DSC_9187

S'il est un lieu étonnant, plein de légendes, c'est bien le site de Fontaine de Vaucluse : sa source mystérieuse naît dans une vallée, au pied des monts du Vaucluse, tout près de L'Isle Sur La Sorgue... C'est dans les hauteurs de  Fontaine-de-Vaucluse, pour voir  l'ancien château des évêques de Cavaillon, que je vous emmène aujourd'hui.

DSC_8213

Pour y accéder, il faut prendre un escalier, à droite du porche, du musée Pétrarque, qui finit par un chemin assez abrupt.

DSC_9922

Sinon, une 2ème possibilité permet de se garer sur la route, vers Lagnes, au 1er parking à gauche, au départ de sentiers de randonnée, et prendre un chemin plus aisé.

DSC_9915

DSC_9995

Le circuit que nous empruntons est fléché avec des points bleu. 

DSC_8196

Faire attention, aux jeunes enfants, car le sentier est parfois en surplomb, au bord de la falaise, mais ne présente autrement pas de difficultés. Il rejoint la piste qui permettait d’accéder autrefois à la porte du château. Nous en profitons, tout en haut, pour prendre quelques photos.

DSC_9980 

Ce petit tour, sur l'éperon rocheux du château, nous permettra d’avoir une très belle vue d’ensemble sur la Vallis Clausa, verdoyante :

- des falaises impressionnantes du Pas du Cervier...

DSC_9923

- du Rocher de l’Aiguille,

DSC_8228Falaise au pied de laquelle se trouve le gouffre et résurgence de Fontaine de Vaucluse 

- du village de Fontaine de Vaucluse Si vous avez un peu de temps, après la balade au château, faites un petit tour dans le village, jusqu’à l’église. Arrêtez-vous dans ses petits commerces et ses échoppes, allez boire un verre dans un café au bord de l’eau. Profitez de cet endroit magnifique, où la nature vous fait don de son travail !

DSC_9948

 

DSC_8219

- du moulin à papier L'eau, sa force, sa puissance ont, d'ailleurs, fourni à ce site des activités et une économie florissante, à partir du 16 ème siècle : des moulins à papier ont fait leur apparition et constituèrent au fleuron de l'industrie locale, la papeterie. 

DSC_8225

On peut voir encore des vestiges de ces grandes roues de moulins à papier, couvertes de mousses et d'algues.

DSC_9961Photos du village, prises en haut du château (avec zoom).

- des grandes falaises de calcaire, percées de baumes, et creusées par les eaux. Elles surplombent le site, offrant un cadre impressionnant par leurs dimensions : la roche atteint la hauteur de 230 à 240 mètres.

DSC_9922

L'étroite vallée ondule entre de hauts rochers aux formes sinueuses, grottes, et blocs de pierres qui attirent tous les regards.

DSC_9180 

- de cette rivière qui s’y écoule avec sa belle couleur verte. Cette résurgence, une caverne profonde et mystérieuse, est la plus importante source de France et d'Europe. Elle donne naissance à la Sorgue, qui se divise en plusieurs bras, dans la plaine, et s'écoule en direction de l'Isle-sur-la-Sorgue. Clarté des eaux, transparence, limpidité, longues algues ondoyantes, qui semblent s'animer sous l'action des courants, ce lieu respire la fraîcheur, une sorte d'harmonie de couleurs, de sons et d'odeurs. 

DSC_9181

Le roulis des eaux qui s'écoulent, le vert des arbres et des algues, la couleur blanche des falaises calcaires, les senteurs apaisantes de l'eau de source, tout contribue à cette harmonie... Les algues, en transparence, semblent vivre sous les eaux, agitées d'une perpétuelle ondoyance, elles créent des tableaux qui semblent venus d'un autre monde. L'eau qui surgit et descend dans la plaine offre sa fraîcheur, sa limpidité, son murmure ou ses fracas : un spectacle qui m'a toujours fascinée !

DSC_9100

Là est l'intérêt premier des touristes à la Fontaine-de-Vaucluse. Le gouffre est en réalité une exsurgence, dont on n'a pas encore exploré le fond. L'exsurgence est l'exutoire d'écoulements souterrains, qui proviennent de l'infiltration des eaux de pluies. Durant la fonte des neiges au printemps, il est très intéressant d'aller la visiter, car elle est complètement submergée, et la Sorgue est déchaînée, ce qui vaut le détour. 

DSC_8236

Au pied des ruines de la forteresse en ruine, il  nous est même possible de nous approcher de la falaise, pour voir la vue.

DSC_8208

DSC_8210La couleur verdâtre des eaux de la Sorgue, vue du haut.

Un peu d'histoire : Le château aurait été édifiée, avant l'an 1000, par les moines de Saint Victor, pour protéger le tombeau de Saint-Veran, lieu de pèlerinage important.

DSC_8211

Un castrum est mentionné dans l'acte de donation de 1034.

DSC_9979

 En 1253, le château est mentionné comme propriété de l'évêque de Cavaillon, seigneur du lieu lequel le tient en fief du comte de Toulouse. 

DSC_9936

L'évêque Philippe de Cabassole, ami de Pétrarque, faisait de fréquents séjours au château, qui domine le village et la résurgence. 

DSC_8236Du château, vue sur la résurgence, tout au fond.

Le château devient propriété de la famille Sagnet, Seigneurs de Vaucluse au XVe siècle et sera détruit au XVIe siècle par les soldats du Baron des Adrets.

DSC_9928

Le Château actuel remonte au début du XIIIe siècle : c'est un rectangle de 49 sur 22 mètres. Une tour arrondie en conforte l'angle nord-ouest. Le mur, précédé d'un large fossé sec, est percé d'archères. L'entrée était protégée par une barbacane. Un inventaire dressé en 1414, dit qu'il possédait une chapelle, un donjon, une  salle d'armes, une salle de gardes et une citerne... 

DSC_9975

Les Comtes de Toulouse y introduisirent une garnison allant jusqu'à 150 Italiens, d'où quelques problèmes avec la population.Par contre, cela évitait les bandes de pillards, qui allèrent jusqu'à détruire le village, quelques temps après le départ de Pétrarque. 

DSC_9966

Le château a été construit en fonction du relief, sur un à pic vertigineux. La roche était donc son meilleur rempart. La forme des tours est très significative de l'architecture médiévale, des fortifications de l'époque : après la tour carrée, les architectes cherchent une façon de diminuer au maximum les effets destructeurs des boulets de canon.

DSC_9187

L'ami de Pétrarque, le cardinal de Cabassole, seigneur de Vaucluse, y fit des séjours réguliers. L'âme du célèbre écrivain et poète italien, se retrouve partout à la Fontaine-de-Vaucluse.

DSC_8230

D'en haut, nous avons une superbe vue sur la vallée close et les alentours.

DSC_8200

DSC_9971

Nous poursuivons, ensuite, sur le sentier pointé bleu.

DSC_8233

A une fourche, nous laissons le circuit fléché en montée, à notre gauche, et poursuivons par le sentier face à nous. Une belle vue sur la plaine se dessine devant nous.

DSC_8241

Nous passons devant une très belle borie, puis bifurquons à gauche, pour redescendre dans le vallon de l’Oule. 

DSC_9921

Dans le vallon il subsiste encore les traces d’anciennes parcelles cultivées, bordées de murets de pierre sèche et de cabanes de bergers. Nous admirons, au passage, l’éperon rocheux du Pas du Cervier, et le rocher Météore percé de multiples orifices.

DSC_9918Le rocher Météore.

La Fontaine close a inspiré de nombreux poètes comme : René Char, Pétrarque, Chateaubriand et de nombreux romantiques : lieu plein de mystères, de charmes, elle ne peut laisser indifférents tous ceux qui l'ont visitée... Merci pour votre visite...

109661514

 A bientôt.