DSC_5254;

Lors de notre séjour dans l’Algarve, au Portugal, nous sommes passés visiter Tavira, une ville incontournable ! En bordure de l’océan et à l’Est de la région de l’Algarve, elle comporte en effet de nombreux atouts.

DSC_5283;

Située à la croisée des lagunes et du fleuve Gilao, Tavira, 26 000 habitants, est sans doute l'une des villes de la région qui ont su le mieux préserver leur charme, leur âme et leur histoire millénaire. Phéniciens, Romains et Maures s'y sont bousculés…

DSC_5300;

Les origines de Tavira remontent au VIIIème siècle av JC, où les Phéniciens y avaient construit un centre urbain avec des murs massifs, quelques temples, et deux ports.

DSC_5263;

Plus tard, les Romains ont construit un nouveau port dans cette région, à Balsa, à quelques kilomètres de Tavira.

DSC_5271

Puis les Maures ont conquis la région de l’Algarve au VIIIème siècle, laissant ainsi leur empreinte sur l’architecture et la culture de cette région, et donc à Tavira. 

DSC_5265

Du XIIIe au XVIe siècle, les chrétiens y ont construit un nombre record de monuments religieux avant d'affronter le tremblement de terre de 1755. Contre vents et marées, la ville s'est reconstruite sur ses ruines, acquérant une patine particulière qui attire aujourd'hui nombre d'architectes.

DSC_5284;

On retrouve toujours aujourd’hui ces influences dans Tavira avec des bâtiments blanchis à la chaux, des portes de style mauresque, le château et son pont.

DSC_5264

Déambuler dans la vieille-ville de Tavira avec ses ruelles, maisons colorées, ou couvertes d’azulejos, et ses jolis points de vue, est de loin ce que nous avons préféré. 

DSC_5302;

DSC_5296;

Par beau temps il est vraiment agréable de s’y promener. Une ruelle en pente nous permet de prendre de la hauteur et d'arriver à l'église Sainte Maria do Castelo. Du haut un joli panorama sur Tavira.

DSC_5309;

DSC_5289;

DSC_5292;

Un tout petit peu plus haut que l’église que je viens d’évoquer, se trouvent les restes de l’ancienne forteresse. 

DSC_5303;

On peut entrer à l’intérieur afin de profiter du jardin ombragé, mais aussi et surtout de son chemin en haut de la muraille (attention, les marches sont raides).

DSC_5293;

DSC_5294;

Depuis ce chemin de ronde et les tourelles, on dispose de beaux panoramas sur Tavira et les alentours.

DSC_5295;

Ce château est un endroit à ne pas rater à Tavira, d’autant que cet espace est gratuit.

DSC_5307;

Après cette visite on peut descendre vers la rivière en suivant notamment la ruelle Largo da Misericordia et son église.

DSC_5306

Le pont romain est l’un des symboles de Tavira. On le voit souvent en photo pour illustrer la ville, avec ce pont au premier plan et une partie de Tavira au second plan. Il permet de relier les deux parties de Tavira entre elles.

DSC_5270;

Il faut savoir que ce « pont romain » ne date pas de l’époque romaine comme on l’a longtemps pensé (ce qui lui vaut son nom d’ailleurs), mais de l’époque mauresque. D’après de récentes études, il daterait en effet du XIIème siècle !

DSC_5285;

Après avoir traversé le pont romain, on peut profiter de l’une des plus belles vues sur Tavira. 

DSC_5276;

Côté promenade, vers l’ouest des maisons colorées au bord de l’eau, et quelques terrasses et restaurants.

DSC_5315;

Mais la balade peut continuer aussi vers l’Est afin de rejoindre l’autre pont qui relie les deux parties du centre-ville de Tavira.

DSC_5268;

DSC_5269;

L’occasion de commencer à se rendre compte que Tavira est un port de pêche avec la présence de petits bateaux. 

DSC_5316;

On s’en rend davantage compte encore lorsque l’on s’éloigne du centre-ville, en allant vers l’Est.

DSC_5317

Par son côté maritime, on peut longer la rivière Gilão puis bifurquer sur la route menant au « quai des quatre eaux » (Cais das Quatro Águas). Cette route permet de longer les salines, ou marais salants, de Tavira. Ceux-ci sont mondialement connus pour la culture de la fleur de sel.

DSC_5367;

 

A bientôt pour la suite de notre aventure au Portugal !