DSC_9761

Comment se résigner à rester entre quatre murs, lorsque le ciel, derrière les fenêtres, nous crie de sortir en profiter ? 

DSC_9749

Comme le temps était avec nous, nous décidons d'aller rendre visite, en famille, au charmant village de Séguret, à 10 km de Vaison la Romaine.

carte-seguret

Dominant la plaine couverte de vignes, il a la chance de faire partie des plus beaux villages de France. Ce village se trouve à 10 km de Vaison la Romaine, au Nord des dentelles de Montmirail. On peut admirer deux portes, donnant accès au village, une nommée portail de la Bise au nord, et l'autre portail Neuf au sud.

DSC_9787Le portail neuf au sud.

La  porte de la Bise donnait accès au village par le nord, du temps où il était ceint d'un rempart. Elle doit son nom à son exposition au vent du Nord, le Mistral. L'épaisseur du mur percé d'une meurtrière laisse imaginer le caractère hautement défensif de cette porte, qui n'a pas subi de restauration depuis le 14ème siècle. Les murailles et les portes du village étaient alors gardées en permanence, tandis que des guetteurs surveillaient les alentours depuis le "château" au sommet de la colline surplombant le village.

DSC_9752Porte de la Bise

Bâti à flanc de la colline, dominé par la tour de l'ancien château féodal, avec pour horizon les Cévennes au couchant, le village de Séguret a des allures de crèche, typiquement provençale.

DSC_8094

Bâti au 10e s., Séguret signifie en provençal "sûr", "sécurité", et dans les périodes troublées, son habitat, au fil des siècles, se rassemblera derrière ses remparts et sous la protection de son château fort.

DSC_9784

Le caractère moyenâgeux de Séguret, avec ses rues pavées, ses jolies maisons, ornées de rosiers grimpants, ses places et ses fontaines, nous charme !

DSC_9796

Entre belles calades et façades nobles, notre balade dans les petites rues du village médiéval, nous permet d'admirer les pages de l'histoire, à chacun de nos pas.

DSC_9774

Parmi les attraits du village, citons encore la rue des Poternes, la fontaine des Mascarons, le Beffroi, la chapelle Sainte Thècle, la rue du four, l'église Saint Denis, le lavoir, la place des Arceaux.

DSC_9800

- La rue des Poternes, sinueuse, pavée de calade, traverse le village du portail de la Bise au nord jusqu'au portail Neuf au sud.

DSC_9758

Appréciée des peintres et des promeneurs, cette rue est ponctuée de petites boutiques et lieux d'exposition, d'un salon de thé et de deux restaurants. Elle conserve encore quelques maisons anciennes, avec leurs anciennes portes, notamment une maison datant de 1555, la fontaine des Mascarons, et le beffroi. 

DSC_9754Rue des Poternes

-Le beffroià côté de la fontaine des Mascarons, date du 17ème siècle. Il possède l'une des plus anciennes cloches de beffroi du Vaucluse, installée là-haut en 1660 et sonnant toujours les heures. 

DSC_9764

A l'époque, elle annonçait également les incendies, les guerres et d'autres événements douloureux avec la sonnerie du tocsin.

DSC_9761Beffroi.

-La fontaine aux mascarons, date elle aussi, du 17ème siècle, et est classée "Monument Historique". C'était autrefois le seul point d'eau du village ! Elle possède un bassin rond, surmonté d'une colonne ornée de quatre mascarons. Juste à côté se trouve la terrasse du salon de thé.

DSC_9760

Si cette belle fontaine pouvait parler, elle aurait certainement beaucoup de choses à nous dire. Elle a du en entendre, des ragots, des secrets et des querelles, depuis son arrivée au cœur du village ! 

DSC_9759

Les fontaines, je les aime toutes : pansues, moussues, sculptées ou toutes simples. Sans elles, nos villages de Provence n’auraient pas le même charme ! Cette fontaine,  du 15ème, et le vieux lavoir,  forment un ensemble de toute beauté. 

DSC_9762

- Le lavoir : Autrefois lieu privilégié, les fontaines subvenaient, autrefois,  aux besoins des hommes et des animaux. Ce lieu privilégié alimentait les lavoirs et était le point de rencontre des habitants du village.

DSC_8097Le lavoir.

DSC_9792Musicien installé dans le lavoir.

- Place des ArceauxCette place est remarquablement ombragée par une frondaison de branches de platanes mariées entre elles naturellement. Ces arbres ont été classés " Arbres remarquables de France". On y débouche par le portail Neuf, côté sud. Sa première muraille remonte à 1714 et une fontaine a été installée dans les années 1800.

DSC_9793

D’ailleurs, c’est un peu grâce aux fontaines et aux lavoirs, si nos villages ont cet aspect aujourd’hui, car les commerces et les cafés se sont établis à leurs abords et des arbres ont été plantés, pour accueillir sous leur ombrage, les fêtes et les marchés.

DSC_9765

- La place de la Libération : Située dans la partie basse de la rue des Poternes, cette place accueille, de nos jours, des terrasses où il fait bon prendre un verre où se restaurerLe restaurant "le Mesclun" se trouve actuellement dans la plus grande partie de l'ancienne maison de la famille De Veri, originaire d'Italie et arrivée dans le Comtat Venaissin sous les papes d'Avignon. Elle a occupé de nombreuses fonctions administratives à Séguret, pendant de longs siècles. 

DSC_9785Restaurant le Mesclun avec sa superbe vue.

- La rue du Four : Dans la rue montant jusqu'à l'église, un four à pain a été aménagé en 1988, pratiquement où devait se trouver le four banal d'autrefois. Un beau panorama sur la vallée se découvre au fil de la montée, par dessus les toits du village.

DSC_8083

-L'église : Plus haut, nous arrivons à l'église St Denis, dont la première construction date du 10ème siècle. Très petite à l'origine et orientée à l'est, elle a été agrandie au 13ème siècle et a changé d'orientation. La Nef latérale a été ajoutée, en plusieurs fois, aux 17 et 18ème siècles. Romane à l'origine, on trouve maintenant un mobilier baroque, dont le maître autel.

DSC_9767

Une promenade escarpée nous mène au sommet de la colline, où demeurent les vestiges de la tour et des remparts qui rejoignaient le village. 

DSC_9771

DSC_8098

- La vue : En haut, s'élève un vaste panorama, remarquable, vers les Alpilles, Cévennes et les Dentelles de Montmirail.

DSC_9781

DSC_9782

L'histoire du village : Des pointes de flèches et des haches de serpentine retrouvées montrent que Séguret fut habité dès l’âge de pierre. De l’âge de fer, on a retrouvé des traces de foyers dans les grottes de l‘Ouvèze. Construit au cours du Haut Moyen âge (Xe-XIIe siècles), le vieux bourg voit son histoire intimement liée à celle du Comtat Venaissin, état pontifical jusqu'à la Révolution. Il est tantôt sous la domination du Pape, tantôt sous celle du comte de Toulouse qui y possédait des vignes au XIIe siècle. Séguret est rattaché à la France, avec le département de Vaucluse, en 1793.

DSC_8077

C'est un superbe village, où il fait bon flâner, à l'ombre des vieux murs, dans une atmosphère où le temps semble s'être arrêté.

DSC_9772

Tout proche Gigondas, dont nous avons fait une petite  halte, juste après, est un village incontournable pour les amateurs de ce cru, connu dans le monde entier, (prochain billet).

Suite : Gigondas