DSC_9807

Aujourd’hui, c’est une halte incontournable, pour les amateurs d'un cru, connu dans le monde entier : le Gigondas.

DSC_8052

DSC_8048

C'est dans le petit village médiéval, d’à peine 700 habitants, au grand nom, que nous poursuivrons notre visite, après celle de Séguret.

plan

Gigondas est situé dans le Haut Vaucluse, à 15 km de Carpentras, au pied des dentelles de Montmirail. 

DSC_9732

 

De nombreuses trâces, datant de l’époque romaine : monnaies, poteries, chapiteaux et colonnes, ont été retrouvées.

DSC_8051

Pour le visiter, nous laissons notre voiture dans le parking, tout en bas du village. Nous tombons sous le charme de la place ombragée de platanes,  où se trouvent des terrasses de cafés, restaurants et caveaux.

DSC_9733

DSC_8049

Un platane, sur la place principale, offre son tronc béant, promis au dépérissement, et aux regards des passants, (on peut même y rentrer à l'intérieur !).  Le cœur de cet arbre a été, lentement, rongé par la maladie, et les intempéries. Une thérapeutique, pour sauver certains platanes malades, serait de les remplir de terre et l'écorce en bourgeonnant se reconstitue, peu à peu.

DSC_8053

L'arbre, ainsi, peu refermer sa plaie, enfermant en son cœur la terre qui peut le sauver. En effet, le principal rôle de la terre est de cacher la lumière qui tue le liber intérieur et empêche celui-ci de se régénérer.

DSC_9695

Nous prenons le temps de découvrir ce village qui ne cesse d'être restauré, aménagé et mis en valeur.

DSC_9691

Nous montons par de belles ruelles et venelles, bordées de maisons en pierres. 

DSC_8057

Dans l’enceinte des remparts, quelques maisons très anciennes ont conservé des éléments d’origine, tels que : l’encadrement d’une porte, des fenêtres ou des plafonds, et révèlent une certaine opulence. 

DSC_8058

DSC_8075

Nous arrivons ensuite devant l'église paroissiale. Elle est dédiée à Sainte Catherine D’Alexandrie. Détruite par les calvinistes au XVIème siècle, on pense qu’elle fut reconstruite au début du XVIIIème. 

DSC_9705

Sa tour centrale est flanquée d'un beffroi, d’un campanile et d'un vieux cadran solaire. Le sous-sol contient des tombeaux et des cavités. 

DSC_9725

Ne manquez pas l’horloge solaire à l’est sur la corniche, les jolies statues en bois des saints patrons, ou encore une peinture « à la colle », du XVIIIème siècle, découverte récemment.

DSC_9708

La toiture, très typique et pyramidale, couvre la nef centrale dont les voutes en ogives, épousent les mêmes formes.

DSC_9711

Sur le parvis de l’église, nous admirons, au passage, la vue panoramique, superbe, qui s’étend sur la plaine, le vignoble de Gigondas et va jusqu’aux Cévennes.

DSC_9718

DSC_9720

A côté de l'église, de vieux bâtiments, érigés en 1678 par une confrérie religieuse,  sont devenus des hospices en 1800. Délaissés par la suite, des travaux de restauration ont été entrepris. 

DSC_8065

L'Hospice accueille désormais des vignerons au rez-de chaussée et des expositions d'art contemporain à l'étage.

DSC_9707

Le village a installé des sculptures monumentales, réalisées par des artistes contemporains, il y en a, certes, pour tous les goûts.

DSC_8072

DSC_8061

Face à l'église, beaucoup plus haut sur une arête rocheuse, une promenade botanique et archéologique nous mène aux vestiges du château médiéval. On  y accède par de pittoresques ruelles. Il a appartenu aux Princes d'Orange, et a probablement été utilisé comme résidence secondaire. 

DSC_9747

Il ne reste pas grand chose du château médiéval, hormis une fraction du rempart, qui veille sur le village comme une sentinelle. C'était une place forte, dont il reste plusieurs salles voûtées. En revanche vous aurez une superbe vue sur l'église paroissiale, la plaine et le vignoble de Gigondas. 

DSC_9703

Les vestiges des anciennes fortifications et le mur d'enceinte descendent et longent le village à l'est.  

DSC_8063

L’enceinte des remparts, dont la majeure partie est encore visible, et le château restauré, témoignent encore de ce passé lointain.

DSC_8063

 

Près d'un producteur de vin, de Gigondas, nous prenons le temps d'admirer, quelques instants, un chat qui se prélasse, au soleil, sur un mur.

DSC_9742

DSC_9740

Au temps des romains le village s’appelait "Jocunditas", ce qui veut dire joie ou jubilation, très approprié pour ce petit village de 700 habitants qui s'adonnent à la culture de la vigne et les plaisirs du vin. 

DSC_9704

La région est passée à la monoculture de la vigne après les gelées de 1929 et 1956 qui détruisirent les oliviers centenaires. 

DSC_9716

Réclamée des 1924, l'appellation d'origine Gigondas a été obtenue en 1971. La vigne couvre ici 1 200 ha, et plus de cinq millions de bouteilles sont commercialisées chaque année. 

DSC_9805

Le village possède de nombreux caveaux pour déguster et emporter une, ou plusieurs, bouteilles du breuvage qui fait le renom de Gigondas.

DSC_9804

L'originalité géologique de Gigondas, due à une combinaison de phénomènes qui a aussi produit les Dentelles de Montmirail il y a 200 millions d'années, a fait des sols un terroir unique. Ajoutez à cela sa position géographique, un climat méditerranéen privilégié, et tous les éléments sont réunis pour donner à Gigondas sa vocation viticole. Ses vignes produiraient des vins depuis 2000 ans et la commune perpétue toujours les traditions de vinification des plus authentiques. 

DSC_9808

Les majestueuses dentelles de Montmirail, qui sont sur le territoire de Gigondas, se dessinent en toile de fond de la commune et offrent de nombreuses randonnées à faire. Dentelles de Montmirail, signifie : montagne merveilleuse.
Ce massif s'étend du Nord au Sud, entre Vaison-la-Romaine et Carpentras, et se compose de 3 petites chaînes de rochers calcaires et déchiquetés. C'est une merveille de la nature qui constitue au village de Gigondas, un environnement naturel exceptionnel, fort apprécié des randonneurs et grimpeurs, botanistes et peintres, cyclistes et cavaliers.

DSC_9807

Des sentiers balisés partent du village et montent dans des paysages magnifiques. Il y a, même, des voies d'escalade pour les férus de ce sport. Le tour des Dentelles de Montmirail, permet sur les hauteurs d'avoir un aperçu de l’immensité du vignoble. En suivant les chemins qui serpentent au milieu des rangées de vignes, des circuits vous emmènent au pied des barres rocheuses des Dentelles, finement ciselées, sur fond de ciel de Provence, avec en toile de fond le mont Ventoux.

Merci de votre visite...

109393453