St jacques1

Pour beaucoup de monde, Cavaillon est avant tout la capitale du Melon. Située aux portes du Luberon, la ville possède un riche passé, et un patrimoine remarquable ! Je vous emmène aujourd'hui, faire une promenade sur la colline Saint-Jacques, de Cavaillon, à la découverte des traces des premiers hommes, qui s'y sont installés, dès le néolithique, puis qui y ont construit un village fortifié : un oppidum, dont il reste quelques vestiges : fonds de cabanes, fortifications, aires de battage, espaces pour l'élevage..., jusqu'à l'arrivée des Grecs, puis des Romains. (Pour tout savoir sur l'histoire de cavaillon, c'est en fin de récit).

colline-st-jacquesTracé de la randonnée, dans la colline Saint Jacques.

La colline Saint Antoine est un site remarquable, de par ses paysages et sa belle chapelle restaurée. C'est un petit massif crétacé, qui émerge de la plaine quaternaire, formée par les alluvions de la Durance et de son affluent le Coulon. Si les piétons accèdent aujourd'hui, au sommet par un escalier rustique, construit au XVIe siècle, les automobilistes peuvent emprunter une route, qui suit le même vallon, que l'ancien et unique chemin primitif, appelé encore : la voie romaine. Cette voie, dont on distingue toujours le tracé, escaladait en pente douce, par le nord, la seule partie de la colline abordable naturellement, les autres versants étant, soit terminés par des falaises abruptes, soit par des vallons descendant vers la Durance, qui longe le massif au sud.

St jacques8

Pour  parvenir, à pied, à la colline Saint Jacques, il faut suivre le chemin qui part, à côté de l'office du tourisme, situé Place François Tourel, et qui indique la direction de la "via ferrata". Dès le départ, une surprise nous attend : un superbe arc romain, à deux arceaux, sur lequel on peut voir encore quelques détails architecturaux : guirlandes, motifs ornementaux, et rais de cœur, à la base des pilastres extérieurs.  Ce très bel arc date des toutes premières années de l’ère chrétienne. Enfoui, autrefois, dans les jardins de la cathédrale, il fut déplacé entre 1876 et 1880, pierre par pierre, jusqu’à la place du Clos.

St jacques8

Pour en revenir à notre randonnée, nous prenons le chemin de Saint Jacques par la montée César du Bus. Le sentier débute par des escaliers, au niveau de l'Office du Tourisme, avant de continuer en lacets, jusqu'au sommet de la colline et sa chapelle. Culminant à 182 mètres d'altitude, le panorama se mérite, car il y a un dénivelé de 110 mètres pour y parvenir, un vrai jeu de piste, doublé d'une chasse au trésor.

St jacques22

St jacques22

Utilisé, depuis le XVe siècle, le chemin est jalonné de panneaux explicatifs sur la flore, le panorama, l'olivier. Il nous mène, au sommet de la colline, pour rejoindre la chapelle. Entre deux failles, s'est produit, il y a environ huit millions d'années, un affaissement qui est à l'origine de la plaine de Cavaillon, le poumon vert de la ville.  Cette colline est son unique relief, habitée depuis la préhistoire. Surprenant de trouver la nature aussi près de la ville. Sa richesse géologique et historique en fait un lieu de grand intérêt. 

St jacques0

Sous un soleil éblouissant,  et suivons le balisage jaune. Nous longeons, ensuite, un jardin d’oliviers, en passant sous les micocouliers. 

St jacques24

Nous continuons notre ascension jusqu’ au sommet de la colline. Même pas très haute, la falaise inclinée présente un danger. Mieux vaut être bien chaussé.  De gros figuiers, des acanthes, du thym, des euphorbes, poussent un peu partout le long des rochers et tapissent le jardin, qui longe le chemin.  

St jacques20Euphorbes.

Coquelicots, glaïeuls sauvages, cistes blancs et roses, chardons sauvages, et autres plantes sauvages, apportent des touches de couleurs vibrantes, parmi la palette des dorés.

DSC_6753

Arrivé en haut, nous apprécions la vue sur la ville, et la cathédrale St Véran, qui émerge de la cité.

St jacques4

Nous passons devant un poème de Frédéric Mistral,  « Lou camin di Sant Jaque au paradis nous meno. Souven-te-n’en Cavalounen ! […]  ».

St jacques15

Le  paysage qui se dévoile sous nos yeux est magnifique, avec en décors de fond, le Petit Luberon qui émerge  de la plaine. Une terrasse naturelle de roche calcaire, nous offre une vue imprenable sur la plaine de Cavaillon, le Luberon, et la Montagne des Crêtes.

St jacques1

Sur une autre plateforme, un peu plus loin, nous avons la vue sur le Mont Ventoux et des Monts du Vaucluse. 

St jacques7

Un panneau explicatif nous signale que mille ans avant Jésus Christ,  les Ligures venant d'Espagne furent à l'origine de l'aménagement d'un Oppidum sur la colline Saint-Jacques. De l’oppidum, il ne reste que 300m d’enceinte, ainsi que des fonds de cabanes creusés dans les rochers. De nombreuses monnaies massaliotes ont été découvertes, avec des fragments de poterie, et des fibules. Essayez d’imaginer ce que devait être le transport de marchandises à dos d’homme depuis le petit port sur la Durance jusqu’ici ! Les Ligures, puis la tribu gauloise, des cavares, s’y sont installés, en construisant une double enceinte fortifiée. 

St jacques16

Le jeu de pistes se poursuit, avec plus de difficultés maintenant, le balisage laissant à désirer, notamment dans les carrefours. Du fond de la grande Combe, il faut rejoindre la route de Saint-Jacques. Nous sillonnons entre champs d'oliviers, genêts en fleurs, murets de pierre et garrigue. Les rameaux des oliviers au feuillage persistant vert foncé, se parent de toutes petites fleurs blanches, au printemps. L'olivier, arbre mythique, typiquement méditerranéen. 

St jacques21

L'herbe est bien verte, et laisse apparaître une multitude de plantes, et fleurs des champs. Le sol est parfois jonché de cailloux, parfois de plaques calcaires assez glissantes, il faut être prudent.  Que la nature est belle au printemps !

St jacques19

La grande Baume est plus facile à trouver. Habitée autrefois par nos ancêtres du néolithique, elle a été abandonnée durant plusieurs siècles, a servi de lieu de bergerie au XXe s. et d’abri pour les sans-logis au XXIe s. Nous passons ensuite dans les anciennes carrières du petit et du grand Roucas (Roucas = rocher en provençal). Les pierres y étaient extraites de la même façon que dans les carrières de Calès à Lamanon. 

St jacques25Les baumes : anciennes carrières.

Un peu plus loin de jolis noms sont sculptés dans la pierre, en levant les yeux on comprend qu’il s’agit de voies d’escalade. 

St jacques23

Le saviez-vous ? Cavaillon propose une Via Ferrata, directement accessible à pied, depuis le centre ville. Ses falaises sont assez impressionnantes, à escalader ! Avec quelques hésitations, nous empruntons la voie romaine, à partir du Roucas, au nord. Comme quoi le GPS ne dispense pas d’une carte au 1/25000. 

Résultat de recherche d'images pour "carrière colline st jacques cavaillon"

Nous longeons la voie antique, recouverte de dalles calcaires, et que nombre de chars et charrettes ont emprunté. Cette voie fut utilisée jusqu'au XIXème siècle pour le transport de pierres et de bois (source ville de Cavaillon - service Archéologique).  

Dernière étape : nous terminons notre périple en arrivant sur le plateau d’une grande croix...

St jacques18

...et continuons tout droit en direction de la célèbre chapelle Saint Jacques et son ermitage. 

St jacques

Ici nous avons une splendide vue sur la cité cavare. C'était un superbe point d'observation pour surveiller la région depuis les débuts de son occupation. Les premières peuplades, puis les romains et ensuite les ermites.

St jacques14

Construite au XIIème siècle sur une place forte naturelle, sur le lieu de culte des cavares, puis du temple de Jupiter,  la chapelle Saint-Jacques est un charmant petit édifice, au décor sobre, à l’image des chapelles rurales. 

St jacques17

L'ermitage a été construit à plusieurs époques. Le plan de la chapelle est rectangulaire, avec une abside en arc de cercle. Le premier bâtiment ne disposait que de deux travées et d'une abside, élevés au cours du XIIe siècle, en calcaire. Un clocher a été ajouté à cette chapelle, en 1377

St jacques6

L'agrandissement, par les deux travées orientales et le porche d'entrée datent de 1585, suite au travaux initiés par César de Bus. Le sol est recouvert de carreaux de terre cuite.

St jacques11

César de Bus (1544-1607),  est le fondateur d’une congrégation dévouée à l’enseignement de la doctrine chrétienne. Au XIXème, la famille Jouve se chargera de sa restauration et de l’aménagement de l’enclos qui l’entoure. 

St jacques12

Seuls les jardins sont visibles de l’extérieur. Depuis le XVème siècle, c’est toujours le même escalier de pierre qui facilite l’accès à la chapelle.

St jacques10

Nous faisons le tour de la chapelle et rejoignons la table d’orientation, avec une vue splendide sur la vallée de la Durance et les Alpilles. Retour par le calvaire, un parcours aux multiples facettes.

St jacques13

Cavaillon est bien connu pour son délicieux "melon", mais pas que, c'est une terre de culture maraichère qui s'étend à perte de vue de chaque côté de la Durance. C'est aussi une ville au riche patrimoine historique, et qui compte parmi l'une des plus belles synagogues d'Europe.  

Itinéraire de randonnée – boucle – dans la colline St-Jacques, 6.100 km env, dénivelé 130 m, 2h30

Histoire ancienne de Cavaillon :  La ville fut l'objet d'une occupation dés l’époque préhistorique. A Baumes des Enfers, on trouve  un exemple typique de site préhistorique. Point stratégique, elle fut aussi occupée par les Gaulois, (les Cavares), qui semblent entretenir des liens privilégié avec les Grecs de Marseille. Cavaillon était  au carrefour de nombreuses voies de circulation (fluviales et terrestres). Son emplacement réglementait aussi, l’accès au massif du Luberon. Elle est devenue la plaque tournante des échanges marchands entre Marseille et les villes implantées le long de la Durance. Bien avant l'arrivée des romains, des tonnes de marchandises ont ainsi transité, pendant des siècles, d'une rive à l'autre de la Durance. Durant la période romaine,

St jacques3

A partir de l’époque romaine,  la cité se nomme Cabellio. Elle va devenir un important centre urbain, vers l'Italie.  La proximité avec  la Via Domitia incite  au développement d’une importante cité antique, qui va s'enrichir fortement. Cavaillon partage le rare privilège, avec Avignon, elle aussi cité Cavare, d’avoir été centre d’émission de frappes monétaires. D'ailleurs, en juillet 2010, en déracinant un acacia, un habitant de Cavaillon a trouvé dans son jardin 304 deniers d'argent, datant du Ier et IIème siècles enterrés au pied d'une colonne du jardin d'un temple, au moment où Didius Julianus et Septime Sévère se disputèrent l'empire. Cavaillon devient, ensuite, un siège épiscopal dès le IVème siècle, et fit partie du royaume d'Arles et du marquisat de Provence. 

cavaillon pièces

Cavaillon doit son nom aux Cavares, un peuple gaulois, qui habite la colline Saint-Jacques, dans l'Antiquité. Des carrières situées au nord de de la colline, ont révélé des puits, des silos à grains, utilisés pour le stockage des récoltes, et des fosses sépulcrales. Leur creusement et leur comblement s'est étalé sur une période allant du Vème siècle avant J.C, aIIème siècle de notre ère. Les fosses-silos ont permis d'exhumer des pépins de raisins et des rafles contenus dans des débris de vases ainsi que des « gâteaux » de marc contenant des pépins de raisin et de figue. L'ensemble avait été préservé par une lente minéralisation.

St jacques2

Si nous avons pu faire de belles découvertes, pendant cette balade, nous n'avons évidemment pas manqué de passer aux points de vue incontournables, sur Cavaillon et les alentours ! Une randonnée que je vous recommande fortement, mais hors saison, en raison de la chaleur, (pas d'ombre pour s'abriter sur la colline), mais plutôt au printemps, quand la nature est en fleur !

Si vous vous décidez à prendre la route du sud, vers le Luberon, ou si vous avez déjà visité la région, n'hésitez pas nous mettre des commentaires et  à nous faire partager vos carnets de bord, photos et anecdotes de voyages. Merci à vous aussi de passer régulièrement sur le blog pour suivre nos aventures ;).  A bientôt !

Plus d'informations sur le Luberon sur :

Office de Tourisme Luberon Cœur de Provence

Laissez-vous tenter par le Luberon. Des villes et villages perchés à la vue incroyable, dont Gordes, l'un des plus beaux villages de France, des sentiers d'itinérance de toute beauté, un patrimoine historique remarquable et une gastronomie reconnue ...

http://www.luberoncoeurdeprovence.com