal n’en est pas moins intéressante.

DSC_6875

En route pour le littoral de l’Alentejo et ses plages.

DSC_6871

C'est une des plus importantes régions du Portugal.

DSC_6888

 

Elle comprend la moitié sud du pays, au dessus de l’Algarve, et s’étend du littoral ouest, jusqu’à la frontière espagnole.

DSC_6901

Patrimoine historique, tourisme rurale et paysages impressionnants s’y conjuguent à merveille.

DSC_6902

Ce territoire étant vaste, nous avons choisi pour ce road trip de nous concentrer sur le littoral (les amoureux de paysages valideront ce choix), dans le superbe parc naturel du sud ouest alentejano et de la Costa Vicentina. 

DSC_6891

La rota vicentina est un long chemin pédestre qui s’étend sur plus de 300 km.

DSC_6882

Il comprend le sentier des pêcheurs, qui longe le littoral, sur une centaine de kilomètres, et le chemin historique de 241 km entre Santiago do Cacem et le cap de Sao Vicente.

DSC_6868

DSC_6894

Accrochez votre ceinture ou chaussez vos baskets et venez découvrir avec nous quelques pépites naturelles locales.

DSC_6898

 Nous partons cet après midi à la découverte du Cabo Sardao et son phare imposant !

DSC_6883

Une belle découverte pour nous, un véritable coup de coeur.

DSC_6881

DSC_6896

C’est sûrement un des rares endroits au monde où des cigognes ont eu l’idée saugrenue de venir installer leurs nids au creux des aspérités de la falaise. Il faut préciser que l’océan est ici de nature agitée.

DSC_6885

 

Nous aurons la chance de pouvoir voir les cigognes, avec leurs nids imposants. Ils paraissent tenir en équilibre. On pourrait penser que le souffle du vent pourrait les renverser mais ce serait sous estimer leur robustesse. 

DSC_6885;

Ce cap Sardao m’a beaucoup marqué, tout d’abord par sa beauté, mais surtout par ses occupants : les cigognes. Fin avril les bébés sont encore dans les nids, c’est trop mignon !  Elles sont nichées sur les pics des falaises, ce qui permet de couver tranquillement. En revanche, quand le bébé prendra son premier envol, il ne faudra pas se louper, sinon c’est la mort assurée.

DSC_6890

Les cigognes ont jalonné notre road trip, aussi bien lors de notre traversée de toute l'Espagne, qu'au Portugal. Il suffit de regarder les immenses poteaux électriques pour apercevoir de nombreux nids occupés par ces volatiles.

DSC_6899

Un programme de protection des cigognes a permis l’installation de plateformes sur tout le réseau électrique. Les cigognes avaient la fâcheuse tendance à faire leurs nids sur les parties les plus dangereuses et elles pouvaient finir rôties si vous voyez ce que je veux dire. 

DSC_6900

La population de cigognes est impressionnante, et j’ai adoré profiter de ce spectacle depuis la route (d’où ma prestation de copilote calamiteuse).  

DSC_6861

J'espère que ce récit vous aura donné envie de découvrir cette belle région. A bientôt pour la suite de notre périple dans l'Alentejo, au Portugal.