DSC_4308

Partir à la découverte de ces petits villages typiques, du Luberon, est toujours une expérience extraordinaire. Notre étape, du jour, nous mènera tout droit au joli petit village médiéval de Viens, situé à 12 km d'Apt, dans le Vaucluse.

 

DSC_4307

Entouré de magnifiques paysages, au coeur du Parc Naturel Régional du Luberon, et perché sur un piton rocheux, à 610 m d'altitude, depuis déjà un millénaire, Viens est un village médiéval, qui a conservé son allure de place forte moyenâgeuse. En contrebas, s'écoule la rivière le Calavon, en provenance des gorges d'Oppedette. 

DSC_4371

En pénétrant dans le village par la Porte Sarrasine, percée dans les remparts du XI°, nous sommes restés en admiration devant Tour de l’Horloge et sa porte d'entrée dans la cité historique. 

DSC_4309

DSC_4313Le portail d'entrée dans la ville historique.

Cette tour-porte dite, de l'horloge, défendait l'entrée du bourg de Viens. Une courtine, remaniée au XVIIe, siècle lie la tour-porte à une tour, en fer-à-cheval, de l'enceinte. 

DSC_4361

Bien que cité en 1005, sous le nom de « Vegnis » et en 1225 sous son vocable actuel, le village de Viens est plus ancien, car le château-fort a été bâti vers 990.

DSC_4328

DSC_4356Immense cadran solaire, de 1713, adossé à une maison.

Fait exceptionnel, à l'époque, en 1357, les habitants de Viens obtinrent une charte de franchises, avec le droit d’utiliser le four banal, l’affranchissement à perpétuité de toutes redevances et taxes, l’exemption de droits lors de la cession d’un lieu, la liberté de disposer des biens et de construire. Privilèges réservés aux nobles, d'habitude.

DSC_4319Petit passage voûté aménagé dans l'épaisseur des murs du rempart

Remarquablement restauré par la commune et ses habitants, le village de Viens a su conserver son allure de place forte moyenâgeuse, avec ses remparts, ses portes d’entrée et ses tours de guet. C’est tout simplement incroyable ! 

DSC_4366

Nous y avons trouvé de nombreux témoignages du passé tumultueux du village. Avec un climat plus que favorable, les vestiges de restanques à oliviers, sont nombreux. Par contre en février 1956, une vague de froid, sans précédent, et inattendue, s'abattait sur la ville. Les champs d'oliviers furent, subitement, roussis par un froid sibérien. Pendant près d'un mois les températures se sont maintenues bien au-dessous de -10°, avec un fort mistral,  affectant la vie quotidienne des provençaux.

DSC_4357Vieille charette, servant de jardinet, rencontrée au détour d'une ruelle.

Le sol et le sous-sol étaient riche, aussi. Grâce à l'extraction du minerais d'argent, la commune va s'enrichir au XVIe siècle. Cette industrie laisse son nom au quartier de l´Argentière, au nord du village. L´activité importante de construction, conduit d´ailleurs les Viensois à devenir des tailleurs de pierre, réputés dans toute la région. 

DSC_4324

Le coeur du village est magnifique. Un passage voûté permet de passer d'une demeure à l'autre ; une baie géminée, en plein cintre néo-roman, permet son éclairage. Une série de portes médiévales à arcs, en accolade, attirent notre attention.

DSC_4327

Nous déambulons dans ses ruelles, émerveillés par les vieilles portes, les rues caladées, avec leur écoulement central, le chemin de ronde, auquel on accède par des marches de pierre. Flâner dans ce dédale de ruelles étroites et caladées, tout en admirant les façades Renaissance, en pierre des demeures anciennes, et hôtels particuliers du XIII°, est un vrai plaisir ! 

DSC_4345

 Façade d'une demeure bourgeoise (fin XVe - Début XVIe siècle)

 Ces ruelles sont un régal pour les amoureux de villages médiévaux. On y observe des façades de demeures des XIIIe au XVIe siècles, ornées de fenêtres à meneaux et à croisillons, des baies géminées, des portes aux linteaux finement décorés...

DSC_4346

 

Nous ferons la découverte de maisons caractéristiques, tels l´hôtel des Monnier d´Arnaud, ou celui des Monnier de la Quarrée-Montauciel. Elles méritent vraiment un coup d'oeil !

DSC_4323

L´hôtel de Pontevès, beau bâtiment Renaissance, quand à lui,  abrite aujourd´hui la mairie. C'est une branche cadette de la grande maison d’Agoult, qui régna sur la région, pendant cinq siècles. A l’intérieur de cette demeure du XVIème siècle, un bel escalier octogonal renaissance conduit à l’étage.

DSC_4358

Nous traversons une calade menant à l'une des portes fortifiées du village.
 

DSC_4369

Au détour d’une ruelle surgit l’église Saint-Hilaire, hors du périmètre des remparts, au bas du village dans un environnement exceptionnel

DSC_4368

Remaniée, elle garde cependant des traits médiévaux : le clocher est l’élément le plus remarquable de l’édifice, comme le décor des chapiteaux. 

DSC_4348

C'est l'un des plus beaux clochers, provençal, de la région, richement décoré dans sa partie supérieure.  l'étage du clocher affiche des baies géminées, en plein cintre, sur chacune de ses faces, avec un décor d'arcatures lombardes. 

DSC_4370

Le village de Viens est encore dominé par l'une des tours rondes à mâchicoulis de l'ancien château de seigneurs des lieux et dont l'origine remonte à 990. Cette tour est communément dénommée Tour de la Pousterle, elle jouxte la principale poterne de l’enceinte, du XIVème siècle, d’où son nom actuel. 

DSC_4367

Au pied de la tour, la porte étroite permettait que le passage d’un seul homme à la fois pour accéder à la salle voutée à l’intérieur. La couronne de mâchicoulis fut en partie détruite vers 1960.

DSC_4369-2

Le château médiéval a été bien remaniée au XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle. On peut tout de même découvrir sa cour intérieure, autour de laquelle ont été édifié les différents logis, qui ont conservé, pour certains, de grandes fenêtres à croisillons. 

DSC_4336

Depuis les abords du château une vue panoramique s'offre à nous. Au loin, nous pouvons, même, apercevoir les gorges de Lure.

DSC_4325

Cette promenade dans les ruelles tortueuses nous a plongés, dans les temps anciens. Loin de la foule, et des itinéraires touristiques, les secrets du village de Viens, se découvrent par hasard, et méritent que l’on s’y attarde. 

DSC_4317

Viens, dans le Luberon, est situé non loin des vastes champs de lavandes, et à une des extrémités de la route de l'ocre et des célèbres falaises du Colorado provençal... même les plus blasés seront séduits ! Aux alentours du village, de magnifiques promenades sont à faire, la nature est ici superbe ! Un véritable retour aux sources, au milieu de cette belle nature, s’offre à nous. 

DSC_4329

Nous avons de la chance d’avoir tous ces paysages grandioses du Luberon, et ces villages authentiques, à proximité de chez  nous. Que l’on soit amateur de patrimoine médiéval, passionné par les édifices d’époque ou encore amoureux de la nature, il y a de quoi satisfaire tous les goûts !

Merci d'avance pour vos commentaires, qui me font toujours plaisir ! Je ne manquerai pas d'y répondre.