DSC_0025

Pour notre seconde virée, à côté de Silvergue, c’est sur la magnifique ferme-auberge, du hameau de Castellas, que nous avons jeté notre  dévolu, un lieu hors du temps. Une petite visite s'imposait de cette immense bergerie, isolée et nichée dans les combes du Haut Luberon et de ses alentours. L’endroit est coupé du reste du monde, à l’écart de l’effervescence fiévreuse des grands sites vauclusiens. 

DSC_0017

Ici, déjà, la sensation d’être très loin des hauts lieux touristiques du département est forte, dont le secret semble vouloir être farouchement gardé par ses habitants et ses amoureux.

120535684_o

Dans ce mas du bout du monde, qui date de 1720, à quelques jets du magnifique village de pierre de Silvergues, vous allez découvrir le charme authentique de cette belle bâtisse et son lieu enchanteur !

DSC_0031

Voilà un petit coin de paradis perdu dans les flancs de la montagne du Luberon... déjà atteindre Sivergues, c'est partir au bout du monde... là, c'est juste encore un peu plus loin ! 

DSC_0008

Ressemblant à un petit paradis perdu, la ferme-auberge se cache en pleine nature, tout au bout du chemin (actuellement fermée pour cause de rénovation). Cette grande bergerie, avec ses chèvres, est extrêmement rustique et authentique. Elle ressemble à un décor de Fellini, tourné dans la campagne toscane, mais c'est pourtant bien dans le Luberon que nous sommes.

DSC_0024

 Dehors, ce sont des tables anciennes en bois brut, véritable retour au moyen-âge ! Posées dans l'herbe, elles permettent de trinquer à la belle saison, de savourer les produits de la maison,  dans la bonne humeur. 

120555243_o

Des chèvres en liberté se font discrètes,  tout  en recherchant  d'un pas tranquille l'ombre d'un vieil amandier. 

DSC_0016

La domestication des chèvres a débuté il y a plus de 10 000 ans au Moyen-Orient. Elles étaient élevées pour leur lait, leur viande et leur peau. Les chèvres paissaient sur les collines sous la surveillance d’un très jeune berger. Cette méthode de garde, appelée « pastoralisme », se rencontre encore de nos jours, plus particulièrement en montagne, comme ici au Castellas.

DSC_0019

De manière générale, les chèvres sont parfaitement adaptées à tous types d’environnement, de par leur agilité. La plupart des races possèdent des cornes de formes différentes, qui poussent tout au long de leur vie. En général, les femelles ont des cornes plus petites que celles des boucs. Il arrive aussi que les chèvres n’aient pas de cornes.

DSC_0023

La chèvre se nourrit d’herbe fraîche, mais elle est encore plus friande des végétaux épineux tels que les ronciers et n’hésite pas à se mettre sur ses pattes arrières pour attraper les feuilles des hautes branches. Sa capacité à nettoyer rend la chèvre idéale pour l’écopâturage. Mais c’est aussi un inconvénient, puisque qu’elle va jusqu’à gratter l’écorce de certains troncs d’arbres.  

DSC_0011

Les chèvres sont particulièrement curieuses et très malines. La chèvre a tendance à s’attacher facilement à son propriétaire, contrairement au mouton qui lui, est plus indépendant.

115287153_o

115287165_o

 Chacune possède son propre caractère unique et c’est flagrant. Certaines chèvres restent distantes, d’autres sont de vrais pots-de-colle, certaines sont joueuses ou plus calmes…

DSC_0013

Certaines dans leur enclos font de l'escalade sur leur toit, peut être pour admirer la superbe vue de leur perchoir (qui n'en ferait pas autant) ?

DSC_0034

DSC_0035

L'auberge se détache d'un superbe paysage, dont l’arrivée du printemps, avec les arbres en fleur, est déjà imminente !

DSC_0028

La ferme est construite en hauteur, loin de tout, et bénéficie d'un vue exceptionnelle sur les Alpilles, le plateau de l’Aiguebrun, les monts du Luberon et les Alpes. Dans ces hauteurs sauvages, quelques fermes isolées s’aperçoivent, points finaux de chemins carrossables, aux allures de bouts du monde.

DSC_0010Les Alpes enneigées, en fond de décor.

Nul bruit pour venir troubler la quiétude de cet endroit paisible ! Ici la nature fait encore partie intégrante du quotidien, quand bien même la tradition de l'élevage de moutons et de chèvres, a perdu de son importance. 

DSC_0027

Comment ne pas être  éblouis par ces paysages grandioses qui s’offrent à nous.  Ce massif du Grand Luberon, a bien des trésors à offrir aux marcheurs :  Crêtes sauvages, canyons, et vallons secrets abondent. Tout autour de nous, nous trouvons une nature complètement  préservée, à la végétation généreuse. 

120535479_o

Des aventures à la portée de ceux qui ont suffisamment de curiosité pour venir les vivre ici, loin du tourisme de masse et des sites phares du département. Un lieu d’exploration et d’aventure pour les amateurs de randonnées isolées et sportives. Une palette d’itinéraires partent à l’assaut de reliefs boisés et rocheux, à la nature profondément sauvage. Il faut savoir que le Mourre Nègre, le plus haut sommet du Grand Luberon,  se trouve à quelques kilomètres de marche à pied, de Silvergues. 

DSC_0009

Attirés par les collines  nous laissons derrière nous  cette auberge  pour poursuivre notre chemin à travers les lavandes et les herbes odorantes. Ici la montagne est le terrain de jeu, au milieu d’un pré baigné de soleil, nous contemplons le panorama exceptionnel, d’Est en Ouest, des Alpes à l’Ardèche. Attendez la tombée de la nuit le soleil  rend un dernier hommage à ce magnifique panorama, dans un ballet de couleurs inoubliables. 

115287142_o

Une partie de la forêt, sur le versant du grand Luberon, sert de pâturage pour les brebis. Elle est composée, essentiellement : de chênes blancs (70 %), en mosaïque avec de la garrigue, des pelouses et des plantations plus récentes comme les cèdres de l’Atlas, des sapins et des pins. Ici, le buis et le calcaire sont unis pour le meilleur et pour le pire.

DSC_9959

Après une petite randonnée de 40 mn, il est possible de découvrir, au-dessus de Castelas,  les ruines d'un château médiéval, d'une église du XII° et d’un cimetière vaudois. Les ruines d’habitats, désormais relégués à l’histoire, s’éparpillent ici et là, et sont peu à peu recouvertes par la végétation. (Le temps nous manquant, ce sera pour une prochaine fois).

DSC_0029

Sivergues et son hameau de Castellas, est un petit paradis pour les randonneurs. Où que vous soyez à Sivergues, tout autour de vous, vous trouverez une nature préservée, belle et généreuse, vivant en marge de la civilisation. 

DSC_9987

Un endroit enveloppé d´une atmosphère particulière, qui n'échappera pas aux vrais amoureux de la nature. Si vous aimez les vieilles pierres, recherchez les belles randonnées à faire, et la tranquilité pour vous ressourcer, la région de Sivergues est l'endroit à découvrir absolument !  

DSC_9863

En quittant les lieux, j’emporte avec moi les images d’un site incontournable et généreux, en paysages grandioses, où bien des endroits m’ont apporté de belles découvertes. On se retrouve très bientôt pour de nouvelles aventures.