DSC_9708

Après Santillana del Mar, nous reprenons  la route direction Comillas, dont le petit port de pêche, dominé par de riches villas, a beaucoup de charme. 

DSC_9754

La ville, sur la côte cantabrique, (à 50 km de Santander),  fut déclarée ensemble historique et artistique, et est connue comme "Ville des archevêques", car 5 prélats y naquirent au Moyen Age. Nous garons notre camping car près du port.

DSC_9759

Comillas tient son origine sous le patronage de Don Antonio Lopez, 1er marquis de Comillas qui conseilla à Alphonse XII de passer l'été 1881 ici, convertissant le site en station aristocrate estivale. Des rues pavées nous conduisent vers des places agréables et de charmantes maisons.  

DSC_9706

- Le 1er édifice que nous visiterons est le "Capricho de Gaudi" : (Caprice de Gaudi).  Tarif : 5€ visite guidée comprise.

DSC_9708

Déclarée monument historico-artistico, en 1969, cette résidence d'été fut construite en 1883, à la demande de Maximo Diaz de Quijano, parent du marquis de Comillas, par l'architecte Antoni Gaudí, alors âgé de 31 ans. Cet édifice, de conte de fée, a des allures bien singulières, et étonnantes !  

DSC_9716;

Gaudi y a mélangé le style art nouveau, baroque mauresque, mudéjar, et oriental, comme il en a l'habitude dans ses premières réalisations. 

DSC_9728;

Ce mélange  de brique, faïences, pierre, tuile et fer forgé, surprend au 1er abord. Il a conçu une villa comportant : un sous-sol, un étage principal et un grenier. 

DSC_9720;

Il a utilisé, cependant, deux autres bâtiments existants sur le site : une serre et un pavillon. 

DSC_9743;

Le nom Caprice est donné à la maison par analogie avec le genre musical caprice, qui recourt à des formes libres, non académiques. 

DSC_9738

Des balcons en fer forgé intègrent des bancs, dos tourné au paysage, des carreaux de céramiques, représentant des tournesols, ornent entièrement la tour, reposant sur quatre colonnes cylindriques et soulignent les façades. 

 

DSC_9724

La tour, en forme de minaret, et les balcons en fer forgés, valent, à eux seuls, le coup d'oeil !

DSC_9714;

A la mort de Quijano, la demeure tombe en désuétude. Une multinationale japonaise l'achètera, la restaurera et l'exploitera, à partir de 1989, comme restaurant-musée :  5 salons-salles à manger et un bar. Elle fermera ses portes en 2009, pour laisser la place à un musée dédié à Gaudi.

DSC_9746;Statue de Gaudi.

Par le même chemin, un peu plus haut, nous passons devant la chapelle-panthéon des marquis de Comillas, qui fut dessinée par Gaudi.

DSC_9753

- Nous prenons, ensuite, le chemin qui mène au Palacio de Sobrellano, de style néogothique. Réalisé entre 1881 et 1890 pour le marquis de Comillas, l'un des hommes les plus riches d'Espagne de cette époque ; il passait ses étés ici. 

DSC_9762

Située sur une hauteur, surplombant la ville, et faisant face à l'université pontificale, cette immense demeure néogothique propose une visite guidée, gratuite, des salons, salle-à-manger, salle de réception...du RDC, les étages sont fermés au public.   

DSC_9763

- Nous montons, pour terminer notre visite, à l'ancienne Université pontificale, qui se dresse sur la colline d'en face. Un édifice impressionnant à voir, de style gotico-mudejar, qui fut construit en 1883.  Sa sainteté, Leon XIII, organisa un séminaire pour la formation au saccerdoce, à Comillas, le 16 décembre 1890, et éleva l'institution au rang universitaire. 

DSC_9696

14 ans plus tard, le Pape Pie X autorisa la faculté à diplômer les élèves qui avaient suivi les cours de Philosophie, Théologie et Droit canonique. Dans les années 60, l'université eut l'autorisation d'ouvrir ses cours à tous les étudiants.

DSC_9697

Nous reprenons, la route, et admirons au passage la  petite ria, peu après Comillas.

DSC_9777

DSC_9791

 

Quelques kilomètres, plus loin, nous arrivons à San Vicente de la Barquera, cité de pêcheurs et station balnéaire, offrant, à l'arrière-plan, les sommets enneigés des Pics d'Europe (2500m). 

DSC_9770

Il faut essayer d'arriver par la N634 : on passe sur le Puente de la Maza qui traverse la ria : très joli, car on a l'impression d'être à hauteur d'eau, et on voit les bancs de sable qui glissent. Un beau point de vue sur les Ria, et le grand pont, qui mène à a ville, s'offre à nous .

DSC_2087

Etape sur le chemin de Compostelle, San Vicente s'est développée surtout au Moyen-Age. La ville est déclarée, de nos jours, comme monuments historiques et artistiques.

DSC_9771

 

San Vicente est un joli port et son large estuaire s'ouvre sur des plages magnifiques. En surplomb la vieille-ville possède une citée médiévale, dont les monuments remarquables sont : Le château et L'église Notre Dame des Anges . 

DSC_9772

Si vous vous décidez à prendre la route vers le nord de l’Espagne, ou si vous avez déjà visité la côte atlantique, n'hésitez pas nous mettre des commentaires, et  à nous faire partager vos carnets de bord, photos et anecdotes de voyages. Merci et à bientôt. 

Mon autre blog sur nos voyages, à travers le monde, qui pourrait vous intéresser :  

http://topdemesvoyages.canalblog.com/