DSC_1963

Tazones, à proximité de Villaviciosa, est un joli village de pécheurs.

DSC_1902

Il a un charme particulier, car il combine l'atmosphère des ports de pêche, et de la proximité des montagnes des Asturies. 

DSC_1904;

DSC_1961

C'est l’un des village les plus visités des Asturies avec Lastres, Cudillero et Luarca. Les quartiers de San Miguel et de San Roque ont été déclarés "site historique artistique" depuis le 17 juin 1991. 

DSC_1945;

Nous essayerons d'y arriver de bonne heure, le matin, car les places sont chères, et en camping car, en pleine journée, c'est impossible de s'y garer. L’unique route, qui partage le village en deux quartiers, arrive jusqu’au port, mais vous aurez compris qu’il vaut mieux se garer sur le parking, aménagé sur votre droite, à votre arrivée ou, en cas d’affluence, sur le bas-côté de la route.

DSC_1966

Ses petites maisons, blanches, aux balcons en bois, colorés, construites à flanc de falaise, d'un ou deux étages, sont disposées en quinconce. 

DSC_1923;

Elles forment un ensemble qui invite à se perdre dans ses ruelles, et s’imaginer comment était la vie quotidienne des chasseurs de baleines du XVIs. Pendant notre balade, chaque coin de rue semblait cacher de nouvelles merveilles. Toutes ces demeures anciennes, colorées, ont évidemment leur part d'histoire à raconter, mais elles ont surtout un charme fou et ne laissent personne indifférent. 

DSC_1932;

Le petit village, à la fraîcheur bien maritime, avec ces 300 habitants, recèle de nombreux restaurants, témoins d'une grande activité touristique et de sa célèbre gastronomie.

DSC_1954;

Dès votre descente de voiture, si vous arrivez pour l’heure du repas (espagnol), vous sentirez les odeurs de fruits de mer et de poissons sortant des cuisines, de la multitude de restaurants, qu’offre Tazones. Le déjeuner, est généralement  servi aux alentours de 14h00 – 14h30, et le dîner est servi vers 21h00 ou 22h00.  

DSC_1914;

Plusieurs de ses restaurants servent toutes sortes de produits de la mer : crabes, araignées, homards, bugres, andaricas, bernaches, palourdes, palourdes, etc.  Nous mangerons, au midi, près du port de plaisance.

DSC_1919

Dans le village une maison dont la façade est entièrement recouverte de coquillages de différentes formes, tailles et couleurs, attire notre attention et celles des touristes curieux.

DSC_1936

 

Cette maison bourrée de motifs marins, illustre bien la passion d'une famille de marins, amoureux de la mer Cantabrique et des mollusques. 

DSC_1937;

DSC_1944;

A ces côtés on peut contempler un ancien horréo, (grenier à grains). 

DSC_1928

Un treuil, bien oxydé, attend que l'on remonte les petits bateaux de pêche sur la terre ferme. 

DSC_1920

DSC_1957;

Si vous venez  pour le 15, 16 et 17 août, vous tomberez en pleines fêtes de Tazones : Saint Roque. La tradition envoie Saint Roque, en procession,  au bord de la mer, accompagné des pêcheurs de la ville, avec leurs bateaux ornés. À côté de Saint Roque, la Virgen del Carmen est également prise en procession.

DSC_1963

Le grand évènement de l’été est la célébration du débarquement de Charles Quint (Carlos V). En effet celui-ci aurait posé le pied en Espagne pour la première fois à Tazones en  1517.

DSC_1918

Le 24 août les habitants organisent un marché médiéval en costumes et recréent des métiers  d’époque. Le 25 août  Charles Quint débarque de nouveau à Tazones. Il défile vêtu de costumes d'époque, avec les membres de sa cour et ses  serviteurs Une mise en scène qui, dès le début, a attiré des milliers de curieux, j'imagine qu'il doit être impossible de se garer, ces jours-là, même en voiture ! 

DSC_1950;

Dans le port de Tazones, on peut encore contempler de petits bateaux, dédiés à la pêche côtière.

 

DSC_1952;

La promenade jusqu’au phare offre, aussi,  de belles vues. 

DSC_1965

Près du phare, sur une falaise dont l’accès est bien indiqué, on peut voir des traces tridactyles, de dinosaures bipèdes, et quadrupèdes, ainsi qu'une traînée de queue.

DSC_1962

Nous avons tous en nous cette curiosité qui nous pousse à découvrir d’autres paysages, à apprendre de nouvelles langues, à faire connaissance avec des personnes qui ne partagent ni la même culture, ni les mêmes traditions que nous. Par ailleurs, le fait de voyager nous apprend ce qu’est la tolérance et améliore notre vie sociale, en nous habituant à côtoyer des personnes qui ne vivent pas de la même façon que nous, mais qui peuvent nous apprendre beaucoup de choses sur la vie.

Suite : La plage de Rodille.