DSC_5212

A quelques kilomètres de Tavira, le temps semble s'être arrêté dans le pittoresque petit village de Cacela Velha. 

DSC_5213

Spectatrice que je suis est soudain prise d’une envie de soleil et d’air pur, au rythme de cette belle nature. 

DSC_5224

Ce petit village blanc de l'Algarve est célèbre pour son héritage maure.

DSC_5221

Juché sur un promontoire avec sa forteresse, ce minuscule village est un petit bijou dominant la lagune (réserve naturelle).

DSC_5223

DSC_5238

 

Offrant un magnifique point de vue sur la mer et sur les îles du Parc Naturel Ria Formosa, son patrimoine se découvre également à travers la visite de l'église Matriz. 

DSC_5220

DSC_5217

Le fort de Cacela Velha, qui date des 16e-17e siècle, était à l’origine un château sous l’occupation arabe. Il a été reconstruit après le grand tremblement de terre de Lisbonne (1755) sur des fondations qui, elles, datent du 12e siècle.

DSC_5222

A droite du mirador, un escalier mène à l’océan, entre figuiers, amandiers et gros cactus. Une fois sur les berges de la lagune, on peut la longer sur la droite pour rejoindre, à pied ou en barque à moteur selon les maréesla belle plage déserte de Fábrica.

DSC_5231

Cette région au sud du Portugal réserve de jolies surprises hors saison et une identité culturelle forte.

DSC_5237

DSC_5215

Ce petit hameau, autour des ruines d'une forteresse médiévale et d'une petite église, forme un beau belvédère au-dessus de la lagune où s'abritent les barques de pêche. 

DSC_5226

DSC_5232

DSC_5219

En été, la grand-place, avec ses petits restaurants, est l'endroit idéal pour faire une halte et savourer la cuisine traditionnelle locale. 

DSC_5233

DSC_5227

DSC_5230

Cette région moins connue, baptisée Sotavento parce que protégée des vents, est d'une richesse inversement proportionnelle à sa taille minuscule et baignée de soleil onze mois par an.

DSC_5242

La visite  de Cacela Velha ne saurait être complète sans une longue pause face au sublime parc naturel de la Ria Formosa, qui s'étire sur 60 kilomètres d'est en ouest, entre le littoral et l'océanCette lagune de 18 400 hectares se compose de marais salants, de basses terres, îlots et canaux, où trouvent refuge une grande diversité d’espèces animales et végétales. 

DSC_5216

On y élève aussi des poissons et des crustacés, et on y produit du sel. Cette réserve naturelle offre d'abord des vues spectaculaires. Des rubans de sable étincelants, dont les oiseaux ont fait leur paradis, affleurent sur l'eau bleu lagon.  

DSC_5243

Parfois ces bandes sont couvertes d'herbes folles, comme des prés posés sur la mer. Pour voir cette lagune de plus près, il suffit de sauter dans un des nombreux bateaux qui fait la navette jusqu'aux îles toutes proches : Culatra, Armona, Fuseta...

DSC_5240

Sur le chemin, on croise des éleveurs de palourdes serrés dans de petites barques, des dizaines d'espèces de canards, de hérons, d'ibis, et de poissons comme la daurade royale ou le bar.

DSC_5244

Grillés, ces derniers se dégustent dans les restaurants qui bordent chacune des îles, avec une salade de tomates relevée d'oignons et de pommes de terre vapeur arrosées d'un filet d'huile d'olive et de coriandre. 

A bientôt pour la suite de notre périple au Portugal.