DSC_8631

Je vais partager, avec vous, dans cet article, notre plus belle trouvaille,  un village typique du Luberon, quasi-millénaire, qui respire l'art de vivre à la provençale : Cucuron. 

DSC_8632

Il est situé au pied du Mourre Nègre, le sommet le plus élevé du Grand Luberon. Un bel endroit que je vous laisse juger, à travers les photos que j'ai prises. Un de mes villages, coup de coeur, de la région du Luberon. 

DSC_2301

Charmé par la consonance, Alphonse Daudet en fit le village de Cucugnan dans ses lettres de mon moulin. Pendant un rêve, le curé trouve ses ouailles en Enfer et non au Paradis, il entreprend de les confesser et de leur faire retrouver le chemin de Salut.

DSC_8619

Entouré de trois enceintes de remparts, le petit bourg conserve de beaux témoignages de son passé : deux portes fortifiées médiévales, avec fenêtres à meneaux... 

DSC_2275

DSC_2276

...des tours, des chapelles, des demeures du 17 et 18e siècle.

DSC_0925

Un beffroi,  surmonté d'un joli campanile, à quatre piliers de pierre et d’un donjon, est le seul vestige de l'ancien château médiéval. 

DSC_8629

Il évoque l'importance du village dès Moyen Age.

DSC_8631

Il émerge au-dessus des toits du village, aux tuiles provençales. 

DSC_8628

Nous restons quelques instants à admirer le paysage, avec vue imprenable, sur le village et la campagne environnante. On y admire une végétation qui déborde d'odeurs et de couleurs, et lorsqu'au détour du chemin, le panorama se dévoile...c'est le pays de Bosco à vos pieds, avec à l'horizon la montagne Sainte-Victoire, chère à Cézanne, les Alpilles de Daudet et enfin, au loin, les Alpes de la Provence de Giono !

DSC_0927

Des remparts, il ne reste qu’une tour ronde, le donjon, et quelques murs insérés dans les maisons. Le Donjon Saint Michel, IXème siècle est la partie épargnée du château seigneuriale de Cucuron, situé sur la butte Saint Michel. Abandonné, vers le milieu du XVIIème siècle, par la famille d’Oraison, l’édifice tomba peu à peu en ruines. Ses restes furent vendus en 1791 à un particulier, puis acquis un peu plus tard par la commune. Il n’en reste aujourd’hui qu’une tour tronquée, dite "Donjon Saint Michel", classée monument historique  en 1921.

DSC_0929

Des vestiges d'habitations du Néolithique et des villas gallo-romaines ont été retrouvés dans les environs. Le village a été bâti au 11e s. autour du château féodal : le « Castrum Cucurone ». La visite de ces ruines est très particulière, il n'y a rien de plus émouvant que l'usure du temps, sur la pierre, pour faire parler l'histoire !

DSC_0919

Ne pas oublier de visiter l’église Notre Dame de Beaulieu, vaisseau de pierre qui domine le village.  On peut y voir de superbes vitraux et œuvres d’art. 

DSC_8630

DSC_2253

Cette église, du 13ème siècle, aux allures de forteresse, est en partie de style roman et de style gothique. Elle abrite un orgue historique construit entre 1786 et 1788.

DSC_2263

Tout proche, le beffroi et l’horloge communale de Cucuron ont été érigés sur la porte du Revelin. 

DSC_2243

La réalisation du beffroi eu lieu en 1541, classé monument historique en même temps que les autres vestiges des fortifications en 1921. Le beffroi servait aussi de poste d’observation pour veiller à la sécurité de la ville. Il représentait l’autonomie de l’administration et le pouvoir consulaire.

DSC_2229

DSC_2292

Les lavoirs sont réputés dans le Luberon, ils sont au nombre de six, à Cucuron, et sont magnifiques ! 

DSC_2246

DSC_2235Le lavoir Valat

Le village possède, aussi, 8 fontaines, ainsi qu'un magnifique bassin.  Impossible de  rater ce bassin, construit dans un endroit paisible. Il a été aménagé sur l'une des places principales, qui nous conduira, ensuite, sur les hauteurs du village, pour découvrir la chapelle de l'Ermitage, également surnommée Notre-Dame-de-Beauvoir.

DSC_0901

Il existait déjà en 1403. A l’origine, c’était une mare alimentée par des sources du Luberon dont l’eau faisait tourner les moulins à farine, les fontaines et lavoirs. Au début du XIXe siècle, elle fut aménagée en bassin sur l’emplacement actuel. L’Etang devint le lieu des rassemblements et des fêtes.

DSC_0912

Son pourtour, très ombragé formant des allées aux platanes bicentenaires, abrite des terrasses de cafés et restaurants. Un lieu très reposant et rafraichissant durant les chaudes journées d’été. Avec de nombreux poissons rouges, ce bassin est un endroit rêvé pour déjeuner. Une oasis inattendue, en plein coeur de Cucuron, où l'on peut s'offrir un brin de conversation, à la fraîche.

DSC_8611

Ce bassin n'est pas un étang sauvage, mais une pièce d'eau d'une soixantaine de mètres, délimitée par un muret maçonné. Un bassin à faire pâlir d'envie les villages voisins, de ce pays, où l'eau est rare. Tout autour se déploie la couronne feuillue des platanes. Ces arbres monumentaux, très appréciés pour leur ombrage, se mirent depuis près de deux siècles dans les eaux cristallines. Ils ont été plantés dans les années 1810, à l'époque où la Provence eut le coup de foudre pour les platanes.

DSC_0904

Ils ont aujourd'hui plus de 30 m de haut, et contrairement à nombre de leurs congénères provençaux, ils ont été à ce jour épargnés par la maladie. Il faut dire que les gens de Cucuron sont aux petits soins pour eux. Ils ne les rabaissent jamais, ce qui porterait atteinte à leur silhouette majestueuse. Ici, dans la quiétude hivernale, on n'entend que le balancement léger des branches de platanes et le frémissement du jet d'eau du bassin

DSC_0914

En 1986, Claude Berry trouve dans ce Luberon "méditerranéen", le théâtre naturel idéal pour filmer certaines séquences de "Jean de Florette". 

DSC_2249

Quelques années plus tard, c'est au tour de Jean-Paul Rappeneau de tomber sous le charme du coquet village, pour tourner des scènes du "Hussard sur le toit".

DSC_2267

A Cucuron, le bonheur à la provençale est toujours au rendez-vous,  autant de lieux à découvrir, au gré d'une flânerie dans le vieux village. Il reste vivant et animé toute l'année, il ne fait pas partie des villages du Luberon dont l'activité se résume aux mois de tourisme d'été ! Vous pourrez, aussi, profiter de l'ambiance du marché le mardi matin, autour du plan d'eau et vous distraire, lors de ses marchés nocturnes du vendredi durant les mois d'été. 

DSC_2245

Vous pouvez y admirer une végétation qui déborde d'odeurs et de couleurs. Le village est resté agricole et est entouré de coteaux de vignes, et de cultures maraîchères, céréalières. Il est situé sur une colline, constituée de safre, qui culmine à 375 mètres. 

DSC_8631

Cucuron peut être un point de départ pour faire une randonnée jusqu'au Mourre Nègre, (par le vallon de la Glacière), point culminant du Luberon, à 1125 m.

DSC_0920

Il est vrai que, même Cucuron ne jouit pas de la notoriété de ses proches voisins comme, Ansouis (qui doit beaucoup à son magnifique château) ou Lourmarin (qui a tant inspiré Henri Bosco et Albert Camus, qui y reposent d'ailleurs en paix), Cucuron offre, au-delà de ses jolies demeures du XVIIIe  siècle, une harmonie architecturale ainsi qu'une atmosphère d'une commune qui vit, avec ses commerces, son école..., et qui a su conserver une véritable identité.

DSC_2268

En effet, ce village typiquement provençal, aura été notre plus belle surprise, que  nous ne manquerons pas de recommander. Comme à chaque visite, nous sommes rentrés avec l'impression d'avoir fait de nouvelles découvertes, sans avoir eu besoin d'aller très loin, de jolis souvenirs à épingler dans nos mémoires.

DSC_2291

Les villages labellisés "plus beaux villages de France", près de Cucuron : Ansouis (4km); Lourmarin (6km); Roussillon (18km); Menerbes (20km); Gordes (24km); Venasque (34km).

DSC_2300

N'hésitez pas à me dire si vous connaissez Cucuron, et quelles sont les balades que l'on peut faire dans les alentours. Merci de votre visite et de vos commentaires. A très bientôt.