DSC_

Aujourd’hui, c’est une escapade des plus locales que je vous propose. Je vous emmène dans le petit village, de Lacoste, dans le Luberon, dont l’occupation remonte à l’époque gallo-romaine.

DSC_

31462d7c

Qu’on le regarde depuis la plaine, ou qu’on se promène à l’intérieur de ses remparts, Lacoste possède un charme inimitable, celui de l’authenticité !

DSC_

Losqu’on arrive dans la cour du château, du célèbre Marquis de Sade, qui deviendra celui de Pierre Cardin, après avoir grimpé plusieurs escaliers étroits, l’effort vaut largement la surprise qu’offre la découverte de cette forteresse.

DSC_

Avec son aspect ruiniforme, le château nous accueille dans un cadre chargé d’une histoire et au passé évocateur. 

DSC_

Une immense esplanade, dans laquelle herbes, vieilles pierres et sculptures se côtoient dans le plus beau décor. C’est ici, dans ce château, qui surplombe le  pittoresque village, que le marquis de Sade vint se réfugier en 1771 pour fuir Paris et les scandales suscités par ses écrits érotiques et ses mœurs libertines. 

DSC_

Lorsque Pierre Cardin, le grand couturier, rachète le château en 2001, c’est une ruine, pillée à la Révolution. Mais le créateur a eu un coup de cœur. « C’est une amie qui m’a conseillé de l’acheter car elle connaissait mon amour des vieilles pierres. Je me souviens, c’était un jour de pluie, il faisait froid et j’avais mal aux pieds. J’ai d’abord dit non  »...

pierre CardinPierre Cardin dans son château de Lacoste.

...« Mais je suis revenu et j’en suis tombé amoureux. J'ai besoin d’exister à travers mes activités, de construire, je suis un bâtisseur ». Il entreprend des travaux de consolidation, de sécurisation du site et en restaure une partie pour l'habiter. A 88 ans, Pierre Cardin est toujours animé par la même passion de l’art et de la création :

DSC_

DSC_

« Ici, les murs de pierre définissent des espaces irréguliers ou la sculpture prend toute sa dimension ».

DSC_

En période estivale, il est possible de visiter les appartements du Marquis de Sade et de découvrir des meubles de la collection privée de Pierre Cardin, ainsi que des œuvres, d’art contemporain, sélectionnées par le couturier.

DSC_

Si de nombreux visiteurs s’y rendent pour découvrir l’endroit, où se tenaient les soirées organisées par le marquis et imaginer ses ébats, d’autres y vont pour admirer tous les aménagements effectués depuis des années par le couturier. Pierre Cardin a patiemment restauré des pièces du château d’origine, avec l’aide de documents d’archives précieux ayant appartenu au marquis. D’ailleurs, dans le château, l’esprit de Sade n’est jamais vraiment loin, entre ouvrages, tableaux et anecdotes.

DSC_

Les douves menant à la partie résidentielle du château, protègent l’accès au site. Autrefois, les soldats, dans les tours de guets, pouvaient voir l’envahisseur arriver à des kilomètres à la ronde.

DSC_7909

Près de l’entrée du château, sur une grande esplanade, sont érigées trois  belles statues contemporaines.

DSC_

Nous restons, quelques instants, à admirer le panorama imprenable, depuis l’esplanade du château sur : le Luberon,  le Mont Ventoux, la vallée du Calavon, et les villages perchés qui s’offrent à nous.

DSC_

Le Portail des Chèvres, du 14e s., qui intègre une tour ronde, avec meurtrières, constitue l’entrée haute du village. Nous prenons la rue caladée, qui descend du château, en passant par le Portail de la Garde, reconstruit en même temps que l’enceinte du village.

DSC_Le portail de la Garde.

DSC_

Un peu plus loin un superbe portail roman en plein cintre.

DSC_

Nous continuons vers la rue du Four, en passant devant l’ancienne boulangerie.

DSC_7931-2

Nous avançons devant le Temple (salle des fêtes) où un panneau retrace l’histoire des Vaudois, dans la région. Des passages voûtés et souterrains, d’époque romane, descendent sous les anciens remparts. (14e s.)

DSC_

En longeant les façades du XVIe, nous arrivons devant le surprenant Beffroi, médiéval (1550). 

DSC_

Couronné d’un campanile, il marque l’entrée de l’espace seigneurial.

DSC_

Cette balade dans les petites ruelles médiévales, pleines de mystères et de charme, nous ont permis d’admirer les belles architectures des anciennes demeures (fenêtres à linteaux, belles portes). Les bâtiments dans l’enceinte du village, sont intégralement faits de pierres de taille, et sont tous d’époque.

DSC_7927

L’église Saint Trophime (XIIe-XIIIe siècle), située à l’extérieur de l’enceinte médiévale renferme les sépultures des anciens seigneurs de Lacoste, issus de la puissante famille de Simiane. C’est un édifice d’époque romane, remanié à plusieurs reprises.

DSC_

Encore un village plein d’authenticité où la vie des villageois, en cette saison, n’est pas réglée sur celle des touristes. Du moins c’est ce qu’on a pu vivre en janvier.

 109646633

Pierre Cardin au pied de la fontaine.

DSC_

Même si en plein hiver, le village manque de vie, il vaut vraiment le détour, pour ses petites ruelles pleines de charme.

DSC_

Hors saison, ce petit village est un véritable havre de paix. Vous serez coupés du monde le temps d’une journée !

DSC_7929

La région vaut aussi le détour rien que pour ses petites routes et ses paysages pittoresques avec ses châteaux du Moyen-Age sur fond de vignes, d’arbres fruitiers et d’oliviers. 

Merci d'avance pour le petit mot que vous me laisserez, bonne journée !