DSC_6903

Le weekend dernier, nous sommes partis à la redécouverte, du petit village du petit village de Taillades,  perché sur un promontoire rocheux.  Haut lieu historique, culturel et touristique, sa particularité est qu’il est construit autour d’une ancienne carrière de pierre. Le village tire en effet son nom du provençal "talhada",  signifiant couper et fendre, activité du travail de la pierre. Malgré que le village soit très minéral, la verdure est présente partout et se mêle harmonieusement à la vieille pierre. 

DSC_6925

Loin de la foule et des sentiers balisés, loin des guides touristiques et des itinéraires bien tracés, les secrets de ce village, taillé dans la roche, se découvrent par hasard, et méritent que l'on s'y attarde. Ce petit village a quelque chose d'indescriptible qui rend véritablement unique chacune de mes visites.

DSC_6904

Adossé, paisiblement, à la montagne du Petit Luberon, ce village est l'un des tous premiers villages perchés et pittoresques, à 5 km de Cavaillon. Nous garons notre voiture, sur le parking de la mairie et de la poste, à l'entrée du vieux village. D'origine médiévale, il a su garder beaucoup de cachet. Dans ce site classé, et chargé d'histoire, nous avons fait une agréable balade, ensoleillée. 

DSC_6907

Nous étions seuls, et ce coin de verdure nous semblait presque offert, tant le calme semblait y régner en permanence. C'est avec beaucoup de discrétion que nous nous sommes appropriés les lieux, le temps de notre promenade. Il y avait pas de vent, pas de voitures à circuler, rien que le bruit de nos pas dans les ruelles.

114496299_o

A l'entrée du vieux village, une tour, qui pourrait être le donjon d'un ancien château féodal, se dresse sur un énorme bloc de molasse. Une maison est incorporée dans les vestiges du donjon du XIIIe siècle.

DSC_6908

A la base des restes du donjon, est incoporé une petite chapelle troglodyte. 

114496214_o

Petite chapelle incorporée à la base des restes du donjon.

Au démarrage de la  rue montant vers l'église, nous remarquons, dans la paroi rocheuse, une étrange sculpture. Elle serait vraisemblablement le fait d’un ouvrier carrier du 14e. ou 15e. siècle. Elle représente un personnage (le « Morvellous » (morveux). Il s'agirait de l'évêque Saint-Véran, tenant une crosse dans sa main, une croix sur sa poitrine et un écusson à ses pieds. La légende raconte qu'on attachait là celui qui avait commis une faute. Les passants lui jetaient alors des pierres, jusqu'à ce que le  fautif finisse par pleurer...

DSC_6910Pan de rocher sculpté dans la rue de l'église.

Au cœur du village, l’ancienne carrière, qui est un théâtre naturel, de nos jours, se révèle avec ses pans taillés. Elle fut, jadis, un centre important dédié à l'exploitation de carrières de pierres, taillées à ciel ouvert.

DSC_6945

Cette ancienne carrière est  le témoin d'un passé, où la pierre a  façonné le paysage environnant, et a fait vivre les tailladais, du Moyen Age, jusqu'à la fin du XIXème siècle. Son exploitation fut menée de telle sorte qu'elle préservait le chemin d'accès au village, tout en renforçant son système défensif.

DSC_6942Carrières vue du chemin montant à l'église.

On surplombe le théatre en empruntant un petit sentier suspendu, bordé de murets de pierre et d’amandiers. Il longe de vieilles demeures, et mène jusqu’à une ravissante petite église récemment restaurée. 

114496303_oVue sur le vieux village de la cour du presbytère.114496221_o

Toutes ces demeures anciennes, qui ne laissent personne indifférent, ont évidemment leur part d'histoire à raconter, mais elles ont surtout un charme fou. Les rayons du soleil couchant ne cessaient de les sublimer !

114496339_oMaison adjacente à l'église.

DSC_6915

Nous suivons le sentier pavé de pierre, qui monte à travers la carrière et la surplombe.

114496479_oVue arrière, du théâtre des carrières. (au dessus l'église et le presbytère).

Nous aurions pu passer tout l'après-midi assis sur un banc à rêvasser, ou regarder les joueurs de pétanque, mais nous ne pouvions pas manquer une nouvelle balade, et prendre de la hauteur, pour encore plus apprécier le large panorama sur la plaine, avec les villages alentours et le Mont Ventoux au loin.

 

114496350_o

DSC_6923

Après avoir admiré cette vue incroyable, nous arrivons devant l'église (1742), perchée sur les restes d'anciennes carrières. 

114496430_o

DSC_6937

114496272_oChemin montant à l'église.

DSC_6931

DSC_6935Eglise vue de la terrasse de l'ancien presbytère.

Joliment encadrée de verdure, la terrasse du presbytère, offre une très belle vue sur le château, la montagne du Luberon, et l'ensemble du site des carrières.

114496288_oTerrasse du presbytère.DSC_6933Presbytère, avec vue au fond sur le Luberon.

DSC_6934

En redescendant, nous contourne le théâtre, passons devant l’entrée par une petite route goudronnée, peu fréquentée et longeons un boulodrome.

DSC_6947

114496112_o

 

Ce site a été superbement mis en valeur, cyprès, chênes et fleurs sauvages se fondent harmonieusement à la pierre, et la roche usée par le temps.

DSC_6950

On accède, au théâtre naturel des carrières, en passant sous un pont en pierre de taille. Il ne reste plus, aujourd'hui, que les parois verticales, de ses fronts de taille, pour se souvenir.

114496112_oEntrée du théâtre, en plein air.

Abandonnée, cette carrière accueille aujourd'hui, un théâtre, en plein air, avec une vaste esplanade. Il s'y déroule, en Août, des spectacles de danse, de théâtre et des concerts, donnant une nouvelle âme au vieux village.

DSC_6948Vaste esplanade du théâtre naturel, des carrières, où ont lieux les spectacles.

La grande pureté des parois du Théâtre (constituées par les fronts de taille laissés par les carriers), ainsi qu'une acoustique remarquable, ont séduit des metteurs en scène et des artistes de renom, heureux de s'y produire. Au passage nous admirons dans la vaste esplanade du théâtre naturel des carrières, une belle crèche provençale.

DSC_6943Crèche provençale.

Nous contournons le théatre naturel pour arriver au boulodrome.

114496129_oVue arrière, du théâtre des carrières. (au dessus l'église et le presbytère).

Les merveilleux paysages qui encadrent le village sont protégés. es Taillades font partie du Parc Naturel Régional du Luberon.

114496115_oBoulodrome.

Après la visite du village des Taillades, nos pas nous mènent, juste à côté, dans la montagne du Luberon. Lors de notre balade, nous découvrons une flore généreuse et variée. La lumière y était incroyable et le silence un pur ravissement !

DSC_6975

Quel plaisir de sentir, même à cette saison d'hiver, les subtils parfums des essences méditerranéennes et des plantes aromatiques de la garrigue... Nous découvrons, au hasard de notre promenade, dans la colline, des champs d'oliviers et d'autres carrières, lieux de mémoire, enfouies sous la végétation. Pour la balade dans le Luberon, suivre le lien ci-dessous :

Quand le Luberon se pare de mille couleurs ! - Martine Passion Photos

Aujourd'hui, j'ai voulu rédiger un petit billet sur une randonnée, aux couleurs idylliques, que nous avons eu l'occasion de faire, le dernier week-end de décembre. Voici donc le récit de cette belle journée, dans le Luberon, pendant laquelle nous avons eu le plaisir de retourner, un endroit que nous affectionnons tout particulièrement.

http://photosvillages.canalblog.com

L'été, c'est le chant des cigales qui  accompagnent les randonneurs, tout au long de leur promenade, un moment inoubliable ! Elles « chantent » lors de journées ensoleillées, car il leur faut un minimum de 22-25 °C pour que les gros muscles leur permettant d’activer leurs cymbales.

cigales

En redescendant, du vieux village, ne manquez pas d'aller faire un petit tour à l'auberge des Carrières, à Taillades, avec une jolie terrasse à l'arrière. Cet autre attrait de ce village est un lieu raffiné, avec une cuisine inventive, tenu par un couple belge tombé amoureux de la Provence. Madame s’occupe avec brio de l’accueil des convives et monsieur en cuisine, laisse libre court à sa passion, mêlant influence flamande et cuisine méditerranéenne. 

114496606_o

Si la pierre fut l’une des richesses du village, l’eau avait beaucoup d'importance aussi. Celle du canal de Carpentras anime toujours la grosse roue à aube du moulin Saint-Pierre (XIX° siècle), qui servait autrefois à moudre la garance, puis la farine. Sa grande roue à aube ne tourne aujourd’hui que pour notre plaisir, mais reste le symbole du passé industriel du village.

114497271_o

Le moulin ne moue plus, mais sa roue anime toujours les eaux du canal de Carpentras.

DSC_6958

Comme à chaque balade,  nous sommes rentrées avec l'impression d'avoir fait de nouvelles découvertes, sans avoir eu besoin d'aller loin. Le village des Taillades est un village pittoresque et étonnant, qui mériterait d'être plus connu, car plein de charme ! De plus, il permet de faire de belles randonnées, dans la montagne du Luberon... Donc raison de plus pour y aller faire un petit tour...

DSC_6959

Quelques lignes pour vous remercier de m'avoir tenu compagnie durant ces douze mois. Cette année encore, le blog m'a permis de faire de belles rencontres, de découvrir et de photographier de superbes endroits. À travers vos commentaires et nos échanges, vous me motivez à partager davantage, et à m'améliorer pour vous apporter autant que possible un contenu de qualité. Vous avez été plusieurs dizaines de milliers à venir me rendre visite sur ces pages et c'est pour moi un honneur de vous faire découvrir ma région du Luberon. J'ai eu beaucoup de plaisir à venir partager ici les images de mes balades, j'espère que 2019 sera aussi riche et passionnante que 2018 a pu l'être. 

 

 

 Vous souhaitez en découvrir plus sur le Luberon, rendez-vous sur le site :

Office de Tourisme Luberon Cœur de Provence

Laissez-vous tenter par le Luberon. Des villes et villages perchés à la vue incroyable, dont Gordes, l'un des plus beaux villages de France, des sentiers d'itinérance de toute beauté, un patrimoine historique remarquable et une gastronomie reconnue ...

http://www.luberoncoeurdeprovence.com