DSC_9981

Il y a des endroits où le temps n'existe plus !

DSC_9975

Où l'on pourrait regarder l'horizon pendant des heures, sans faire attention à ce qui se passe autour de nous. Des points de vue qui valent réellement le voyage… 

DSC_9976

Les Asturies, possèdent des panoramas incroyables, à admirer depuis les hauteurs. la proximité entre la mer et la montagne est la plus frappante dans la partie orientale, là où la Cordillère Cantabrique descend à seulement 20 kilomètres des plages, faisant de chaque recoin un endroit privilégié pour jouir d’un panorama grandiose. 

DSC_9981

DSC_9987

Les miradors dans les montagnes sont nombreux, comme celui del Fito, (ou Fitu),  dans la Sierra de Sueve, dont je vais vous parler dans cet article. 

DSC_9963

DSC_9967

Après avoir emprunté une route étroite, sinueuse, et traversé des forêts d'eucalyptus, nous arrivons au mirador del Fito, une tour de guet où l'on peut voir la montagne qui descend dans la mer.

DSC_9988

Situé entre Cangas de Onis et le défilé de Los Beyos, à 10 km de Colunga, ce mirador, embrasse toute la région des Asturies. C'est l'un des points de vue les plus emblématiques du nord de l'Espagne. Les lieux sont encore plus spectaculaires lorsque la brume recouvre une partie des montagnes, ne laissant apparaître que les sommets, qui contrastent avec le vert du paysage. Cette brume qui enveloppe les montagnes,  rend le paysage encore plus irréel ! 

DSC_9972

La première chose qui nous surprendra lorsque nous arriverons au mirador del Fito est le belvédère, lui-même, de forme entièrement circulaire, suspendu dans les airs. Crée en 1927, il a une forme d’un petit OVNI, qui ressemble à celui des extraterrestres. 

DSC_9981

Les locaux l'ont rapidement baptisé cazu, pour sa forme de soucoupe volante. Il a été construit pour que les touristes, qui fréquentaient déjà la région, puissent profiter des vues,  sans l'  obstacle visuel des arbres.

DSC_9982

Sa curieuse petite plateforme, (structure en ciment),  auquel on accède par un escalier, offre un panorama, à couper le souffle, par temps clair. C'est l'œuvre de José María Sánchez del Vallado, qui a généreusement contribué à ériger ce balcon d'acier unique.

DSC_9985

La proximité de la côte, à 5 kilomètres seulement, et de l'enclave dans laquelle nous nous trouvons, ce belvédère  nous permet d'observer le golfe de Gascogne, la mer cantabrique, la réserve naturelle de la Sierra del Sueve, le Parc naturel de Ponga,  et les impressionnantes parois des pics d’Europe.

DSC_9968

 

Origine du nom "Picos de Europa" : pour les marins venant de l'ouest sur l'océan Atlantique, qui naviguaient à vue, Los Picos étaient les premières terres visibles à l'horizon, ce qui explique l'origine du nom.

DSC_9986

Le Mirador del Fito s'élève à environ 650 mètres d'altitude, mais ce qui en fait l'un des points de vue les plus impressionnants d'Espagne, c'est sa vue à 360 °. Au loin les hautes cimes, estompées dans les brumes, ferment l'horizon. A l'opposé, s'étendait la côte déchiquetée, de l'Océan tout proche, ponctué par la petite île qui a donné son nom au pays "la Isla". 

DSC_9984

Ce belvédère sert également de point de départ à de nombreux sentiers de randonnée dans la région, tels que la montée 
vers la Sierra del Sueve, de Picchu Pienzu, un parcours d'environ cinq heures, assez facile, avec un sentier bien balisé.

 

DSC_9959

Nous avons de la chance, ce jour-là,  de croiser des vaches et des chevaux en liberté, indifférents aux touristes qui envahissaient les lieux.

DSC_9958

 

 Faire attention aux vaches qui traversent nonchalamment la route.

DSC_9961

DSC_9965

Le seul petit inconvénient, si l’on vient en période estivale, c'est le parking qui n'est pas très grand, mais on peut toujours se garer  au bord de la route, comme nous l'avons fait avec notre camping car.

DSC_9978

DSC_9956

 

Un site incontournable avec une vue magnifique sur les montagnes environnantes. A voir absolument.