DSC_8773

Accroché à son promontoire rocheux, je vous emmène visiter le village pittoresque, de Méthamis.

DSC_0336

Il surplombe les gorges de la Nesque, à 380 mètres d'altitude. 

DSC_0423

C’est est l'une des curiosités du Comtat Venaissin. De belles maisons provençales se regroupent autour de l’église paroissiale, romane, Saint-Pierre et Saint-Paul datant du XIIè siècle.

DSC_0356

DSC_0358

DSC_0372

Au sommet du village l’église dédiée à Saint Pierre et à Saint Paul présente une entrée inhabituellement imposante : un double escalier tournant donne accès à un parvis d’où la vue sur la plaine du Comtat est splendide. Sa visite nous conduira tout en haut du rocher, où elle se tient perchée, ainsi que le ruines de son ancien château.

DSC_0385L'église perchée tout en haut du village.

Ce petit village, de montagne, que nous avons découvert ce weekend, fait partie des terrasses du plateau du Ventoux. 

DSC_0386

En nous promenant dans le vieux village, partiellement en ruine, nous découvrons un ancien moulin à vent...

DSC_0346

... ainsi qu'une fontaine/lavoir,  un vrai plaisir !

DSC_0343

Idéalement situé, le village offre un petit patrimoine à visiter, nous donnant, ensuite, l'occasion d'une agréable balade dans la nature et les gorges de la Nesque.

DSC_0361

DSC_0370Vue du haut sur les gorges de la Nesque.

Autrefois le village était protégé par une ceinture de remparts dont un ne reste que des fragments. 

DSC_0411

L’entrée se faisait par un pont levis au dessus d’un fossé creusé dans le rocher. Le fossé est comblé et le pont a disparu.

DSC_0421

Dans la plaine poussent les cerisiers et les vignes, principale activité économique de la commune, sur laquelle veille le Mont Ventoux, tout proche.

DSC_0401

DSC_0381

Un chat se prélassant au soleil, dans les rues de Méthamis.

Avec ses paysages tout en douceur, ses fermes isolées au milieu des champs entourés de canaux, son climat paisible, ce coin de Vaucluse, qui fait partie des Monts du Vaucluse, évoque irrésistiblement la Toscane. Il est protégé par le Mont Ventoux au nord, le géant de Provence, réserve biosphère classée, aux richesses naturelles infinies.

DSC_0409

DSC_0384

A l'extrême est et sud-est de la commune se dressent des vestiges du mur de la Peste.

DSC_0403

Beaucoup moins connu que ses voisins Venasque ou Gordes, Méthamis n’en garde pas moins tous le charme de villages de la Provence, et sa moindre fréquentation touristique est un gage de tranquillité pour ses habitants et les vacanciers. 

DSC_0335Méthamis, vue des gorges de la Nesque.

Situation de Méthamis : altitude 320 mètres, 400 habitants, 7 km de Villes-sur-Auzon, 9 km de Mormoiron, 11 km de Venasque,15 km de Pernes les Fontaines, 15 km de Bédoin, 17 km de Carpentras, 21 km de Murs.  

DSC_0373Joli massif de fleurs jaunes, dont je ne connais pas le nom.

Historique : Le village fut pris par les protestants en 1563. La commune de Methamis faisait partie du comtat Venaissin (états pontificaux) jusqu'en 1789, puis en 1792 elle était incluse dans le département des Bouches-du-Rhône, pour enfin rejoindre le département du Vaucluse en 1793. Mines de lignite exploitées jusqu'en 1957.

DSC_0357Vieille plaque encastrée dans une porte.

Après avoir visité ce charmant village, nous ferons une petite randonnée dans les fonds des gorges de la Nesque. Méthamis est  le point de départ de multiples randonnées pédestres avec des sentiers balisés qui vous permettent d’apprécier les paysages superbes et une nature précieusement préservée. 

DSC_0327

De hautes parois rocheuses bordent notre sentier, qui se déroule dans le fond de la rivière, de la Nesque. 

DSC_0307

Un canyon grandiose et sauvage, où se dressent de fantastiques rochers et, où l'homme vivait il y a plus de 60000 ans. 

DSC_0305D'étranges rochers, que nous apercevons du fond des gorges.

Dans les gorges, la Nesque est cependant très souvent à sec.

DSC_0286

L'eau s'y perd dans les nombreuses fissures de la roche alimentant le système karstique de la Fontaine de Vaucluse. Cependant, suivre le lit de la Nesque au fond des gorges, comme nous l'avons fait, est une randonnée assez sportive, car les galets sont de tailles inégales, et marcher dessus, rend la situation instable.

DSC_0300Nous marchons dans le lit de la Nesque à sec.

DSC_0321

De nombreux abris sous-roche et grottes, sont visibles dans les falaises des gorges. 

DSC_0320Grotte dans les hauteurs des falaises.

Après la sortie des gorges, les écoulements de la Nesque redeviennent pérennes. C'est une petite rivière, qui prend sa source à Aurel, sur le flanc est du Mont-Ventoux, à une altitude de 715 m, après un court parcours à travers les monts de Vaucluse.

DSC_0299

Elle coule d'abord vers le sud-ouest, jusqu'à Venasque, en passant par Sault. Ces gorges débutent à Monieux à 625 m d'altitude, pour se finir 25 km plus loin à Méthamis, à 270 m d'altitude. La Nesque alimente à Monieux, le plan d'eau privé du grand Vallat et le lac de la commune. Après avoir parcouru 53,3 km, et de nombreux villages, elle se jette sur le rive droite de la Sorgue de Velleron.

DSC_0322

Le nom de Nesque dérive d'Annesca, divinité romaine représentée sous la forme d'une femme porteuse d'eau et d'épis de blé, symbole de vie, de richesse et d'abondance. La zone est classée réserve de biosphère par l'UNESCO depuis 1990

DSC_0314

La Nesque s'est creusé son lit dans les calcaires de l'urgonien (130 à 125 Ma) constituant les monts de Vaucluse, formant les gorges les plus spectaculaires de Provence, après celle du Verdon.  De sa source à l'entrée des gorges, les eaux de la Nesque entrainaient du 18e, au début du 20e siècle, pas moins de 28 moulins à grains. La région était autrefois le grenier à blé des pays du Ventoux.

DSC_8788Nombreuses grottes et abris sous roche, dans les falaises.

Après notre randonnée, au fond des gorges, nous nous apprêtions à repartir, lorsque d'un seul coup un troupeau de mouton nous passe dans les jambes, au pied de notre voiture.

DSC_0261

Nous avons pu voir à l’œuvre, juste à côté de nous, un berger et ses chiens rassembler, et mener où ils devaient aller son troupeau de moutons et de chèvres. Ce sera pour nous l’occasion de découvrir le travail étonnant de ces chiens de berger.

DSC_0272

Des animaux qui affichent une complicité étonnante avec leur maître. Le plus incroyable est sans doute ce langage propre au berger et à son chien. Il suffit d’observer un chien de berger travailler dans son élément originel pour se rendre compte de la complexité de cette fonction: par quels mécanismes l’homme a-t-il réussi à obtenir de tels résultats ?

DSC_0269

Haut lieu du tourisme dans le Vaucluse, les gorges sauvages de la Nesque sont à voir absolument, comme ce petit village de Méthamis, perdu au milieu de la montagne.

DSC_8785

A bientôt pour d'autres aventures. Bonne semaine à toutes et à tous.