DSC_9077

A chacune de mes visites des vieux villages typiques du Luberon, je ne peux m’empêcher de lever les yeux pour photographier ces élégantes dentelles de fer forgé, que sont les campaniles. Qu'ils soient très épurés ou au contraire très ouvragés, les campaniles nous procurent toujours autant d'émotions. Ils sculptent notre paysage, et ornent le patrimoine de notre Provence. Beffrois, églises, ou portes, sont parés de ces superbes ouvrages de ferronnerie d’art. Finement ciselées, et aux formes insolites, ils couronnent l'horloge du village et supportent la cloche qui fait front au mistral. Par leur esthétisme et originalité, ils possèdent tous une forme particulière. Ces campaniles sont souvent situés sur une tour, ou un beffroi ancien, et rarement sur l’église du village.

109556791

Ces ouvrages d’art, remarquables par leur forme, et leur élégance, possèdent des structures de ferronnerie, en forme de bulbe ou de kiosque, plantées sur la maçonnerie de la tour, pour éviter que la toiture ne soit emportée par le vent. Ils défient, sans cesse, les forces déchainées du Mistral, qui transporte au loin le chant régulier de leurs cloches. Chaque campanile est constitué de deux parties distinctes : l'embase, et le couronnement. Les campaniles provençaux, spécificité du Sud de la France, sont devenus des œuvres d'art, de nos anciens artisans ferronniers. Presque chaque village de la Provence possède le sien.   Je vous invite à venir découvrir quelques uns de nos campaniles de Provence :

109556771_o

Ansouis :

Perché au milieu du Parc Naturel Régional du Lubéron, entre Apt et Pertuis, ce village est reconnu pour son château du Xe siècle, classé monument historique, tout comme son église. 

114679425_o

Son campanile, très simple, de forme hexagonale surmonté d’une pyramide, avec une cloche du XVIIe siècle, est terminé par une croix,. Il est placé sur la Tour de l’Horloge, beffroi subsistant de l’ancien rempart. 

DSC_2681

Depuis les tours, la vue est sublime ! Ne manquerez pas de visiter tout une série de vestiges : du beffroi, en passant par les fontaines, et autre tour de guet.

DSC_2687 Ansouis

 

Bonnieux :

120733303_o

Bonnieux est un beau village perché, qui se situe sur le versant nord du Luberon, face au village de Lacoste. On y vient flâner, et découvrir le charme de ses ruelles. Son campanile se trouve sur l'hôtel de Rouvil, autrefois  l'ancienne mairie. La nouvelle a été transférée, en 2006, en bas du village. 

 

DSC_3379 Bonnieux

C'est une cage en ferronnerie, bien ouvragée, datant du XVIIe siècle, avec un balcon, et des volutes. Une deuxième cloche, plus petite, se trouve en dehors du campanile. On peut voir des éléments de décoration au sommet de la cage et un ornement sommital, en forme de croissant de lune, avec une girouette oriflamme.

DSC_3380 Bonnieux

DSC_3115 Bonnieux

 

Cadenet :

Le village possède un château féodal, d'où vous aurez une vue panoramique sur la Durance, le Luberon, la Sainte-Victoire et les Alpilles. Son campanile de 1876, de forme hexagonale, est orné de volutes, d’une sphère, d’une girouette oriflamme, (rose des vents), à son sommet, et entouré d’une balustrade. 

DSC_1968 Cadenet

Autre particularité : l'horloge est présente sur trois faces. La face Nord n'a pas de cadran. Les sirènes sont assez discrètes et s’intègrent bien au monument. Le campanile était placé avant, à la mairie, et a été déplacé vers le Beffroi actuel, ou Tour de l’Horloge. Ce dernier a été construit en 1884/1885, en remplacement de l’ancien beffroi, du XVIème siècle, désaffecté puis démoli. 

DSC_1969 Cadenet

Cucuron :

C'est le pays de Bosco, à vos pieds, avec à l'horizon la montagne Sainte-Victoire, chère à Cézanne, et les Alpilles de Daudet,  et enfin au loin les Alpes de Haute Provence, de Giono ! 

120582067_o

DSC_2292 Cucuron

La tour de l'horloge dite "Barbarota", est souvent considérée à tort comme un campanile. Différent des autres puisqu’il n’est pas en fer forgé, il a de grandes ressemblance à celui de Lacoste. Ce campanile, très beau, possède en son centre quatre piliers de pierre, où se trouve la cloche.

DSC_8629 Cucuron

Chaque pilier est surmonté d’une sorte de petite tourelle ouvragée ornée à son sommet d’un drapeau et d’une croix ; au centre, une construction circulaire très ouvragée, terminée par une flèche ornée d’une sphère dorée, d’un drapeau et enfin d’une croix très travaillée. Ce campanile est placé au sommet du Beffroi ou Tour de l’Horloge (XIIIème et XVIème siècles), ancienne porte de l’enceinte médiévale. 

DSC_2292 Cucuron

 

 Gordes :

C'est le village de Provence, aux aspects médiévaux, par excellence ! 

118837462_o

Ce bourg perché, au pied des Monts du Vaucluse, possède un patrimoine médiéval varié, avec en point d'orgue le Château Renaissance, imposant, trônant au centre du village. 

DSC_8631 Gordes

Son campanile, simple, de forme cylindrique, surmonté d’une pyramide, est placé sur le clocher de l’Eglise Saint Firmin, reconstruite au XVIIIème siècle, à la place de celle du XIIIème siècle.  Ce clocher, probablement un ancien beffroi, est pourvu d’un escalier extérieur ne menant nulle part. Sans doute le vestige d'un bâtiment aujourd'hui disparu. 

DSC_8630 Gordes

DSC_8630 Gordes

 

Lacoste :

Lacoste est un magnifique village du Luberon,  qui abrite le château résidence, du célèbre Marquis de Sade.  Il fait face au village de Bonnieux,  que l'on apperçoit sur la colline d'en face. 

120866003_o

Son Beffroi, de la maison commune, (ou tour de l’Horloge), a été construit en 1620Ce campanile, très original, est composé d’une cage en fer, en forme de parapluie, avec quelques ornementations, reposant sur quatre piliers ronds en pierre aux chapiteaux sculptés, comme celui de Saignon. 

DSC_7923 Lacoste

On peut y voir une toute petite corbeille à enroulements. L'ornement sommital est une girouette oriflamme, avec un pic. Les éléments décoratifs ressemblent à ceux près de la cathédrale à Apt. 

DSC_7922 Lacoste

  

Lauris :

Perché sur sa falaise, Lauris offre une vue panoramique époustouflante, sur la vallée de la Durance, la chaîne des Alpilles et le Luberon. Telle une figure de proue, son château  se dresse à l'aplomb sur le roc et domine quelques superbes jardins suspendus où bassins et fontaines ont conservé tout leur charme. 

120580156_o

Son campanile magnifique, avec sa cage en forme de bulbe, constituée de volutes, se termine par une sphère ajourée surmontée d’une girouette, d’un drapeau et d’une croix. C'est certainement l’un des plus beaux de la région.

 

DSC_8632

 

Il n’abrite pas une cloche mais un timbre d’horloge. Dessiné par Sollier, architecte à Apt, et fabriqué par les frères Mousquet, il a été placé en 1857 sur le clocher de l’Eglise Notre-Dame-de-la-Purification. Cette église a été reconstruite en 1702, sur les fondations de l’ancienne église du XVème siècle.

DSC_8633 Lauris

 

Le Thor :  

En 1844, le maire du Thor adresse au Préfet une demande de subvention pour permettre à la ville d’élargir la Porte, dite de Douzabas, et de la surmonter d’une tour d’horloge : il obtient satisfaction, le Beffroi voit le jour !

DSC_9079 Thor

La tour-porche se termine sur un couronnement de corbeaux en machicoulis, et en léger retrait de la plateforme, un beffroi, haut de 7,70m, pour des faces de 3 et 4 m , celles du sud et du nord portant chacune un cadran.

DSC_9079 ThorCampanile du Thor.

Ménerbes :

Bâti en étage sur une colline, ce village offre une vue imprenable sur les Monts du Vaucluse. Encore une fois, un passé riche propose une splendide architecture ! 

114679425_o

Son campanile très géométrique a été construit au milieu du XVIIème siècle. Il possède une base carrée, agrémentée à chaque angle d’un ornement ressemblant à un arbre stylisé, surmonté d’une sphère, d’un drapeau et d’une croix.

DSC_0559 Ménerbes

Cette base supporte un cylindre, coiffé d’une demi-sphère, se terminant en un ornement en forme d’obus ; au-dessus de l’ensemble et dans l’ordre, on peut voir une petite sphère, un drapeau et une croix très travaillée. 

DSC_0576 Ménerbes

La cloche est fixée à la jonction du premier cylindre et de la demi-sphère. Ce campanile est construit sur le Beffroi, ou Tour de l’Horloge, du XVème siècle. Le passage voûté à côté du Beffroi mène à un belvédère qui offre une vue magnifique sur le Mont Ventoux et les Monts du Vaucluse.

DSC_0577 Ménerbes

Oppède-le-Vieux :

Oppède Le Vieux est un magnifique petit village construit au sommet d'un éperon rocheux envahis par une superbe végétation avec en toile de fond, un cadre sauvage de forêts, de combes et de rocs. 

 

118889170_o

C'est un campanile, très original. Il est placé sur le toit de l’ancienne mairie, construite à la place de l’ancienne porte principale «le portel». Un passage voûté, au rez-de-chaussée, permet l’accès à l’intérieur des remparts. 

DSC_3038 Oppède le Vieux

La base du campanile est carrée avec, en façade, un fronton très ornementé, surmonté d’un drapeau portant en son centre ce qui ressemble à une Croix de Malte

DSC_3054 Oppède le vieux

Ce campanile a été fabriqué en 1758 par Jérôme Valade, serrurier à Cavaillon. 

DSC_3038 Oppède le Vieux

 

Pernes-les-Fontaines : 

L’ancienne capitale du Comtat Venaissin, mérite bien son surnom de « Perle du Comtat ». Elle a gardé de nombreux vestiges de l'époque médiévale, en particulier ces anciennes demeures, ces remparts et d’imposantes portes fortifiées. 

117842324_o

Son magnifique campanile, installé sur la Tour de l’Horloge, XIIème siècle, était le donjon du château des Comtes de Toulouse.

117842350_o

Le campanile de pierre d’origine, a été remplacé en 1764 par celui que l’on peut admirer aujourd’hui. Sa forme très originale et gracieuse, est censée représenter la reine Jeanne, souveraine du Comtat, au XIIIème siècle.

DSC_8634 Pernes les fontaines

Cette cage de fer forgé soutenait une énorme cloche portant le millésime 1432 ; on a l’indication qu’en 1738, l’on pouvait voir au-dessus du timbre, un chat en relief poursuivant un rat et qui est à l’origine du proverbe : «Es aut coumo lou cat de Perno» (il est en l’air comme le chat de Pernes)». Aujourd’hui, un autre chat poursuit un autre rat, sur la flèche au sommet du campanile.

DSC_8635 Pernes les fontaines

 

Roussillon : 

Ocre ! C'est le premier mot qui nous vient à l'esprit lorsque l'on évoque le village de Roussillon ! L'intégralité des bâtiments, et de l'environnement se démarque par cette couleur, si particulière, donnant au village un aspect flamboyant. 

119595737_o

Son campanile, à la base hexagonale, est surmonté d’une structure en forme de demi-sphère, d’une seconde structure plus petite, et cylindrique puis d’une grande croix. Il est placé sur le Beffroi, ou Tour de l’Horloge, sous lequel l’ancienne porte mène dans l’enceinte fortifiée du village.  Le beffroi a été remanié, au XIXème siècle, en clocher annexe de l’Eglise Saint-Miche,l située un peu plus loin.

DSC_9077

Sur l’une des faces du beffroi, on peut voir sous la cloche, les vestiges d’une ancienne horloge. Sur l’une des faces latérales, un joli cadran solaire, sur lequel on peut voir la date 1727, ainsi que l’inscription : "Hora ne te fallat hora" :  (Prie que cette heure ne te manque pas) !

DSC_9078 Roussillon

 

Saignon :

Ce village sentinelle, de 1000 habitants, qui veillait autrefois sur l’entrée du Pays d’Apt, illustre à merveille « la Provence près du ciel » de Giono.

119656810_o

Son campanile est de même facture que celui de Lacoste. Il est composé d’une cage en fer, en forme de parapluie, avec quelques ornementations, reposant sur quatre piliers ronds en pierre aux chapiteaux sculptés, comme celui de Lacoste. 

DSC_1685 saignon

114679423_o

Vaugines

Vaugines, aux contreforts du grand Luberon, est un village très ancien, charmant, à l'écart des grandes routes. 

120410669_o

Il a su conserver toute son âme provençale, dans ses ruelles paisibles, ornées de belles maisons traditionnelles, en pierre du pays, ses charmantes placettes et ses escaliers voûtés. 

DSC_8584

La fin de la construction de l'hôtel de ville et de son campanile date de 1846. Un cadran solaire fut rajouté sur la droite, en 1976. 

DSC_8588

 

DSC_8588

Les habitants accordent une attention particulière aux campaniles, et les communes s’appliquent à les maintenir en excellent état. Ces témoignages, d'un art naïf, restent  un des plus beaux fleurons de l'architecture provençale, héritée des siècles passés. Avant de quitter un village, du Luberon, consacrez quelques minutes à lever les yeux, vous allez découvrir des petites merveilles ! 

Pour en savoir plus sur le Luberon, je vous invite à suivre ce lien  : 

Office de Tourisme Luberon Cœur de Provence

Laissez-vous tenter par le Luberon. Des villes et villages perchés à la vue incroyable, dont Gordes, l'un des plus beaux villages de France, des sentiers d'itinérance de toute beauté, un patrimoine historique remarquable et une gastronomie reconnue ...

http://www.luberoncoeurdeprovence.com