DSC_5756

Je vous emmène aujourd'hui,  là où rivière du Coulon-Calavon entaille un massif calcaire. Situé dans le massif du Luberon, près de la ville de Bonnieux, et d'Apt, le Pont Julien fait partie intégrante de la Via Domitia, voie construite par les romains pour relier l'actuelle Italie à l'Espagne.

DSC_5761

Le nom du pont Julien est sous doute tiré de la ville proche d'Apt, anciennement appelée Apta Julia. La réalisation de ce vestige romain a été construite sous l'impulsion de Domitius Ahenobarbus, au début de notre ère, sous le Haut Empire, et permettait de franchir le Calavon.

DSC_5765

C'est un site paysager étonnant, une mosaïque de terres cultivées et de parois calcaires abruptes. Le Pont Julien, témoin de l'utilisation de la pierre par l'homme, lors de l'Antiquité, marque la limite de ce site étonnant !

DSC_5776

Pour nous rendre, au Pont Julien, nous empruntons la véloroute du Calavon,  entièrement balisée et sécurisée. Cette voie verte est cofinancée par l'Union Européenne, la région et le Conseil Général du Vaucluse. Elle serpente dans la vallée du Calavon et emprunte le parcours de l'ancienne ligne ferroviaire Cavaillon-Apt-Volx, aujourd'hui désaffectée et aménagée, pour le plaisir des cyclistes et piétons. Le but de cette promenade, dans le Luberon, était d'aller revoir de plus près le Pont Julien, près d'Apt.

DSC_5790

A l'entrée des gorges de Roquefure, la Via Domitia franchissait le Calavon sur ce pont à 3 arches. Daté de l'an 3 av. J.-C, c'est un pont en pierre calcaire du Luberon, qui a résisté au ravage du temps, et dont l'accès n'est plus autorisé aux voitures, depuis 2005,  (pour notre plus grand plaisir !).

DSC_5789

Cet ouvrage antique été construit avec des blocs, taillés dans une  roche calcaire, provenant de carrières environnantes. Appelée molasse, cette roche  s'est formée il y a environ 20 millions d'années dans une mer peu profonde, par l'accumulation de sables et de débris de coquilles. Pierre de taille par excellence,  les carriers la nomment « Pierre du Midi ».

DSC_5775

Les blocs étaient assemblés à l'aide de crampons en bois, ou métalliques, noyés dans du plomb. La qualité de ce pont et son niveau de conservation, en font l'un des édifices antiques les plus prestigieux de la Provence romaine. Un nouveau pont en béton, a été construit en parallèle pour le protéger..., une retraite bien méritée !

DSC_5781

Le Pont Julien est une réalisation somme toute "modeste" par sa taille, d'environ 80 mètres de long et d'une largeur de 6 mètres. Sa portée est de 46 mètres, avec une hauteur maximale de 11,50 mètres. Ses 3 arches, en plein cintre, lui assurent solidité, élégance et légèreté. La chaussée traversant le pont a une largeur utile de 4,25 m, qui permettait le croisement des charettes de l'époque.

DSC_5759

Entre chaque arche, les piles sont munies de baies cintrées afin de faciliter l'évacuation des eaux en cas de forte hausse du niveau du Calavon qui, à ce jour, n'a pas encore réussit à ébranler l'ouvrage. Ces piles sont également renforcées grâce à des becs semi-circulaires.

DSC_5783

Autrefois, le pont Julien, construit sur l'ordre de Jules César, était emprunté pour traverser la rivière "Le Calavon", et poursuivre la route vers Narbonne ou Turin en Italie, et ainsi assurer les communications avec Rome. Aujourd'hui, cet ouvrage majeur, très bien conservé, de la Via Domitia, fait partie du riche patrimoine laissé par les romains, dans le Vaucluse. 

DSC_5753

En suivant cette voie domitienne, très fréquentée par les militaires, les marchands et les pèlerins, pendant l'Antiquité et jusqu'au Moyen Âge, nous découvrons les fondements de notre civilisation, à travers les paysages et les vestiges des aménagements routiers : chaussées, bornes, gués, ponts...

DSC_5754

Avec notre vélo nous traversons la rivière du Calavon, en empruntant, comme au temps des romains, cet ouvrage de plus de 2000 ans.

DSC_5788

On peut même descendre au bord de la rivière, avec ses rochers sculptés, et polis par l'eau, ce qui en fait un site agréable pour le pique-nique.

DSC_5766

Au pied du pont, un certain nombre de trous, sur les faces internes des voûtes, ne laissent personne indifférent ! 

DSC_5755

Certains pensent au retrait de crampons nécessaires pour consolider le pont, d'autres y voient l'oeuvre de pillards qui auraient ainsi récupéré les crampons de bronzes. D'autres encore pensent que ces trous servaient à la construction d'un barrage permettant la récupération de l'eau via un canal.

DSC_5762

Ce pont est aujourd'hui parmi les ponts routiers romains les mieux conservés de France, et représente un des édifices les plus prestigieux de Provence.

DSC_5763

Bien conservé, et deux fois millénaire, il est l'un des seuls ayant résisté au torrent parfois dévastateur du Calavon, qui coule calmement la plupart du temps en dessous. 

DSC_5769

Au milieu de la rivière, j'admire une dernière fois, avant notre retour, les arbres s'habiller de couleurs flamboyantes. 

DSC_5787

 

J'apprécie cette balade au bord de l'eau, sur le sentier qui mêle l'odeur des bois,  à celle du vent,  et où les feuilles craquent sous mes pas.

DSC_5752

 

Les températures sont déjà fraîches, et le mistral commence à faire tomber toutes ces feuilles bariolées.

DSC_5771

 

Quel plaisir de pouvoir admirer ces premiers échantillons d'Automne. Rien de mieux pour finir la semaine en beauté que cet éventail de nuances chaudes et fascinantes ! Les rayons du soleil, filtrés par les branches des arbres à moitié dénudés, baignaient  l'horizon d'une lumière insaisissable.

 DSC_5757