DSC_9473

Vous rêvez de paysages insolites ressemblant à s’y méprendre aux grands déserts de l’Arizona, sans avoir à prendre l’avion pour les Etats-Unis ? Ne cherchez plus, j’ai trouvé l’endroit qu’il vous faut ! Pour cela, rendez-vous au Colorado Provençal de Rustrel !

colorado de Rustrel

C’est dans le Vaucluse, plus exactement dans le Luberon, près d'Apt, que se trouve ce site d'ocre spectaculaire, qui s'étend sur 30 ha. Partons à sa découverte.

Plan colorado

Hier matin, c’est sous un ciel parfaitement bleu que nous arrivons à l’entrée du Colorado Provençal. Pour éviter la foule, nous nous sommes levés très tôt pour rejoindre le site dès 10h00. Après nous être acquittés du droit de péage, nous entrons dans le massif forestier des ocres, pour une balade des plus insolites et dépaysantes de la région.

DSC_9449

Sa beauté  réside dans le fait que le site a été créé à la fois par la nature et par les hommes : les ocriers. L'industrie de l'ocre débuta en 1871 et dura près de 100 ans. Jusqu’en 1992, le site fut exploité pour en extraire ce colorant naturel qu’est l’ocre. Mais après l’arrivée des colorants synthétiques, l’exploitation de la carrière s’arrêta petit à petit. Une association se créa alors par la suite pour sauvegarder cet endroit tout en l’ouvrant au public. De nos jours, on ne trouve en activité que le site de Gargas.

DSC_9459

Il fait encore frais lorsque nous pénétrons dans la forêt. De rares rayons de soleil arrivent à se faufiler entre les branches d’arbres et nous réchauffent le temps d’adopter notre rythme de marche.

DSC_9477

En consultant la carte, notre choix se porte sur le parcours orange du Belvédère, le plus long. Il serait dommage de ne pas découvrir le site en entier ! Nous partons donc pour une « randonnée » de plus de 3 h.

DSC_9469

Le petit ruisseau, la Doa, qui coule de Gignac à Apt et qui, par temps de pluie, gonfle et charrie une eau jaune riche en ocres. Pendant des siècles, il a entaillé les couches géologiques, mettant à nu le calcaire blanc, les argiles vertes et des bancs de sable ocré, qui prennent ici des formes tourmentées rarement vues ailleurs. 

DSC_9468

Les reliefs très escarpés, du fait d'une forte érosion, ont crée des canyons et des cheminées donnant des allures de Grand Canyon américain. 

DSC_9472

DSC_9475

A Rustrel, l’exploitation a commencé à la fin du XIXe s. Les ocriers ont alors éventré la terre pour arracher les précieux pigments déclinant mille couleurs et donnant naissance à des paysages aux formes fantastiques.

DSC_9466

Sur des kilomètres, en plein coeur de la Provence, se déroulent des falaises d'or et de sang dignes du Colorado. Les sentiers, entre chemins communaux et propriétés privées, traversent les combes étroites, longent les falaises, le Sahara, les cheminées de fées...

DSC_9464

Mon endroit préféré est le « Sahara », c'est le vrai dépaysement ! On a l’impression d’être dans une contrée lointaine.  

DSC_9444

DSC_9456

Les paysages ressemblent à s’y méprendre aux déserts américains. Les falaises escarpées d’ocres tirant du jaune jusqu’au rouge, nous encerclent de tous côtés.  

DSC_9446

Les dunes sableuses contrastent avec le ciel bleu. Nous avons presque l'impression, un instant, d'être dans un de ces films de cow-boys, du grand désert de l’Arizona. D’accord, il y a quand même une petite différence : en Amérique c’était la ruée vers l’or, ici c’était la ruée vers l’ocre ! 

DSC_9447

 

Nous arrivons au pied de nouvelles falaises. Ici l’on voit bien les différentes couches de couleurs, c’est vraiment magnifique et en même temps assez énigmatique. Dire que toutes ces couches se sont formées il y a des millions d’années !

DSC_9463

 

Nous continuons notre chemin vers de nouveaux horizons, et sommes émerveillés par toutes ces formes, cette explosion de couleurs…

DSC_9455

Nous faisons  un petit détour pour aller voir la cascade du Petit Dégoutau. La cascade est vraiment petite et l’eau de ce ruisseau est limpide. En cas de pluie, elle doit trainée tout le sable trouvé sur son passage et prendre une couleur plutôt jaune orangée. Ce ruisseau se jette dans la rivière, la Doa, un peu plus loin.

DSC_9460

Plus loin, nous tombons sur les Cheminées des Fées, un paysage étonnant, aux allures de canyon, qu’on ne se lasse pas de regarder. Le contraste entre le vert de la végétation et celui des ocres nous en met plein les yeux. Nous admirons le superbe panorama sur la colline de Caseneuve et les Monts du Vaucluse au loin.

DSC_9473

Sous le ciel bleu, c'est surtout la palette de couleurs qui nous impressionne : du jaune vif au rouge sang, en passant par tous les orangés, parfois veinés de bleu ou de vert. Nous sommes ici dans le pays enchanté des couleurs !

DSC_9471

Sur le site, nous découvrons les vestiges du travail des ocriers, bassins de décantation, canalisations, pompes, des monuments tels que les hauts fourneaux (site privé), la chapelle Notre Dame des Anges, et la petite rivière colorée, appelée la Doa.

DSC_9442

Depuis l'arrêt de l'exploitation des carrières, l'équilibre né du travail des ocriers et des paysans est fragile. Merci de respecter ce lieu chargé d'histoire et le traiter avec respect pour que les générations futures puissent encore profiter de sa magie.

DSC_9458

Comptez 5 €,  pour y garer votre voiture, mais le parking est ombragé et un plan des circuits vous sera même remis. Pensez à prendre, aussi, de bonnes chaussures, des passages sont quelques peu escarpés et n’oubliez pas non plus de prendre un chapeau et une bouteille d’eau, surtout en période d'été. 

DSC_9467Le Désert Blanc.

Le Colorado Provençal, à l'ambiance Far West, est une véritable évasion dans le vaste archipel des ocres, haut en couleur et panoramique. A voir absolument si vous venez dans la région. Un endroit qu’on vous recommande chaudement si vous cherchez à vous évader pendant quelques heures.