DSC_8462

Dans ce petit billet je vais vous parler d'une promenade que nous faisons très souvent, le long de la Sorgue, près de chez nous. C'est un endroit qui me tient à cœur, car se trouvant, en plus, dans un cadre bucolique, proche de Fontaine de Vaucluse. Cela tombe bien, car c'est le thème choisi ce mois-ci : "la France Bucolique", pour les RDV #EnFranceAussi, par Pierre, du blog :  Mon grand Est

DSC_3496

J'ai pensé qu'il n'y avait pas de meilleur moment pour venir partager les images que j'avais rapportées de nos différentes balades, le long de cette rivière surprenante. La source mystérieuse de la Sorgue, qui naît au fond d'une vallée, est un lieu étonnant, et plein de légendes.

121817360_oLe gouffre de la Sorgue, photo prise l'été.

Elle se situe à Fontaine de Vaucluse, au pied des monts du Vaucluse. Ce lieu a attiré, depuis l’antiquité, jusqu'à nos jours, de nombreux voyageurs. Dans ce lieu, où la fraicheur est au rendez-vous, nous sommes fascinés par ce spectacle de l’eau. La rivière jaillit des tréfonds, sous la forme d’une gigantesque fontaine naturelle, encastrée dans un amphithéâtre de rocher. Tous nos sens sont en éveil, devant cette véritable harmonie de couleurs, de sons et d’odeurs.

121815806_oLe gouffre de la Sorgue, photo prise à l'automne.

Avec les teintes ocre des falaises calcaires, le vert des arbres et des algues, le vert de l’eau, et le blanc de l’écume, le paysage qui nous est offert ressemble fortement à celui d'une carte postale. Toujours fraîche, paisible en hiver, bouillonnante au printemps, et à l'automne, l’eau de la fontaine de Vaucluse a la couleur de l’émeraude.  

121815999_o

Les spéléologues s’interrogent encore sur l’itinéraire exact de cette source, et sur les impressionnantes variations de son débit : la source, qui est l’une des plus puissantes d’Europe, et même du monde, et serait l’émergence d’un immense réseau souterrain récoltant les infiltrations des eaux de pluie et de la fonte des neiges du mont Ventoux, des monts de Vaucluse, du plateau d’Albion et de la montagne de Lure. Durant l’Antiquité, la fontaine de Vaucluse fut un lieu d’offrandes rituelles où l’on célébrait le culte de l’eau. Des plongeurs ont retrouvé dans les profondeurs de nombreuses pièces de monnaie d’époque romaine. Aujourd’hui encore, les légendes abondent. 

121817200_o

Nous poursuivons notre route quelques kilomètres plus loin, en direction de l'Isle sur la Sorgue, où la rivière commence à s'assagir. Après le tumulte, on ne peut qu'apprécier la quiétude et la beauté des bords de la Sorgue....

DSC_3511

un vrai petit paradis, relaxant, pour décompresser et se ressourcer. Dans la fraîcheur d’une verdure reposante, on peut laisser aller son esprit à la rêverie ! Ici, tout est calme et paisible, un véritable havre de paix, où le temps semble être suspendu ! 

DSC_3503

DSC_3453Nos Chihuahuas suivent d'un regard attentif le ballet des canards.

La Sorgue serpente dans un véritable écrin de nature, composé : d’arbres touffus, d’ombre fraîche, de chants d’oiseaux... En effet, quoi de  plus agréable que cette rivière, claire et fraîche, qui coule tous les jours, abondamment et sans relâche, pour notre plus grand plaisir !

DSC_7774

Célébrée, au fil des âges, par les plus grands poètes, de Pétrarque, qui résida à Fontaine de Vaucluse, à René Char, la Sorgue est surtout le symbole d’une osmose, entre les hommes, et la nature environnante. Aujourd’hui encore, on sent l’influence de cette intime relation.

DSC_3509

Par de fortes chaleurs, ce lieu pour se détendre, en pleine nature, est toujours le bienvenue. Le temps d’un instant, on en oublie même ses soucis, à l'abri du tumulte du centre-ville.

DSC_7812

Se retrouver seul, ou presque, au bord de la magnifique rivière de la Sorgue, où les seuls sons qui arrivent à nos oreilles, sont ceux des canards qui habitent le coin, et s'ébattent, ou celui de l'eau qui coule en cascade, sur les pierres. 

DSC_3452

Le challenge lorsque les températures grimpent, c’est de trouver une activité à faire au frais ! L'on peut, à proximité de Fontaine de Vaucluse, descendre la Sorgue,  en louant un canoë kayak, une sortie qui ravira petits et grands. Quoi de mieux pour contempler la Sorgue au plus près !

DSC_8174

Tout au long de la promenade, en canoë, on découvre de belles propriétés privées, et parfois une petite plage, où il fait bon pique-niquer, à l'ombre d'un saule pleureur. 

DSC_3675

DSC_3673

Une balade bucolique, où l’on croise canards, canetons, ragondins, et poissons... 

DSC_3522

... et qui permet de contempler les reflets verdoyants de la rivière et de ses abords. DSC_7793Reflets dans l'eau.

Entre baignade, et exploration des îlots, au milieu de la rivière, il y a de quoi jouer les pirates en herbe ! La descente des 8 km se faisant sur une rivière paisible, que du Bonheur ! 

DSC_3454

Dans ce cadre idyllique, propice au calme, nombreux sont les kayakistes qui viennent, en saison, s'aventurer sur les eaux fraîches de la Sorgues, et les pêcheurs taquiner le poisson, pour sortir quelques belles truites. 

DSC_8185

En pratique : il est préférable de prévoir un adulte, par embarcation, car les petits ne pourront pas diriger, ni ramer tout au long de la descente. Il existe des canoës de 2, 3 ou 4 places.   

IMG_2189

Les gilets de sauvetage et les rames/pagaies, sont fournis lors de la location des canoës.

IMG_2191

Malgré les gilets de sauvetage, il est préférable que les enfants sachent nager, pour participer.

IMG_2166

On peut aussi, si la forme est au rendez-vous, piquer une tête, ou juste les pieds, dans ces eaux limpides et revigorantes. Rafraichissement garanti : l'eau est à 13° toute l'année ! Pour se baigner il faut, quand même, être téméraire, l'eau est très froide, même l'été. Gare aux hydrocutions, si on veut se tremper plus que le bout de l'orteil. 

DSC_3499

Les moins téméraires peuvent se contenter plutôt d'une simple promenade, ponctuée de moult arrêts photos.

DSC_3518

Dans ce jardin secret, et touffu, composé d'arbres séculaires : aulnes, frênes, saules blancs & pleureurs, et platanes, ressemblant à la jungle tropicale, l’eau est peu profonde, et d’une transparence incroyable. 

DSC_3545

Les racines immergées dans l’eau sont des lieux de vie et de refuges pour une faune très diversifiée. 

DSC_3507

Un filet d’eau verte, grâce aux algues qui tapissent le fond, coule paisiblement, sous nos yeux éblouis ! 

121816052_o

Par endroit, on  traverse des petits ponts en bois, où trônent encore de vieilles barques, typiques, à fond plat. Ces embarcations typiques de la Sorgue, utilisées par les islois, s'appelle des "Négo Chin", qui se traduit par noie-chien Peu stable, cette embarcation réservée aux eaux peu profondes, ou aux marais, servaient à pêcher ou à chasser.

115219555_o

Son maniement, assez délicat, se fait à l’aide d’une longue perche, de 3 à 5 m, comme une gondole, ce qui demande un bon apprentissage. Cette perche, glissée dans un trou spécialement aménagé permet d'immobiliser le nego chin. C'est alors que chasseurs et pêcheurs pouvaient ajuster leurs tirs ou lancer leurs filets. C’est pourquoi, très tôt, les enfants  apprennent ici,  à pratiquer ce sport,  pour devenir  des pros du maniement de la Négo Chin. 

115219613_o

Le long de notre balade, nous pouvons même apercevoir des ragondins, nageant sur les bords de la Sorgue. Ce sont de gros rongeurs, qui ressemblent aux castors. Ils possèdent une queue cylindrique et allongée, une grosse tête et des pattes palmées. 

115219614_o

115219615_o

Comment ne pas être médusé par la beauté de la végétation luxuriante, des eaux à la limpidité incroyable, où souvent des canards, pas craintifs du tout, se joignent à nous pour grappiller quelques miettes. 

DSC_3513

De discrets couples de colverts,  de charmants compagnons de route, se laissent entrainer par le courant qui anime la rivière.

DSC_3552

DSC_3520

Je n'ai pu m'empêcher de prendre en photo quelques libellules, (ou plutôt demoiselles), voleter dans un ballet de couleurs. 

DSC_3455

DSC_3527

Nous traversons une petite forêt de bambous qui nous transporte à mille lieux de chez nous, dans une contrée lointaine. Encore une découverte étonnante, due au hasard de nos chemins !

DSC_3468

DSC_3461

Nous arrivons, ensuite, dans un autre endroit où nous aimons souvent aller, à l'Isle sur la Sorgue : le Partage des Eaux. Ce lieu poétique, est toujours pour nous un vrai bonheur, à portée de main !

DSC_4447Le Partage des Eaux.

C'est dans cet endroit, que la Sorgue, qui prend naissance et surgie de l’excavation de Fontaine-de-Vaucluse, se sépare en deux bras majeurs, avant d'irriguer la ville de l'Isle-sur-la-Sorgue.  

DSC_4456

DSC_4457

Ce lieu de promenade, incontournable pour tous les islois, comme les vacanciers de passage, est surtout connu pour sa tranquillité, hors saison, et sa fraicheur pendant la saison touristique.

115219021_o

115219183_oLa même photo prise à différentes périodes de l'année.

 

Quelques restaurants, de bonne réputation, se situent en bord de la Sorgue dont une Guinguette, très réputée. Des tables de pique-nique sont mises à notre disposition, au bord de l'eau, où l'on peut venir se restaurer, avec un repas sorti directement du sac. 

DSC_3449

Le cadre verdoyant, de ce coin de Provence, enchantera les promeneurs en quête de tranquillité. Un véritable plaisir pour les yeux ! S'évader, au milieu d'une nature préservée, le temps d'un instant, pour oublier ses soucis, loin de tous les bruits de la civilisation. 

115218878_o

Si la Sorgue aujourd’hui ne fait plus tourner les roues, pour les besoins de l’industrie, elle le fait encore pour notre plaisir et celui des nombreux promeneurs qui viennent en admirer la beauté !

DSC_4455 Belle roue à aube au Partage des Eaux. 

DSC_4456

L’utilisation de la Sorgue pour des activités industrielles remonte à une époque très ancienne. En effet, très vite, l’homme a compris que, bien utilisée, l’eau est une source d’énergie mécanique naturelle. Ainsi il a érigé des moulins, pour moudre le blé, dès le XIIe siècle. 

116477145_o

Un circuit, à L’Isle sur la Sorgue, permet de partir à la découverte des roues à aube, elles sont très nombreuses.

116477069_o

Autrefois utilisées pour développer l’industrie de la soie et des teintureries, elles n’ont aujourd’hui qu’une fonction décorative, et ont chacune leur particularité. 

116477129_o

On les trouve un peu partout dans la ville, comme dans les cités voisines, et témoignent de ce temps révolu.  A Fontaine de Vaucluse, c'est une papeterie qui est mise à l’honneur, avec sa belle roue à aube.

116477184_oRoue à aube du moulin de Fontaine de Vaucluse.

L’espace d’un après midi, cette balade bucolique,  que nous avions prévue pour une durée d'une heure, nous en aura pris trois, tellement on s'est laissés happer par ce lieu magique, dont on ne se lasse jamais ! 

115218842_o

Merci à vous aussi de passer régulièrement sur mon blog, pour suivre nos aventures ;).  On se retrouve le mois prochain pour un nouveau RV #EnFranceAussi, avec le thème : “Loufoque”, avec Olivia, du blog La Fille de l’encre.
À bientôt !