DSC_6612

Relié au continent par un pont de 3 km, l’île de Ré est une destination facilement accessible, pour ceux qui recherchent le véritable dépaysement !

DSC_6600

DSC_6611

Grâce à celui-ci, il nous a été  donc possible de venir sur l’île, à bord de notre camping-car. Il nous en a coûté 18 € aller/retour (16 € pour les voitures), tarif valable : du 20 juin au 11 septembre. (Moitié prix hors saison).  

DSC_6672

Avant 1998, la traversée de l’île de Ré s’effectuait sur des bacs transbordeurs. La popularité toujours grandissante de l’île Ré, en tant que destination de vacances, a poussé les autorités locales à réaliser la construction de ce pont. 

DSC_6673

Saint-Martin-de Ré, la capitale de l’île de Ré,  est très touristique. 

DSC_6630Parcs à huitres.

 

DSC_6631

A notre arrivée vers son joli port ne nous a pas empêché de lâcher un « Waooh !!! ».

DSC_6619

Edifiées entre 1681 et 1685, les fortifications de Vauban, qui encerclent la ville devaient protéger toute la population de l’Ile en cas de débarquement ennemi. Un chef d’oeuvre d’architecture militaire inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 2008.

DSC_6671

Après avoir parcouru à pied la citadelle de Vauban, nous nous baladons sur le port, pour y découvrir de jolies façades de maisons,  boutiques et restaurants.

DSC_6618

La première pierre du Port de St Martin est posée le 16 juin 1587. Dès cette époque, l'importance de la capitale de l'île de Ré favorise l'escale de gros navires. 

DSC_6607

Ayant contribué au développement commercial de la ville, le port de Saint-Martin devient un point stratégique de la défense de l'île. 

DSC_6597

Il deviendra ensuite le lieu d'embarquement des bagnards vers la Guyanne.

DSC_6621

Protégé par les remparts et une digue à l’entrée, il se compose d’un havre d’échouage et d’un bassin à flot, régulé par une écluse.

DSC_6620

Situé au cœur du village, dont il reste l’élément phare, il abrite bateaux de pêche et de plaisance et constitue une escale très prisée pour les plaisanciers. Ce petit port bénéficie d'une luminosité magnifique et la balade sur les quais, devant les façades du XIXe s., est un moment inoubliable de nos vacances.

DSC_6598

Par curiosité nous nous dirigeons vers les ruelles de la vieille ville. Ses nombreuses boutiques sont autant d’occasions de faire du shopping.

DSC_6595

 

Découvrir le patrimoine de Saint-Martin, c’est aussi admirer l’Hôtel de Clerjotte, demeure de style gothique flamboyant datant du XVème siècle qui abrite aujourd’hui le Musée Ernest Cognacq. 

DSC_6624

L’illustre homme est natif de Saint-Martin,  fondateur de La Samaritaine et grand amateur d’art. 

DSC_6625

 

Nous passons devant l'église, construite sur les hauteurs du village, 19 m au plus au-dessus du niveau de la mer.

DSC_6670

Partiellement détruite, elle témoigne des multiples sévices que le temps ou les hommes lui ont infligé depuis sa construction au XVème siècle. Plusieurs fois remaniée, sa frêle et élégante silhouette, visible de la mer, se dresse toujours fièrement, bravant les siècles et les vents.

DSC_6591

DSC_6593

 

La vue du clocher de l’Eglise : en haut de l’étroit escalier de bois, une vue panoramique à  couper le souffle, à 360° .

DSC_6669

C'est le plus joli de tous les ports des villages en ré, des cafés et brasseries juste en face pour faire une pause, puis se poser aux abords du port pour profiter du beau temps.

DSC_6623

DSC_6594

 

Tout le monde sait que le grand air ouvre l'appétit et ce jour-là c'est à l'incontournable glacier de la "Marinière", que nous avons trouvé un endroit pour notre quatre heure. Il est d’ailleurs très réputé des vacanciers. Nous y découvrons un nombre conséquent de saveurs. Nous pouvons également y déguster de délicieuses gaufres et macarons.

DSC_6668

La place forte de Saint-Martin-de-Ré, semblable à une étoile vue du ciel, rayonna longtemps grâce à son statut de puissante place militaire, doublée d’un port actif.

DSC_6589

Si cette réputation s’est évanouie au fil des ans, la ville demeure une charmante cité, aux ruelles étroites et paisibles et à l’attrait touristique certain. Après cette bonne bouffée d'air venu du large, nous avons suivi la route qui nous mène jusqu'au petit village de Ars de Ré.

Suite : l'île de Ré (2)