Trou diable

De Saint-Gilles-Croix-de-Vie au quartier de Sion de Saint-Hilaire-de-Riez, les rivages occidentaux et méridionaux d'une ancienne île sont encore visibles sur trois kilomètres environ. C'est ce qu'on nomme la Corniche vendéenne. 

corniche

Nous y découvrons un superbe panorama, avec une vue imprenable sur la mer et une côte jalonnée de rochers sauvages, comme les Cinq Pineaux ou le Trou du Diable.

DSC_6432Les Cinq Pineaux.

Au fil des siècles, le bras de mer séparant le continent de cette ancienne île, nommée l’île de Rié a peu à peu été comblé par des dépôts marins.

DSC_6440

DSC_6451

Les roches, feuilletées et plissées, sont composées de schistes micacés et de grès, veinés de lits de quartz blancs. Elles s’altèrent et se brisent aux moindres sollicitations, ce qui facilite l’érosion. La côte rocheuse a ainsi reculé de 10 mètres en 70 ans.

DSC_6454

Proche de Saint-Gilles-Croix-de-Vie existe un site naturel appelé le Trou du Diable, classé depuis 1926. 

DSC_6442

Avant de descendre sur le vieux port et de rejoindre le cœur de la cité, nous sommes partis à la rencontre de cette curiosité naturelle...

Trou diable

....une grotte où les vagues s'engouffrent avec fracas à marée haute.

Trou diable3

Notre attention est totalement absorbée par le bruit des vagues autour de de ce site extraordinaire, par la simplicité et la perfection des coquillages qui vivent en fusion avec les rochers, et par le vent qui souffle au loin et change le paysage à chaque fois que je relève la tête...De vrais paysages, de cartes postales, qui nous invitent à la méditation, au rêve et à l'évasion !

DSC_6444

La légende veut que le diable ait donné un coup de talon à cet endroit de la falaise, dépité d’avoir perdu son marché avec saint Martin.

DSC_6445

Une autre version dit que le diable serait détenu dans cette grotte, surveillé par cinq moines. Cette cavité est également appelée marmite du diable car l’eau y bouillonne comme dans un chaudron et une arche de schiste, figurant l’anse, la surplombe.

Trou diable2

Cinq rochers majestueux et isolés sont visibles à l’extrémité des falaises de Sion, qui font face à l’océan. 

DSC_6431Les Cinq Pineaux.

DSC_6434

 

Ce sont les Cinq Pineaux (du celte pen signifiant « tête »). On les appelle également les cinq moines car ils surveilleraient le diable enfermé non loin de là…

DSC_6431

Entre les parfums de la végétation et l'éblouissement lié à la beauté des lieux, à la tombée de la nuit, la sensation de plénitude était totale...

DSC_6456

DSC_6464

 

Il est impossible de séparer la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie de la mer, et on apprécie chaque endroit où l'on retrouve le bruit des vagues. Grandes plages et petites criques se côtoient dans une nature omniprésente

DSC_6450

J'aime beaucoup l'ambiance qui règne sur les quais d'un port de pêche.

DSC_6466

DSC_6430

À chaque heure de la journée, il y a toujours quelque chose d'intéressant à observer : le cycle imperturbable des marées, les filets de pêche qui s'amoncellent, les casiers bien empilés...

DSC_6467

... ou bien encore le plumage argenté des goélands.

DSC_6428

DSC_6429

Si seulement nous pouvions mettre en boîte les bienfaits d'une promenade au bord de la mer, je crois que ce serait le remède parfait aux longues journées d'hiver, à venir.

DSC_6446

Partir à la découverte du terroir vendéen, de sa lumière, de ses paysages, et de ses ambiances, fut un vrai plaisir ! 

DSC_6449

La Corniche Vendéenne nous offre un tel décor que chaque balade est une fête, chaque paysage est un cadeau d'une valeur inestimable, un remerciement silencieux au bonheur de vivre ces moments pleinement ! Ces tous les petits riens qui sont finalement un tout essentiel... 

DSC_6453

N'hésitez pas à nous laisser un petit mot, cela fait toujours plaisir ! A bientôt !

Suite : les Sables d'Olones.