100_3626

Histoires d'eau : Comme la plupart des chiens, amateurs de baignade,  Buddy, notre ancien labrador était un nageur inconditionnel.  Malheureusement il nous a quittés, pour notre plus grand regret !

100_4214Dans le désert de Bardenas en Espagne.

Les pattes du labrador sont même palmées, leur permettant de nager plus facilement.

100_3579

La moindre flaque est déjà propice à ses ébats : patauger était l’une de ses passions, et tant pis pour la saleté ...

100_2767

100_4233

Je vous propose ici une revue des étendues d’eau qu’il aimait fréquenter.

100_3678

- La flaque :

Oui, la flaque ça reste quand même de l’eau. En général boueuse, Buddy aimait passer dedans à tout prix, il ne la contournait jamais ! 

100_4160

Si le temps est agréable, qu’il fait un peu de soleil et une température suffisante, il en profitait pour se rouler dedans. Vous obtiendrez ainsi une belle couleur noirâtre qui nous faisait réagir, grimacer, râler ou éclater de rire selon notre humeur !

100_3493

- La mare :

Saumâtre à souhait, la mare est un lieu qu’affectionnait Buddy, en voulant imiter les canards, les grenouilles et même les cochons qui adorent se rouler dedans.. 

100_4162

Cette petite baignade dans la mare, juste avant de monter dans le coffre de la voiture, dégageait des arômes qui ne nous plaisaient pas du tout !

100_3649Mare dans le désert de Bardenas en Espagne.

100_3648

- Le fossé

Spécificité de la campagne, le fossé borde la route, et quand il marchait dedans cela faisait des splashs ! Avec un peu de chance, le fossé dégageait d’alléchants relents de purin. Quand il pleuvait beaucoup, il aimait s’y immerger jusqu’au poitrail... (Bonjour les odeurs !)

100_4232

- La fontaine :

La fontaine est le lieu idéal pour une baignade citadine, durant les chaudes journées d’été. Nous n'étions rarement d’accord, mais en insistant un peu , notre charmant toutou finissait toujours par nous convaincre. Au pire, en attendant d’être assez proche du bord, il sautait brusquement, sans que l'on s'y attende, nous n'avions même pas le temps de tirer sur sa laisse. Il en profitait, aussi,  pour amuser la galerie, refusant  de sortir quand nous lui demandions. C’est ainsi, qu’à forcer de nous énerver, nous finissions par ameuter tout le quartier, (pas toujours très drôle comme situation !)

101_9044

- La rivière :

Du petit ruisseau, au torrent de montagne, en passant par  la rivière plus profonde, où  les courants varient, mieux vallait se méfier du danger ! 

101_9116

Nous n'encouragions pas notre labrador, en lui lançant un bâton, au  risque de le voir se faire emporter par le courant, et nous avec, si on cherchait à le secourir. 

101_9180

Si la rivière était calme, nous faisions attention à ce qu'il ne se penche pas, pour observer les canards, et ne tombe pas de la berge, ce qui provoquait dans un premier temps notre surprise et dans un second temps notre amusement !

100_4118Après une petite baignade dans la rivière.

Le lac :

L’avantage des lacs c’est que l’on peut souvent trouver des bâtons à proximité. 

101_9471

Buddy commençait toujours par s’immerger entièrement, puis ressortir trempé.

101_9472

101_9475

Il allait, ensuite, se camper devant nous et aboyait avec indignation, jusqu’à ce qu’on lui ramasse un morceau de bois et qu’on lui lance à nouveau. 

101_9481

Dans l'eau, c'était un excellent rapporteur... Le jeu pouvait durer indéfiniment !

101_9473

Les labradors sèchent immédiatement quand ils sortent de l'eau, après s'être ébroués. La qualité du poil couvrant et du sous-poil empêche l'eau de pénétrer. La queue typique du labrador, appelée queue de loutre est due à cette qualité particulière du poil.

101_9476

- La mer :

Les étendues d’eau salée ont leurs avantages, mais aussi leurs inconvénients. Parmi les bons côtés, il aimait le fait qu’il y ait plein d’agitation, des ballons que l'on pouvait attraper, et du sable dans lequel on peut se rouler. 

100_2889

Buddy adorait la mer ! En ce qui concerne l’eau en elle-même, ce n'était pas formidable : le sel le piquait, les vagues lui mettaient de l’eau dans ses oreilles, tant pis, il adorait s'y jeter quand même !  

100_2785

C'est une chose connue de tous, le labrador aime l'eau, mais saviez-vous que ce chien aux multiples qualités, peut devenir un véritable sauveteur ? 

100_2786

A l'instar du terre-neuve, il possède un solide instinct de sauvetage et tentera de vous ramener au bord si, lors d'une baignade commune, il a le sentiment que vous êtes en difficulté, (nous l'avons constaté à plusieurs reprises en nous baignant). 

101_9482

Croyant nous sauver, sans le faire exprès, il nous labourera le dos, avec ses belles griffes, afin de nous ramener sur la rive.

- La piscine :

Rares sont ceux qui ont eu la chance de se baigner dans une piscine. Il faut dire que les propriétaires ont peur pour leur liner, leur filtre, ou leur robot…). Souvent le chien fait semblant d’être calme et en profite, aussitôt que quelqu’un plonge pour en faire autant, dans un superbe plat aussi bruyant qu’éclaboussant ! 

101_9484

Vous l'aurez compris, l'eau est l'élément de prédilection du labrador qui n'hésite pas à y plonger à la recherche de n'importe quel objet ou gibier, qu'il rapportera sans l'endommager sur la rive.  

100_2762

Ce chien est capable d’exécuter un grand nombre de tâches, mais est aussi un excellent compagnon. Peu bruyant et toujours joyeux, le labrador se sentira surtout à l’aise à la campagne et surtout près d’un plan d’eau.