DSC_5659

Par un beau dimanche ensoleillé de printemps, nous sommes allés visiter l’Abbaye de Valmagne à Villeveyrac, lors de notre retour de vacances en Espagne. L’abbaye étant sur notre chemin, nous ne pouvions pas ne pas nous arrêter. 

DSC_5676

La visite permet de plonger au coeur de l'Histoire, et un petit livret remis, à l'entrée, nous guide pour une visite à travers les cinq sens : Toucher les pierres, écouter les fontaines, sentir les plantes... Une manière de savourer et de comprendre les multiples facettes et recoins de l'abbaye aujourd'hui.

DSC_5659

 

DSC_5660

 

Le domaine viticole, et l'étang, qui bordent, le domaine, ont gardé l'empreinte des moines qui vécurent, à cet endroit, durant plusieurs siècles.

DSC_5677

La famille, propriétaire depuis neuf générations, nous ouvre les portes de la « cathédrale des vignes », ancienne église, où nous pouvons découvrir, à l'intérieur, les fameux foudres, en chêne, de Russie. Elle est véritablement impressionnante par ses dimensions : 83m de long et 24.5m de haut. 

DSC_5743

De style gothique rayonnant, et soumise à la règle cistercienne, la décoration de l'église est par conséquent réduite au minimum : clés de voûte des croisées d'ogives et éléments végétaux sur les chapiteaux des piliers. la clé de voûte de l'abside représente le couronnement de la vierge. 

IMG_1504

Par ailleurs, le bâtiment héberge encore les foudres (inutilisés aujourd'hui) de la production de vin du domaine local, dans les chapelles latérales (l'église ayant été transformée en chai sous la Révolution). 

IMG_1500Les foudres en chêne de Russie.

La visite se poursuit dans le cloître, qui dessert la sacristie, la salle capitulaire, le parloir et le réfectoire ainsi que la fontaine-lavabo, lieu exquis et rare, préservé des aléas de l'Histoire. 

DSC_5688

DSC_5686

Le cloitre est constitué d'une cour, de grandes dimensions, fermée de chaque côté par cinq grandes arches, séparées par des contreforts.

DSC_5694

Une entourage, octogonale, avec une série de trois arcs, de chaque côté, reposant sur des colonnettes jumelées, enserre une magnifique fontaine.  

DSC_5704

DSC_5705

La végétation, apportant de l'ombre au lieu, en plein été, est supportée par une treille. 

DSC_5734

Alimentée par la source de Diane, la fontaine déverse son eau pure, de la vasque supérieure, vers un bassin octogonal, par quatre têtes de griffons. 

DSC_5714

Le jardin du cloître, enserré entre les quatre galeries et autour de la fontaine-lavabo, expose des roses de Cîteaux, et des bambous noirs, lui conférant ainsi un charme, florentin, tout à fait particulier.

DSC_5731

La salle capitulaire : avec sa voûte en anse de panier, est une des parties les plus anciennes (XIIe siècle) et les plus importantes de l'abbaye.

DSC_5689

Les moines y venaient tous les matins, au sortir de l'office. On y rendait, aussi, la justice.

IMG_1478

DSC_5695

Son accès s'effectue, depuis le cloître, par un portail flanqué de grandes fenêtres doubles de chaque côté, le tout supporté par des colonnettes et des chapiteaux de différents types : feuilles d'acanthe, feuilles plates, feuilles d'eau. De beaux vases, du cardinal de Bonzi, ont été placés entre les baies. 

DSC_5690

Nous pouvons admirer, dans le réfectoire,  de beaux vitraux, ainsi qu'une cheminée renaissance.

IMG_1489

Une présentation du vignoble, ainsi qu’une découverte des vins bio, du domaine viticole, nous est proposée sur place. 

DSC_5751

Nous pouvons, également, nous balader dans le conservatoire des cépages, pour y découvrir la production viticole (58 hectares de vignes), et le jardin de simples où des plantes médicinales sont exposées.

DSC_5752

Visite, ensuite,  à la boutique incontournable, pour faire le plein de bons produits et de livres. Remplie de tentations littéraires, culinaires et viticoles, avec des gens souriants et accueillants. Pour finir, si le cœur vous en dit, vous pourrez également partager un repas champêtre, à l’auberge de l’abbaye, qui offre une cuisine issue exclusivement de produits bio, issus du jardin potager et des producteurs locaux. 

IMG_1510

Un peu d’histoire…

L’abbaye  est officiellement fondée en 1138. Elle est rattachée, dès 1159, à l'ordre de Cîteaux, deuxième réforme des Bénédictins, et dès lors observera la règle morale, mais aussi architecturale, qui avait été définie par St Bernard. 

DSC_5739
Du 12ème siècle au début du 14ème elle fut une des Abbayes les plus riches du sud de la France. Après cette période d'expansion et de richesse, l'Abbaye fut confrontée à la Guerre de Cent ans et aux Guerres de Religions.  
 
IMG_1507

Très endommagée, elle n'eût pas trop des deux siècles suivants pour retrouver sa splendeur primitive. Mais la révolution vint fondre sur une Abbaye où la décadence s'était déjà installée. Les derniers moines s'enfuirent en 1789 et Valmagne fut saccagée.

IMG_1506

Confisquée comme bien national, l'Etat ne garda pas cet édifice, ce sera M. Granier-Joyeuse qui en fera l'acquisition en 1791. Il rachètera, le domaine, principalement pour le vignoble, et transformera l’église en cave à vin. 

IMG_1471

L’abbaye évite ainsi la destruction complète. Après sa mort, ses héritiers s'en débarrassèrent. L'Abbaye fut rachetée le 29 juillet 1838, par le Comte de Turenne, et ne fut jamais revendue. Les propriétaires actuels sont les descendants du Comte de Turenne. L'abbaye fut classée Monument Historique en 1947 et n’a cessé de faire l’objet de travaux de restauration, elle est ouverte aux visites depuis 1975.

DSC_5729

C'est un endroit que l'on oublie difficilement.  Cette Abbaye est tout simplement magnifique, le cadre est grandiose, et reposant.  C'est sûrment la sérénité de l'endroit, qui a guidé le choix des moines, à venir construire à cet endroit. Nous quittons  ce lieu, chargé d'histoire, en nous promettant d’y revenir prochainement.

Si vous souhaitez plus d'explications, ou vous avez aimé le lieu, n'hésitez pas à me laisser un commentaire, à bientôt !