DSC_8970

L'olivier est un arbre emblématique du Luberon. Les champs d'oliviers y sont nombreux et l'huile d'olive produite est l'une des meilleures au monde. 

DSC_6182;

L'histoire de l'olivier se perd dans la nuit des temps et se confond avec celle des civilisations qui se sont succédées, dans le bassin Méditerranéen, et qui ont à jamais marqué de leur empreinte la culture de ce coin du monde.

DSC_7862

Tout comme celles de la vigne ou du blé, les racines de l'olivier ont été baignées dans la mémoire de l'homme, mêlant étroitement religions, superstitions, mythes et bienfaits.

DSC_2621

L'olivier sauvage existait déjà au Sahara, il y a environ 11.000 ans avant notre ère. En Provence, l’olivier à l'état sauvage, est apparu il y a très longtemps : des feuilles fossilisées datant de 8 000 ans avant J-C. ont ainsi été retrouvées à Roquevaire en France. Une de ces feuilles est exposée au musée de l’Olivier à Nyons, dans la Drôme.

DSC_6180;Oliviers  pluricentenaires.

Sa domestication remonterait à 3.000 à 4.000 avant J.-C. -  Ses origines, du Proche Orient,  en font un arbre généreux des terres pauvres, et familier de nos paysages de Provence, où il est le gardien d'une civilisation. 

DSC_8972

C’est en 600 av. J.C. qu'il fut introduit sur nos côtes par les Phocéens, lorsqu’ils créèrent Massilia (Marseille), et initièrent les habitants à sa culture. 

DSC_2626

Des restanques, ou murets de pierres sèches,  principalement plantées d’oliviers, permettaient de faciliter le travail, ainsi que l'exposition de la vigne. En 1840 on comptait 26 millions d'arbres soit 168.000 hectares. 

DSC_6954

Après le gel catastrophique de l'hiver particulièrement rigoureux de 1956, (-17° dans le Vaucluse),  seulement 1/3 des oliviers ont survécu, ils ne représentent plus que 20.000 hectares, pour 3,5 millions d'arbres en France.  Suite aux nombreuses périodes de gels, l'olivier a fini par être remplacé, en Provence, par de la vigne.  

DSC_6178

Au cœur de la Provence, l'olivier avait trouvé une terre pour s’épanouir,  mais la quasi-totalité des oliviers, qui occupaient les terrasses et coteaux, furent gelés.

DSC_8974

Ce fut un coup très dur pour les agriculteurs les plus modestes. Cette catastrophe naturelle et les conditions économiques favorables à la vigne, sont à l'origine de l'extension des vignobles, dans le Luberon, comme dans la Vallée du Rhône. 

116389447_o

Ces quelques oliviers, pluri-centenaires, que j'ai pu prendre en photo, sont des rescapés du gel. Ceux ayant gelé, ont en général des rejets, qui repoussent à la place du tronc principal... mais adieu le joli tronc.  Les petits rejets qui se sont développés, au pied du vieil arbre, vont grandir et assurer sa pérennité. Mieux l'olivier sera entretenu et taillé, régulièrement, plus longue sera son espérance de vie. C’est pour cette raison que les arbres plantés puis cultivés vivent plus longtemps que ceux qui se développent à l’état sauvage dans le Luberon.

DSC_6953Oliviers, avec rejets,  en terrasse.

Comme dans de nombreuses contrées méditerranéennes, l’olivier est devenu un symbole d’identité provençale :  il y a trouvé chaleur, luminosité et aridité des sols…

DSC_2623

Arbre méditerranéen, par excellence, l'olivier fleure bon le soleil et les cigales, les parfums et les arômes d’une cuisine savoureuse. Chanté par de nombreux poètes, il est symbole de vie et de pérennité, il constitue également une allégorie de la paix.  Selon la Bible, il pourrait symboliser la paix : ce fut un rameau de cet arbre que la colombe ramena à Noé à la fin du déluge.

DSC_7860

Mais c’est surtout un arbre riche en mythes et légendes de force, de ténacité et de longévité. Il peut atteindre 15 à 20 mètres de hauteur et vivre très longtemps, parfois jusqu'à 1.000 ans.  Il n’est pas rare de trouver des spécimens datant de mille à 2000 ans ! 

DSC_5530Oliviers millénaires.

À Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes), un vénérable olivier âgé de plus de 2 000 ans affiche un impressionnant 20 mètres en tour de taille avec de multiples rejets.

DSC_8973

 Plus le tronc est vieux plus il devient noueux et tortueux.

DSC_4985

Les feuilles des oliviers peuvent rester vertes durant plus de deux ans, avant de jaunir et de tomber. Elles y stockent l’eau, pour assurer la survie de l’arbre dans les régions au climat aride. L'olivier s’adapte bien aux sols caillouteux , mais ne  supporte pas, par contre, l’humidité.

DSC_2627

Symbole aussi de sagesse et de victoire, il est aussi présent dans les textes fondateurs de nos cultures. Il est depuis longtemps la source de richesses des terres arides et sèches, une manne pour toute la Méditerranée !

DSC_6187;

L'olivier est un arbre magique, plein de noblesse et porteur d'espoir. Il a conquis le cœur des hommes, et la terre des peuples, ses utilisations sont nombreuses et reconnues : nourriture, combustible pour l'éclairage, vertus médicinales, comme les soins pour la peau et les rhumes, décoration... Tout est utilisable dans l'olivier. 

DSC_6193

Difficile d’imaginer les paysages du Luberon, sans sa garrigue, sa lavande odorante mais aussi… ses champs d’oliviers !  Arbre rustique et éternel, l’olivier, avec ses reflets vifs argent, fait partie du décor, mais aussi de la culture provençale.

DSC_4976

Le visiteur qui se laissera aller à parcourir les routes du Luberon, pourra y découvrir de superbes sites paysagers oléicoles, des moulins à huile d'olive, en activité à la période de la récolte, mais aussi ouverts au public toute l'année, des musées, ainsi que l'artisanat dérivant de la culture de l'olivier. 

DSC_8966

La récolte des olives se fait à la main, en novembre et décembre, aux premiers froids de l’hiver. Les olives sont apportées au moulin pour y être pressées à froid. Par trituration, puis décantation ou centrifugation, on obtient une huile extra-vierge.

DSC_8967

L'olivier est implanté en Luberon depuis des siècles, son huile d'olive est réputée pour son onctuosité, son fruité intense ainsi que son excellente conservation.  De nombreux moulins oléicoles réceptionnent les récoltes pour assurer la production d’huile d'olive du Luberon. Les plus importants sont à : Oppède, Saint-Saturnin-lès-Apt, Mérindol, Cucuron, La Bastidonne, et à Gordes.

DSC_7438

Le Moulin du Clos des Jeannons, à Gordes,  a privilégié le respect de la tradition en écrasant les olives à la meule de pierre. C'est dans un cadre authentique et chaleureux que nous pouvons déguster ses huiles.

DSC_8968Le Moulin du Clos des Jeannons, à Gordes.

Le moulin rupestre de la Baume, dans la vallée de Sénancole, près de Gordes, est le plus ancien moulin à huile de Provence (classé monument historique). Ce bel ensemble troglodytique, du 17e siècle, qui étire sa façade sur 53 m de longueur, à 229 m d’altitude, est une impressionnante construction.

DSC_8969

Ce moulin regroupe neuf cuves de stockage, séparées par des cloisons en pierres, destinées aux olives, et acheminées depuis le plateau. 

115460709_o

Dans la salle de pressage, on trouvaient les silos, les pressoirs, avec leurs meules, les citernes et cuves (creusées dans la roche), de récupération de l’huile. Une meule servait à broyer les olives avant le pressurage.

115460887_o

Deux destinations possibles après la cueillette des olives : la table ou l'huile. Pour obtenir 1 litre d'huile il faut entre 5 et 8 kg d'olives, selon les années et les moulins.

DSC_6183;

Variétés d'olives : L’Aglandau est la principale variété d’olives du parc oléicole du Luberon, avec la Broutignan, la Salonenque et la Picholine. L’huile d’olive a ses crus et ses AOP Provence, selon les variétés, le terroir, le savoir-faire et l’ensoleillement.

DSC_7417Oliviers dans les champs de lavande du Luberon.

La Provence n'est pas dans le peloton de tête en terme de quantité d'oliviers, elle n'a « que » 3,5 millions d'oliviers, ce qui la place 12° mondial, mais en terme de qualité, elle est considérée comme une des région produisant les meilleures huiles d'olives du monde, et de plus, très bonnes pour la santé. 

DSC_4981

Enfin, l’huile d’olive est considérée comme étant sacrée dans les religions chrétiennes et judaïques. Le Coran considère son huile comme purifiante et bénie. Le bois de l'olivier, dur et veiné, est très apprécié aussi en ébénisterie.

Pour en savoir plus sur le Luberon :

Office de Tourisme Luberon Cœur de Provence

Laissez-vous tenter par le Luberon. Des villes et villages perchés à la vue incroyable, dont Gordes, l'un des plus beaux villages de France, des sentiers d'itinérance de toute beauté, un patrimoine historique remarquable et une gastronomie reconnue ...

http://www.luberoncoeurdeprovence.com

 A bientôt pour de nouvelles aventures. Merci d'avance pour vos commentaires.