DSC_2932

Posé en paliers à flanc de falaise,  au dessus de la vallée, Bonnieux fait parti des plus beaux villages, perchés, du versant nord du Luberon. Il s´étend, des crêtes du Luberon, au plateau des Claparèdes, jusqu'aux rives du Calavon. Voici le récit de cette journée, printanière,  où  j'ai eu le plaisir de retourner.

_DSC_0597

DSC_0618

Quelle que soit la route que l'on prend, c'est d'abord le sommet des clochers de deux églises, que l'on aperçoit de très loin. Ce village, que j'affectionne tout particulièrement, est l'un des endroits qui figure sur tous les guides touristiques de la région, mais pour moi c'est surtout un endroit, où je peux revenir indéfiniment sans jamais avoir l'impression de le connaître.DSC_0618

Classé parmi les "plus beaux villages de France", il a quelque chose d'indescriptible qui rend véritablement unique chacune de nos visites. Qui dit Bonnieux, dit forcément jolie balade, dans les ruelles de la petite cité de caractère. 

DSC_7492les toits de Bonnieux et l'église basse (ou neuve).

Du site de Bonnieux (qui signifie : "Belle vue"),  on jouit d´un admirable panorama, sur la plaine agricole de la vallée du Calavon, les Monts du Vaucluse et le Mont Ventoux. 

DSC_3151

Dominé par son Eglise Haute, mi-romane, mi-gothique, à 425 m d´altitude, ce joli village commande la combe de Lourmarin, seule voie traversant le Luberon. Bonnieux fut, autrefois, un oppidum, ou village fortifié, habité dès l'époque néolithique, et à l´âge du bronze. 

DSC_3101N

Jusqu´en 1312, Bonnieux aurait été une Commanderie des Templiers. Vers cette date, la commune devient la terre pontificale, et demeurera d´église jusqu´en 1791.

_DSC_0601

Cette appartenance au domaine des papes, en fait une enclave, dans les terres du Comte de Provence, et lui donne de ce fait une place à part dans l´histoire de la région. A l'époque où la région du Comtat Venaissin appartenait aux Papes, puisque plusieurs évêques ont fait de Bonnieux leur lieu de résidence. Le village a conservé de cette époque là, un patrimoine architectural, que nous avons eu le plus grand plaisir à admirer ! 

DSC_3133N

Résidence parfois forcée des dignitaires ecclésiastiques, Bonnieux comptait alors 3500 habitants et bénéficiait toujours des importants privilèges que lui avait accordés en 1247 le Comte de Toulouse Raimond.

DSC_3128Belle porte avec blason et passage voûté.

Le blason de la commune est le reflet de cette période prospère. Bonnieux devint français, par l´annexion du Comtat Venaissin, par la Convention en 1793.

DSC_3131

Une fois rendus dans le centre historique, nous avons été émerveillés, dans les ruelles étroites du village, par les façades et résidences remarquables des XVI, XVII et XVIII siècles.

DSC_3099

_DSC_0603Passage dans une ruelle du vieux village.

Impossible de ne pas photographier, encore une fois, ces maisons coiffées de terre cuite, que j'aime tant, et où j'ai toujours autant de plaisir à venir marcher. Elles s'étalent sur la colline dans une belle harmonie de couleurs.

DSC_0615

 

DSC_0611La fontaine à deux dauphins et à droite les escaliers montant à l'église haute.

Bonnieux est vraiment plein de surprises, dont l'Hôtel de ville, de Rouville, du XVIII ème siècle. Cet hôtel particulier appartenait à une vieille famille de Bonnieux, puis est devenu la mairie du village, en 1859. Pour des raisons pratiques la mairie sera transférée en bas du village en 2006. 

DSC_3125Hôtel de Rouville.

En parcourant les ruelles du bourg, nous avons découvert l'un des lavoirs que possède la cité. C'est, à cet endroit, que nous sommes parvenus à saisir au mieux la tranquillité qui règne dans le village, lorsque les touristes sont tous partis.

DSC_3153

 Même les chats ont l'air d'apprécier ce calme, à l'heure de la sieste !

DSC_3141

Pittoresque et originale, ce restaurant "le Fournil", adossé à la colline avec sa terrasse, sur une placette à l'ombre des platanes, et sa salle troglodyte au décor contemporain. Au menu : une cuisine méridionale mettant en valeur de beaux produits. 

DSC_3155La fontaine de la place Carnot et le restaurant le Fournil.

Lors de cette balade à Bonnieux, dans le petit Lubéron, nous sommes partis à la rencontre d'un vrai passionné, un peu perché parfois comme dans son village de Bonnieux : Olivier Roche.

DSC_0609

Faisant partie de l’association, Cinémanouche, c'est un doux rêveur, qui a inventé le plus petit cinéma du monde ( dans sa Deuch ! ) et qui collectionne les objets de Charlie ChaplinCette association a pour vocation de dérouler des bobines de film, à travers les villages du Luberon.

DSC_0610

Bonnieux ne compte pas une église, mais deux, qui n'ont pas manqué, non plus, d'attirer notre attention ! Pour arriver à l'église permchée tout en haut, il faut tout de même monter 86 marches de pierre. C'est la voie royale pour accéder, à grand peine, à l'église et son cimetière. A Bonnieux, disait-on : "les morts enterrent les vivants".

DSC_3122

Les escaliers, en calade, ont été restaurés, en 2000. 

DSC_3112

- L'église haute : Arrivés à la vieille église, nous découvrons, sous de magnifiques cèdres, du Liban, centenaires, un panorama immense et vraiment superbe sur les Monts du Vaucluse, les villages de Gordes et de Roussillon. Les tours et les remparts,  datant du XIIIème siècle, encerclent l'église haute.

DSC_3109N

Le plus gros cèdre a une circonférence de 5 m.

DSC_3109N

L´église, dédiée à Saint Gervais et Saint Protais, est juchée sur un promontoire rocheux, à 425 m d'altitude, accessible par un escalier de 86 marches abrité par des cèdres centenaires. 

DSC_3110

La plus ancienne partie de l´église est romane, la Chapelle Saint Sauveur, et a été édifiée au XII ème siècle par les Templiers. L´aspect général actuel de l´édifice est gothique. Cette église est classée monument historique depuis 1980. Elle abrite aussi quelques concerts au cours de l´été. 

DSC_3119

 Nous aurions pu passer presque toute l'après-midi, assis sur un banc, ou à écouter les conversations des habitués, mais nous ne pouvions pas manquer cette balade et prendre de la hauteur, pour encore plus apprécier le panorama, sur la campagne environnante, au niveau du belvédère de l'église haute. 

DSC_3111N

DSC_3117NVue sur la plaine du Luberon, et le Mont Ventoux en fond de décor.

 - L'église basse  : 

DSC_2931

DSC_0617Façade de l'église basse.

Ces deux églises sont les vraies richesses architecturales, du patrimoine de Bonnieux, chacune avec un style différent. 

DSC_3118L'église basse de Bonnieux vue de la ville haute.

Tout en haut nous pouvons admirer, le beau campanile de l'ancienne mairie, avec sa cage en ferronnerie, bien ouvragée, datant du XVIIe siècle, avec un balcon et des volutes. 

DSC_3115N

Une deuxième cloche, plus petite, se trouve en dehors du campanile. On voit bien ces éléments de décoration au sommet de la cage et l'ornement sommital en forme de croissant de lune :  une girouette oriflamme.

DSC_3114N

De mon côté je ne savais que m'extasier, devant ce panorama,  que les rayons du soleil ne cessaient de sublimer. La lumière, du soir, y était incroyable, et le silence un pur ravissement ! 

DSC_3113N

Si vous souhaitez profiter, comme nous, d'une très belle vue du Petit Luberon et des Monts de Vaucluse,  ajoutez ce village à votre voyage en Provence. 

DSC_3152N

N'hésitez pas nous mettre des commentaires, et à nous faire partager vos carnets de bord, photos et anecdotes de voyages, dans le Luberon. Merci et à bientôt.

Plus d'infos sur le Luberon sur :

Office de Tourisme Luberon Cœur de Provence

Laissez-vous tenter par le Luberon. Des villes et villages perchés à la vue incroyable, dont Gordes, l'un des plus beaux villages de France, des sentiers d'itinérance de toute beauté, un patrimoine historique remarquable et une gastronomie reconnue ...

http://www.luberoncoeurdeprovence.com